26.1 C
Lomé
Monday, January 17, 2022

Togo : La CDPA appelle à se mobiliser pour mettre fin à la dictature

Les unes des journaux

Togo : La CDPA appelle à se mobiliser pour mettre fin à la dictature
Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA)

A l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Togo, la CDPA (Convention Démocratique des Peuples Africains) se souvient du contexte dans lequel le Togo est passé de l’indépendance à l’asservissement. Ce pays qui a acquis de haute lutte son accession à la souveraineté nationale ne l’a vécu qu’en une courte durée. Des ennemis de la liberté du peuple Togolais ont très vite sombré le pays dans le cachot du désespoir en assassinat son président.
Dans son communiqué à l’occasion de ce 61ème anniversaire du Togo, la CDPA appelle à la remobilisation du peuple pour mettre fin à cette dictature assassine incarnée par les Gnassingbé et l’armée.
Lire le communiqué de la CDPA

COMMUNIQUE DE LA CDPA

27 AVRIL 1958 – 27 AVRIL 1960 – 27 AVRIL 2021

Le 27 avril 1958, malgré tous les obstacles mis sur leur chemin par le colonialisme français tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Togo, malgré toutes les mesures répressives et d’intimidation, les forces nationalistes coalisées remportent une écrasante victoire dans toutes les régions du pays lors des élections – législatives – référendum organisées sous la supervision des Nations-Unies. Par ce vote, le peuple Togolais venait d’opter pour l’indépendance, une indépendance complète sans entraves qui ne sera proclamée, jour pour jour, que 2 années plus tard, le 27 avril 1960, cette année 1960 qui fut celle des indépendances formelles des ex-colonies françaises.

La CDPA saisit l’occasion de ce jour anniversaire des 61 ans d’indépendance, pour rendre un vibrant hommage aux artisans de cette indépendance et au peuple togolais qui , grâce à une organisation méthodique et à des sacrifices incommensurables, ont permis à notre pays d’accéder à la souveraineté.

Mais cette indépendance chèrement acquise fut de courte durée. Le 13 janvier 1963, le colonialisme français, toujours présent et actif, et ses agents, assassinèrent le Président que le Togo s’est donné, à cause de sa décision légitime de sortir du carcan du Franc CFA, en mettant ainsi fin aux Accords de « Coopération » signés par Nicolas Grunitzky, le 25 Février 1958 ! Modibo Keita, pour les mêmes raisons, connaitra le même sort au Mali en 1968.

Des dirigeants ennemis du peuple et vomis par lui, qui lui furent imposés, vidèrent la liberté retrouvée de tout sens. Une dictature militaire oligarchique et tribaliste, choisie et soutenue par le système de la Françafrique s’établit et perdure toujours : comme dans un royaume, à la mort du dictateur-père, le fils sera installé sur le trône, par la hiérarchie militaire qui ignore le Peuple.

Togolaises, Togolais, l’objectif pour lequel tant de nos grands-pères, de nos pères, de nos aînés se sont sacrifiés, la vraie indépendance, n’est pas encore atteint.

Après soixante ans d’indépendance, le Togo est toujours un pays asservi dont les ressources sont dilapidées et où règne un climat social lamentable. La misère et la pauvreté sont très prononcées. Aujourd’hui, les patriotes, partisans de l’indépendance véritable, les dignes filles et fils du pays, se doivent de relever le défi.

Que faire ? Que faut-il réaliser aujourd’hui pour être les dignes successeurs des héros de la libération ?

Nous devons nous mobiliser pour mettre fin au régime de terreur et antinational qui règne sur le pays et qui est source de la grande misère du Peuple, source du déclin continu du Togo. Pour cela, un seul mot d’ordre s’impose aujourd’hui : exiger le respect scrupuleux de la souveraineté du togolais exprimée le 22 février 2020 dans les urnes. Pour les filles et les fils de l’Indépendance du 27 Avril 1960, la Souveraineté du Peuple n’est pas à négocier.

Voilà pourquoi la CDPA lance un appel à tous les patriotes pour réaliser au sein de la DMK, la tâche prioritaire qu’est l’organisation du peuple en vue de faire converger nos luttes et délivrer notre Togo de la dictature et de ses alliés extérieurs.

Le Peuple debout et organisé vaincra ! Vive le Togo indépendant et affranchi !

Fait à Lomé le 27 avril 2021.

La Secrétaire Générale de la CDPA

Kafui Adjamagbo Johnson

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Fenêtre Sur l’Afrique: Débat Panafricain du 15 janvier 2022 sur Radio Kanal K et Avulete

Vendredi 14 Janvier 2022 mobilisation générale du peuple malien contre les sanctions de la CEDEAO: Une preuve irréfutable de la légitimité accordée...

Securité routière: 334 décès dans 3577 accidents de circulation au second trimestre de 2021

De juillet à décembre 2021, 3577 accidents de circulation sont survenus au Togo. Des accidents qui ont causé 334 décès. Ces chiffres...

Covid-19: Le gouvernement togolais élargit sa cible vaccinale

Les élèves en classe de sixième et les enfants âgés de 12 ans et plus seront désormais vaccinés. La décision vient d’être...

Apedo Amah: “LA CEDEAO DES PEUPLES CONTRE LA CEDEAO DES DICTATEURS”

Après les sanctions prises par les chefs d’État de la CEDEAO contre le peuple malien, l’opinion publique ouest-africaine s’est très largement révoltée...

Agbeyomé Kodjo demande à Poutine d’intervenir dans la situation togolaise

Dans une lettre ouverte adressée au président Russe Vladimir Poutine, le président auto proclamé du Togo, Agbeyomé Kodjo lui demande d’intervenir dans...

Produits périmés et flambée des prix dans les marchés: Le pasteur Edoh Komi menace de traquer les commerçants véreux

Le constat est amer. Plusieurs produits périmés et impropres à la consommation sont déversés sur les marchés. En plus de cela, nombreux...

Togo: Habia et Ouro-Djikpa saisissent Faure Gnassingbé pour la libération des détenus politiques

C’est à travers une lettre ouverte dont voici l’intégralité: Lettre des acteurs de la vie sociopolitique Togolaise pour une lutte citoyenne A Son excellence Monsieur Faure...

Dr Christian Spieker sur la situation malienne: «…entre la sécurité et la démocratie, laquelle des deux doit prendre le pas sur l´autre pour résoudre...

Chacun de nous en tant que citoyens des Etats membres de la CEDEAO doit ouvrir les yeux et poser clairement le problème...
- Advertisement -
error: Content is protected !!