26.1 C
Lomé
Monday, January 17, 2022

Togo : L’ADDI demande la libération de Djimon Oré

Les unes des journaux

Togo : L’ADDI demande la libération de Djimon Oré
Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral

La formation politique ADDI, Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral réagit suite à l’arrestation de Djimon Oré, président national du parti politique Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD).
A travers un communiqué rendu public ce 04 mais 2021, le parti de Tchabouré Aimé Gogué tout en précisant que nul n’est au-dessus de la loi, condamne la manière irrégulière dans laquelle cette interpellation a été effectuée sans mandat par les éléments du Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC).
Lire le communiqué de l’ADDI

L’ADDI appelle le Gouvernement togolais, les organismes de défense des droits de l’homme et tous les partenaires du Togo à œuvrer pour le respect des droits de l’homme et la liberté d’opinion acquis si chèrement.

C’est avec regrets que l’ADDI a appris le 29 avril 2021, l’interpellation de monsieur Djimon Oré, Président du parti politique Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), par les forces de sécurité et détenu dans les locaux du SCRIC.

Cette interpellation, qui serait motivée par les propos que monsieur Djimon Oré aurait tenus le 26 avril dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance de notre pays, n’est pas de nature à favoriser l’apaisement du climat politique dans le pays. Tout en rappelant que personne ne doit être au-dessus de la loi, l’ADDI condamne la manière irrégulière dans laquelle cette interpellation a été effectuée sans mandat. La persistance du régime UNIR à recourir à ces méthodes qui violent les lois de la République, sape les garanties de l’état de droit et ramène notre pays en arrière sur le plan démocratique. L’ADDI demande en conséquence la libération du président du Front des Patriotes pour la Démocratie, monsieur Djimon Oré.

L’ADDI appelle le Gouvernement togolais, les organismes de défense des droits de l’homme et tous les partenaires du Togo à œuvrer pour le respect des droits de l’homme et la liberté d’opinion acquis si chèrement.

Fait à Lomé, le 4 mai 2021
Pour le Bureau National,
Le Président National
Prof Tchabouré Aimé GOGUE

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Fenêtre Sur l’Afrique: Débat Panafricain du 15 janvier 2022 sur Radio Kanal K et Avulete

Vendredi 14 Janvier 2022 mobilisation générale du peuple malien contre les sanctions de la CEDEAO: Une preuve irréfutable de la légitimité accordée...

Securité routière: 334 décès dans 3577 accidents de circulation au second trimestre de 2021

De juillet à décembre 2021, 3577 accidents de circulation sont survenus au Togo. Des accidents qui ont causé 334 décès. Ces chiffres...

Covid-19: Le gouvernement togolais élargit sa cible vaccinale

Les élèves en classe de sixième et les enfants âgés de 12 ans et plus seront désormais vaccinés. La décision vient d’être...

Apedo Amah: “LA CEDEAO DES PEUPLES CONTRE LA CEDEAO DES DICTATEURS”

Après les sanctions prises par les chefs d’État de la CEDEAO contre le peuple malien, l’opinion publique ouest-africaine s’est très largement révoltée...

Agbeyomé Kodjo demande à Poutine d’intervenir dans la situation togolaise

Dans une lettre ouverte adressée au président Russe Vladimir Poutine, le président auto proclamé du Togo, Agbeyomé Kodjo lui demande d’intervenir dans...

Produits périmés et flambée des prix dans les marchés: Le pasteur Edoh Komi menace de traquer les commerçants véreux

Le constat est amer. Plusieurs produits périmés et impropres à la consommation sont déversés sur les marchés. En plus de cela, nombreux...

Togo: Habia et Ouro-Djikpa saisissent Faure Gnassingbé pour la libération des détenus politiques

C’est à travers une lettre ouverte dont voici l’intégralité: Lettre des acteurs de la vie sociopolitique Togolaise pour une lutte citoyenne A Son excellence Monsieur Faure...

Dr Christian Spieker sur la situation malienne: «…entre la sécurité et la démocratie, laquelle des deux doit prendre le pas sur l´autre pour résoudre...

Chacun de nous en tant que citoyens des Etats membres de la CEDEAO doit ouvrir les yeux et poser clairement le problème...
- Advertisement -
error: Content is protected !!