32.1 C
Lomé
Monday, January 17, 2022

Gerry Taama: plus rien ne sera comme avant

Les unes des journaux

Gerry Taama: plus rien ne sera comme avant

Suite à l’émission spéciale portant «mise au point» diffusée par Aldus Production et L’Alternative, et dans laquelle Ferdinand Ayité et Joël Egah présentent des excuses publiques aux deux ministres, Pius Kokouvi Agbétomey et Kodjo Adédjé, tous deux à l’origine de l’emprisonnement des deux journalistes, le président du groupe parlementaire NET/PDP et président national du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gerry Komandéga Taama réagit. En substance, l’homme pense que l’acte vide le dossier, décrédibilise l’avocat de Ferdinand Ayité et entame l’intégrité de l’homme. Pour Gerry Taama, plus rien ne sera comme avant.
«…Mais il s’agit de Ferdinand Ayité quoi ! L’intrépide journaliste, détenteur de tous les secrets, au flair infaillible, et qui, pendant des années, a tenu le haut du pavé grâce à ses certitudes. Ces excuses fendent l’armure d’airain dont il s’est entourée depuis plus d’une décennie, révélant une fêlure qui ne peut que se développer, finissant par la réduire en miette…» écrit le député dans sa réaction illustrée par la vidéo de l’émission.

L’acte décrédibilise t-il Ferdinand Ayité ? L’acte va-t-il empêcher l’homme de jouer efficacement son rôle de dénonciateur des actes de crime économique ? On ne saurait de conclure, surtout que Ferdinand Ayité déclare que la lutte pour la liberté d’expression est plus que d’actualité et qu’il faut tout faire pour lever les restrictions légales mais illégitimes qui empêche les Togolais de jouir véritablement de cette liberté acquise de haute lutte. Lire la réaction de Gerry Taama.

Pour être honnête, j’ai suivi cette vidéo avec une certaine tristesse, non que je sois opposé à ces excuses. Non. La contrition est un acte de grandeur du pénitent, qui ouvre la voie à l’absolution. S’excuser comme ils le font exige une hauteur d’esprit et je les en félicite.
Mais il s’agit de Ferdinand Ayité quoi ! L”intrépide journaliste, détenteur de tous les secrets, au flair infaillible, et qui, pendant des années, a tenu le haut du pavé grâce à ses certitudes. Ces excuses fendent l’armure d’airain dont il s’est entourée depuis plus d’une décennie, révélant une fêlure qui ne peut que se développer, finissant par la réduire en miette.
Comprenons nous bien. Je suis centriste, amateur des compromis et opposé à toute position extrême. Ma position politique a toujours conduit beaucoup de personnes, politiciens et journalistes confondus, à me considérer comme un opposant accommodant, voire même un allié du parti au pouvoir. Ces considérations ne m’ont jamais empêché de dormir et j’ai prouvé depuis quelques années que notre centrisme était vraiment indépendant. Cependant, on est maître des clés ou pas. Soit on détient la vérité ou on ne la détient pas. La présentation des excuses bat en brèche la défense de l’avocat et reconnaît donc une infraction qui a besoin d’excuses pour entraîner le retrait de la plainte. Et à partir de là, rien ne sera plus pareil. Si j’étais Ivoirien, j’allais dire que Jonbri a rencontré garçon. Et depuis, Jonbri n’est plus le même.
Voilà les réflexions que je développe aussi tard dans la nuit. Ils ont fait prévue d’une grande élévation d’esprit en présentant des excuses, mais désormais plus rien ne sera comme avant.
Dites moi ce que vous pensez de cette épisode ? Vos avis m’intéressent.
Gerry.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Dr Christian Spieker: “ Notre président regarde trop ses intérêts personnels dans tout ce qu´il fait”

À la tête d´un État en tant que dirigeant, il y a certaines erreurs politiques qu´il ne faut jamais commettre dans les...

Togo: La maison de Charles Debbasch mise sous scellé dès son décès

Au Togo, ce sont les réseaux sociaux qui ont rendu public le décès, le 14 janvier, de Charles Debbash, ministre-conseiller spécial du...

Covid-19: Le pasteur Edoh Komi redoute la décision de faire vacciner les enfants de 12 ans

La nouvelle décision du gouvernement togolais d’élargir sa cible vaccinale aux enfants de 12 ans et plus, déplaît au président du Mouvement...

La CEDEAO prend des sanctions au Mali, l’ONU promet de les desserrer !

Après l'échec du projet de résolution qui, s'il était passé mercredi au conseil de sécurité de l'ONU, aurait scellé définitivement le sort...

Fenêtre Sur l’Afrique: Débat Panafricain du 15 janvier 2022 sur Radio Kanal K et Avulete

Vendredi 14 Janvier 2022 mobilisation générale du peuple malien contre les sanctions de la CEDEAO: Une preuve irréfutable de la légitimité accordée...

Securité routière: 334 décès dans 3577 accidents de circulation au second trimestre de 2021

De juillet à décembre 2021, 3577 accidents de circulation sont survenus au Togo. Des accidents qui ont causé 334 décès. Ces chiffres...

Covid-19: Le gouvernement togolais élargit sa cible vaccinale

Les élèves en classe de sixième et les enfants âgés de 12 ans et plus seront désormais vaccinés. La décision vient d’être...

Apedo Amah: “LA CEDEAO DES PEUPLES CONTRE LA CEDEAO DES DICTATEURS”

Après les sanctions prises par les chefs d’État de la CEDEAO contre le peuple malien, l’opinion publique ouest-africaine s’est très largement révoltée...
- Advertisement -
error: Content is protected !!