23 C
Lomé
Sunday, September 27, 2020

Échec programmé de la mission de médiation au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta indubitablement vers la sortie!

Les unes des journaux

Échec programmé de la mission de médiation au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta indubitablement vers la sortie!
La mission de médiation de la CEDEAO ce jeudi à Bamako

Par Rodrigue Ahégo, togo-online.net
La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) semble ne pas avoir appris la leçon, avec l’échec de sa médiation au Togo et les dénonciations qui ont suivi sa mission. Si au Togo Faure Gnassingbé a pu être sauvé, l’organisation sous régionale affectueusement appelée syndicat des chefs d’Etat, fait face à un autre peuple avec d’autres réalités. Le peuple malien sous la houlette de l’Imam Mahmoud Dicko ne recule devant rien. Mission impossible peut-on dire pour l’heure, en attendant un miracle, pour ces cinq présidents ouest-africains à Bamako pour tenter de sauver le syndiqué Ibrahim Boubacar Keïta.

Les présidents Mahamadou Issoufou du Niger, Muhammadu Buhari du Nigeria, Macky Sall du Sénégal, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana sont en mission sauvetage de leur ami Ibrahim Boubacar Keïta. Ils vont essayer à leur tour de trouver une solution à la contestation qui agite le Mali depuis maintenant six semaines, la mission officielle de la CEDEAO conduite par Buhari ayant échoué, le peuple malien ne faisant pas confiance à l’organisation qui est malheureusement devenue le syndicat des chefs d’Etat.

Le président ivoirien Alassane Ouattara est le premier dont l’avion a atterri à Bamako bien à l’heure, le 23 juillet 2020. Son homologue du Sénégal, Macky Sall est également arrivé, visage masqué par un cache-nez pour cause de Covid-19. Ils ont été suivis par les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria, Mahamadou Issoufou du Niger et Nana Akufo-Addo du Ghana. Tous ont été accueillis à l’aéroport par leur frère en difficulté, Ibrahim Boubacar Keita.

La mission est pour ce groupe de chefs d’Etats membres de la CEDEAO de réussir là où l’organisation elle-même a échoué. Ce qui amène déjà à se poser des questions dont celle de savoir le nouveau que ces messieurs apportent dans leurs valises pour parvenir à une solution efficace au profit du peuple malien qui semble avoir déjà retiré la légalité et la légitimité qu’il a donné au président Ibrahim Boubacar Keïta à son élection président de la République. Le fait que dans le lot, il y a un Alassane Ouattara qui esquisse les pas d’une troisième candidature ne porte-t-il pas un coup sérieux quant au climat de confiance qui doit diriger les discussions ? Des questions légitimes dont les réponses probables présagent un échec de cette mission aussi.

Baptisé médiateurs de haut niveau, cette mission ne peut empêcher au peuple malien d’aller au bout de sa logique. En réclamant la démission du premier ministre et le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, les maliens dont la voie est portée par l’Imam Mahmoud Dicko et le Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) affichent clairement leur détermination à aller au bout de leur logique. En témoignent les propos des responsables qui campent sur leur position, celle d’aller au-delà du simple départ du président Ibrahim Boubacar Keïta. « Le but de la lutte est la nécessité de parvenir à un Mali nouveau, une ère nouvelle et une orientation nouvelle où le dirigeant respecte religieusement le citoyen et fasse preuve de compétence pour faire avancer le Mali » souligne l’Imam Dicko. Selon les meneurs de la lutte, le peuple malien est en légitime défense et aucune Constitution fictive ne va l’arrêter dans sa démarche.« Si vous dites que nous nous marchons contre la Constitution, celui qui a violé la Constitution et qui se trouve être l’élément indiqué à respecter et à faire respecter la Constitution,
qu’est-ce que vous dites de ce dernier-là ? » s’interroge l’Imam Dicko.

Il avertit la France et cette CEDEAO sous les ordres de sa colonisatrice, et revendique la dignité des hommes et femmes qui sortent dans les rues pour exiger la fin du régime Ibrahim Boubacar Keïta, et le passé historique glorieux du peuple, des atouts majeurs qui galvanisent les contestataires à aller jusqu’au bout. C’est donc dire que ni la CEDEAO, ni la France ni ces chefs d’Etat ne pourront arrêter le peuple Malien.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Sun Plazza, un pôle d’attractivité confronté à des blocages

Il est clair pour tous aujourd'hui que le gouvernement seul ne peut développer les villes du Togo. Il faut aussi l'apport des...

Faure Gnassingbé accepte la démission du gouvernement de Komi Sélom Klassou

Le Premier ministre Komi Sélom Klassou a remis, ce 25 septembre 2020, sa démission ainsi que celle de l’ensemble du gouvernement au...

Togo: Qui a peur d’une nouvelle conférence nationale?

Ces derniers temps, certains Togolais de la diaspora, partisans de la Dynamique Mgr. KPODZRO (DMK), se sont répandus sur les réseaux sociaux...

Braquage à Hedjranawoe ce vendredi

Malgré la traque aux braqueurs, ceux-ci continuent de s’illustrer négativement à Lomé et ses environs. Un braquage a eu lieu ce vendredi...

COVID-19: 1297 patients ont recouvré leur guérison

Hier, 7 patients ont encore recouvré leur guérison. Ce qui porte à 1297 le nombre total de patients guéris de Covid-19 au...

Le « président des Indiens » retourne en prison

Raoul le Blanc, le « président des Indiens », comme il aime se faire appeler va retourner en prison. L’influenceur a fait...

Me Célestin Agbogan est libre

Le président de la Ligue Togolaise des Droits de l’homme (LTDH), Me Célestin Agbogan vient de recouvrer sa liberté, a t-on appris. Placé...

Premier conseil des ministres depuis la nouvelle prestation de serment de Faure Gnassingbé

Hier, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a présidé son premier conseil des ministres depuis sa nouvelle prestation de serment à l’issue...
- Advertisement -
error: Content is protected !!