30.1 C
Lomé
Sunday, September 19, 2021

La CEDEAO parlera-t-elle de Pégasus ?

Les unes des journaux

 La CEDEAO parlera-t-elle de Pégasus ?
Illustration

« Rôle des télécommunications et des technologies de l’information dans la réalisation du développement régional, de la paix, de la sécurité et des droits humains », c’est autour de ce thème que le parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se retrouve en réunion délocalisée à Winneba au Ghana, du 27 au 31 juillet 2021.

Pilotée par la Commission mixte Affaires politiques, Paix, Sécurité et Mécanisme africain d’évaluation par les pairs/Affaires juridiques et Droits de l’homme/Télécommunications et Technologie de l’information pilote la réunion, cette importante rencontre parlementaire va permettre aux députés qui siègent au sein du parlement de la CEDEAO d’analyser les voies et moyens susceptibles de trouver des solutions durables aux problématiques d’itinérance téléphonique, de paix, de sécurité et des droits humains pour un progrès partagé dans la région ouest africaine.

Ces assises ont lieu à un moment donné où l’affaire d’espionnage avec le logiciel Pégasus fait des vagues. L’on se demande si le parlement de la CEDEAO va avoir le courage d’évoquer ce sujet crucial qui constitue une violation aggravée des Droits de l’Homme dans les pays concerné, notamment le Togo.

Au Togo, responsables de formation politiques, d’organisation de la société civile, journalistes, hauts gradés de l’armée et autres citoyens sont victimes de cette immixtion dans leur intimité.

Acquis à plus de 40 milliards de Francs Cfa, ce logiciel de NSO Group permet aux espions que sont malheureusement les gouvernants, d’écouter les conversations téléphoniques des espionnés, déclencher à distance les micros et caméras des téléphones mobiles. Une pratique qui viole l’intimité des victimes, surtout avec la capacité de ce logiciel de suivre les moindres faits et gestes des victimes.

Se réunir à Winneba sans évoquer ce problème crucial qui expose une violation aggravée des Droits de l’Homme, serait une insouciance de ces députés vis-à-vis des peuples de l’espace CEDEAO.

Selon leur communiqué, « la vague actuelle de changement technologique a créé de nouvelles opportunités de coopération multilatérale dans une panoplie de domaines, notamment le développement durable, la prévention des conflits, les réponses humanitaires et les opérations de paix. Cependant, la cybercriminalité transnationale représente une sérieuse menace au développement des entreprises. Cette menace reste une préoccupation majeure pour le parlement de la CEDEAO et sera également aux cœurs des débats ». Avec cette précision qui témoigne de la reconnaissance du parlement de la CEDEAO de la menace que constitue ces pratiques criminelles, l’on estime que les députés ne passeront pas outre Pégasus pour divaguer sur d’autres sujets de moindre importance.

L’on peut donc oser croire que la rencontre de Winneba offrira ainsi un cadre aux parlementaires régionaux de discuter des opportunités mais aussi des risques liés à l’utilisation non sécurisée des technologies de l’information et de la communication.

Pour rappel, le parlement de la CEDEAO est composé de 115 sièges. Pour l’attribution des sièges, il est garanti à chaque Etat membre un minimum de cinq sièges. Les quarante sièges restants ont été répartis au prorata de la population de chaque pays. Sur la base de cette répartition, le Nigeria dispose de 35 sièges, le Ghana 8, la Côte d’Ivoire 7, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal ont 6 sièges chacun. Les autres pays à savoir le Bénin, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, le Libéria, la Sierra Leone et le Togo ont 5 sièges chacun

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Emmanuel GNAGNO appelle le gouvernement à une concertation inclusive

La prorogation de 12 mois de l’état d'urgence sanitaire a suscité la réaction du conseiller municipal de la commune du Lac 3,...

Pas de preuve vaccination contre le Covid-19, pas d’accès aux unités de la Police Nationale!

Le gouvernement togolais fait tout pour obliger les populations à se faire vacciner. L’accès aux unités de la police nationale est maintenant...

La CEDEAO se fourvoie davantage

Les chefs D’État de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), réunis à Accra au Ghana, ont décidé de...

La CEDEAO désavouée par les Guinéens

Une délégation de la conférence des Chefs d'Etat de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'est rendue en...

CITE AU QUOTIDIEN: POUR MIEUX REPARTIR…

Le Togo est-il notre projet ? Avons-nous vraiment le souci de réussir l'édification d'un Togo prospère pour tous, Togo l'Or de l'Humanité? Est-ce...

Togo: Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 15 septembre 2021

  Le conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 15 septembre 2021 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président...

Togo: Les femmes pyramide ne désarment pas

La question de la vie chère est encore plus sérieuse, surtout avec la rentrée des classes qui pointe à l'horizon. Les différents foyers ont...

Togo Covid-19: Les chiffres grimpent toujours!

  Les cas positifs se multiplient encore ces derniers jours. 169 nouveaux cas positifs ont été enregistrés mardi, d'après le site du gouvernement. Lire...
- Advertisement -
error: Content is protected !!