33 C
Lomé
Sunday, February 28, 2021

Niger : la Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance du portefeuille-pays

Les unes des journaux

Niger : la Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance du portefeuille-pays
Banque Africaine de Développement

Abidjan, Côte d’Ivoire, 8 décembre 2020 – Dans le cadre de sa coopération avec le gouvernement du Niger, la Banque africaine de développement a organisé, du 1er au 3 décembre derniers, un atelier virtuel de Renforcement des capacités institutionnelles et clinique fiduciaire (RICF).

Cet atelier, placé sous la coordination de l’Institut africain de développement (ECAD), était organisé en collaboration avec le bureau de la Banque au Niger et plusieurs départements clés concernés par les thématiques (acquisitions, décaissements, gestion financière, lutte contre la corruption, assurance-qualité). Il visait à renforcer les capacités de gestion des projets par les différentes parties prenantes, en l’occurrence les personnels des cellules d’exécution des projets (CEP) afin d’accroître la performance du portefeuille-pays et d’améliorer l’efficacité du développement au Niger.

Une cinquantaine de personnes ont pris part à ce webinaire, parmi lesquels de hauts responsables gouvernementaux, des dirigeants de l’autorité de régulation des marchés publics, des chargés de supervision des projets au sein des ministères de tutelle concernés, des coordonnateurs de projets ainsi que des chargés de passation de marchés, de gestion financière, des décaissements et de suivi-évaluation des CEP.

La coordonnatrice en chef du renforcement des capacités à ECAD, Ann Sow Dao, qui assurait la coordination générale de l’atelier, a présenté le concept de la clinique fiduciaire et son historique, ainsi que les objectifs et les détails pratiques de l’atelier. Elle a indiqué que l’organisation du RICF se voulait préventive et participative afin de maximiser l’impact du développement au Niger. Selon Ann Sow Dao, l’Institut africain de développement entend ainsi contribuer à la création d’un cadre de dialogue entre les parties prenantes à la gestion du portefeuille à travers la maîtrise des règles, procédures, normes, standards et principes de la Banque.

Le responsable du bureau de la Banque au Niger, Nouridine Kane-Dia, a accueilli les participants et l’équipe de la Banque en indiquant l’importance de l’atelier pour atteindre plus rapidement les résultats attendus. Oumarou Ousmane, directeur du suivi et de l’évaluation des investissements au ministère nigérien en charge du Plan, a remercié la Banque pour l’initiative, soulignant la bonne coopération entre la Banque et le Niger, avant de procéder à l’ouverture officiel de l’atelier.

Au terme des trois jours, les participants ont exprimé leur satisfaction et formulé des recommandations au regard des difficultés résolues et de celles identifiées pendant l’atelier.

L’atelier a pris fin avec le discours de remerciement de Habibatou Ibrahim, chef de service coopération Banque africaine de développement à la direction du financement des investissements au ministère du Plan du Niger.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Mathurin Atintoh appelle à utiliser toutes les couches sociales pour résister aux restrictions des libertés

Les Universités Sociales du Togo (UST) et le Front Citoyen Togo Debout (FCTD), dans le but de contribuer à une prise de...

Togo : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, je n’ai accompli aucune mission pour le pouvoir

En session ordinaire ce vendredi, la Conférence des Évêques du Togo (CET) a tenu sa première session de l’année 2021. Apportant son...

La HAAC au Togo ne va certainement pas à elle seule, refaire l’histoire de la presse dans le monde

Vincent Bolloré n'est pas encore jugé dans l'affaire de soutien occulte de certains régimes dictatoriaux en Afrique, même si déjà, il a...

Togo : Un trafiquant de drogue arrêté à Lomé par la Police

C’est dans un communiqué publié par la Police Nationale Togolaise dont voici l’intégralité : POINT DE PRESSE La Police nationale togolaise poursuit sa lutte...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELLE EST LA CLE DU CHANGEMENT SOCIAL EN AFRIQUE FRANCOPHONE ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE24 février 2021 : on commente sur RFI les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger....

Ce sujet m’a vraiment fait marrer…

Par Luc AbakiIl semblerait, selon les écrits que je viens de lire à l'instant sur les réseaux, que deux hommes se réclamant...

Togo : Vers le renforcement des restrictions à la liberté syndicale ?

Le gouvernement n’en finit pas du tout avec son projet de relire toutes les lois qui se rattachent aux libertés notamment de...

Univeristé de Lomé, Majoration des frais des UE de 24.000 à 315.000 FCFA : La mesure fait grincer des dents chez les étudiants étrangers

Est-il possible qu’au nom d’une certaine réciprocité ou d’une réforme, l’Université de Lomé (UL) décrète des augmentations des coûts d’achat des Unités...
- Advertisement -
error: Content is protected !!