samedi, août 13, 2022

Pr David Dosseh remet le bâton de la limitation de mandat au président Botswanais, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi

Pr David Dosseh remet le bâton de la limitation de mandat au président Botswanais, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi
Pr David Dosseh remet le bâton de la limitation de mandat au président Botswanais, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi

Dans le cadre du sommet international sur le constitutionnalisme et la consolidation démocratique en Afrique organisé conjointement par le gouvernement du Botswana et le National Democratic Institute (NDI), qui se tient à Gaborone, capitale du Botswana du 06 au 08 juillet 2022, le Professeur David Ekoué Dosseh, Premier Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et Coordinateur de TLP TOGO a remis le bâton de la limitation des mandats au Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi, Président de la République du Botswana. Devant les participants à ce sommet et devant le peuple Botswanais témoins de cet important sommet, Docteur Masisi s’est engagé en faveur du respect de la constitution de son pays qui limite à deux le mandat de chef d’Etat.

Le bâton de la limitation des mandats, ce bijou œuvre d’un ébéniste togolais et d’un bijoutier sénégalais, poursuit son bonhomme de chemin. Après juillet 2021 à Cotonou (Bénin) où il a été remis par le président Patrice Talon, c’est le tour de son homologue du Botswana, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi d’accepter de prendre ce symbole de la limitation à deux du mandat de chef d’Etat. La remise a été effectuée ce 06 juillet 2022 à Gaborone, capitale du Botswana, dans le cadre du sommet international sur le constitutionnalisme et la consolidation démocratique en Afrique, organisé conjointement par le gouvernement du Botswana et le National Democratic Institute (NDI).

« Au nom de Tournons La Page et de tous les partenaires engagés dans la campagne citoyenne pour la démocratie et la limitation des mandats, je prie son Excellence d’accepter le symbole de la limitation des mandats » a déclaré Professeur David Ekoué Dosseh, Premier Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et Coordinateur de TLP TOGO.

Sous les ovations des participants et les lumières des caméras, le Président Botswanais, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi a reçu le bâton et s’est engagé en faveur du respect de la constitution.

En effet, l’alinéa 1 de l’article 34 de la Constitution du Botswana portant Durée du mandat du président dispose : « Le président, sous réserve des dispositions du présent article, occupera ses fonctions pendant une période totale n’excédant pas 10 ans à compter de la date de sa première prise de fonctions de président après l’entrée en vigueur de la présente loi ».

Cet engagement du président Botswanais est pris au moment où les peuples élèvent leur voix contre le phénomène de la longévité au pouvoir et des successions dynastiques à la tête des Etats.

Dans son discours prononcé à l’ouverture des travaux, Dr Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi a indiqué que le sommet est une occasion importante de contrer les tendances mondiales de recul démocratique et l’érosion du constitutionnalisme en renforçant le soutien aux limites constitutionnelles du nombre de mandats sur le continent.

« Nous sommes heureux de co-organiser cet important sommet pour célébrer la démocratie et renforcer sa durabilité future en promouvant le dialogue sur le constitutionnalisme et le respect de l’état de droit » a-t-il souligné avant de saisir l’occasion pour remercier le National Democratic Institute (NDI) pour son soutien dans la création de partenariats dans le monde entier, le renforcement et la sauvegarde des institutions, processus, normes et valeurs démocratiques afin d’assurer une meilleure qualité de vie pour tous.

Rodrigue Ahego

- Advertisement -

Articles Du Dossier

- Advertisement -

Les derniers articles