26.5 C
Lomé
Friday, July 30, 2021

Communiqué conjoint CDPA-BT/PA.DE.T relatif à la libération provisoire d’Adjamagbo et de Djossou

Les unes des journaux

Communiqué conjoint CDPA-BT/PA.DE.T relatif à la libération provisoire d’Adjamagbo et de Djossou
Brigitte Adjamagbo et Gérard DJOSSOU

Nous avons appris ce 17 décembre 2020 que Brigitte Adjamagbo et Gérard DJOSSOU sont mis en liberté provisoire et placés sous contrôle judiciaire. Nous nous en félicitons. Même s’ils “ont été bien traités” en prison comme on le laisse entendre, la seule privation arbitraire de liberté individuelle constitue en soi une torture physique et morale qui va à l’encontre du principe du respect des droits humains.

C’est pourquoi les vœux, que nous n’avons pas cessé de formuler depuis le 5 décembre, ne sont pas une « liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire », mais la libération pure et simple des deux détenus et de tous ceux qui sont encore victimes d’arrestations arbitraires dans le pays depuis la mascarade électorale du 22 février 2020.

Les conditions d’organisation et de déroulement de ces prétendues élections ont permis au régime despotique de continuer de se maintenir au pouvoir contre la volonté populaire : qu’on le veuille ou non, il est sorti plus renforcé de la mascarade électorale ; et l’on voit depuis Faure réaménager son entourage pour mieux aller au bout de ce quatrième mandat, quitte à en imposer au pays un cinquième en 2025 par les mêmes moyens.

La violence d’Etat se poursuit donc depuis la fin de ces élections du 22 février 2020. Elle a pris une tournure particulière avec cette interpellation et cette détention de Brigitte ADJAMAGBO et de Gérard DJOSSOU, sous l’accusation de « tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État » et de formation d’un « groupement de malfaiteurs ».
La CDPA-BT et le PA.DE.T dénoncent ces arrestations arbitraires. Les directions des deux partis respectifs témoignent encore leur compassion aux victimes des détentions arbitraires dans le pays. Elles espèrent que la poursuite de la procédure judiciaire finira par blanchir totalement les victimes des allégations retenues contre eux.
Les deux partis attirent une fois encore l’attention sur le fait que si le régime n’a jamais rien cédé sur tout ce que l’on n’a pas cessé « d’exiger » de lui ou de lui « demander de faire » depuis 1993, c’est parce que la politique d’opposition conduite depuis février 1992 lui a permis de continuer de maintenir le rapport des forces Opposition/Régime en sa faveur, et totalement en défaveur de la masse des opposants.
Les deux partis saisissent l’occasion de cette montée de la violence d’Etat pour attirer une fois de plus l’attention sur l’impérieuse nécessité d’une réorganisation de la masse des opposants, afin de faire émerger d’elle une force politique capable de renverser le rapport des forces en faveur de l’Opposition.

Fait à Lomé, le 17 Décembre 2020

Le PA.DE.T
Le Secrétaire national
N. GBIKPI-BENISSA

La CDPA-BT
Le Premier Secrétaire
E. GU-KONU

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Un réseau de cambrioleurs démantelé par la police à Djagblé

En effet, une enquête a été ouverte suite à un cambriolage survenu dans un domicile sis au quartier Adidomé à Djagblé dans...

CITE AU QUOTIDIEN : UN BOUTON MAGIQUE POUR LE CHANGEMENT ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUENous sommes nombreux à chercher comment faire advenir le changement : parents désireux de voir intervenir...

Kokoroko prône la gratuité des cours de vacances

A peine l'année scolaire amorce son dernier virage que les établissements scolaires partent à l'assaut des élèves à travers des opérations de...

Naboudja Bouraïma : « Montrons la voie au peuple togolais pour réduire les attaques et injures »

La guerre qui s’anime sur les réseaux sociaux avec des injures, intoxications, fake news… suscite l’attention de Naboudja Bouraïma. Le militant de...

Togo Affaire Pegasus: Habia Nicodème très remonté contre Faure Gnassingbé

L'affaire Pegasus fait encore couler beaucoup d'encre et de salive. Les partis politiques de l'opposition expriment leur mécontentement. Pareil pour Nicodème Habia...

Togo COVID-19 : 116 cas positifs enregistrés mardi

Mardi, 116 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur 1492 personnes dépistées, c’est ce que rapporte le site du gouvernement. La source susmentionnée...

Yakoubou Moutawakilou du PNP : Une libération qui suscite plus d’interrogations qu’elle n’en résout

Un ami nous informe depuis Lomé avoir visité le SG du PNP section Kpalimé, Monsieur Yakouboubou Moutawakilou au pavillon militaire du CHU...

Que se cache-t-il derrière la suspension des agréments des ONG?

En conseil des ministres le 24 juillet 2021 à Pya, le gouvernement a décidé de la suspension de l' attribution et du...
- Advertisement -
error: Content is protected !!