24 C
Lomé
Saturday, August 8, 2020

Communiqué de presse de la famille du feu KOUTSOUATI Koffi Dodji

Les unes des journaux

Communiqué de presse de la famille du feu KOUTSOUATI Koffi Dodji
Communiqué de presse de la famille du feu KOUTSOUATI Koffi Dodji

Le drame s’est produit dans la nuit de 22 avril 2020 aux environs de 22h00, dans notre quartier ici à Adakpamé (Lomé). Alors que tous dormaient au domicile de Monsieur KOUTSOUATI Koffi Dodji, ce dernier a senti à un moment donné les besoins d’aller aux toilettes. Il informa à cet effet sa femme et sortit faire ses selles dans une réserve publique située à 100 mètres. Il avait pour éclairage une torche et s’était muni d’une houe pour faire ses besoins dans les conditions les plus hygiéniques possibles. Il faut souligner qu’il n’existe pas de toilettes dans leur maison et le WC Public est fermé à cause du couvre-feu.

Emportée par un profond sommeil, sa femme ne s’est rendu compte de l’absence prolongée de son mari à ses côtés qu’autour de 1heure du matin. Aussitôt, elle s’est mise à alerter ses beaux-frères pour les informer de la situation de la curieuse disparition de son mari. Une panique généralisée a gagné toute notre famille qui ne savait à quel saint se vouer, compte tenu du couvre-feu qui nous empêchait de mettre pieds dehors à la recherche de notre fils KOUTSOUATI Koffi Dodji.

Ce n’est qu’après cinq (05) heures du matin que nous avons osé sortir et sommes surpris de découvrir à quelques mètres de la maison le corps sans vie de notre fils, à la devanture de la place publique de notre collectivité. Nous avons constaté sur les lieux des traces ou des pas des chaussures rangers depuis l’endroit où gisait le corps jusqu’au lieu où il était censé faire ses besoins.

Nous rappelons qu’en sortant de la chambre pour aller faire ses besoins, KOUTSOUATI Koffi Dodji portait un slip et il avait noué un pagne autour de la hanche.

Les informations recueillies ce matin auprès des voisins attestent des échanges entre des éléments de forces de l’ordre et la victime qui criait en ces termes : « Laissez-moi, qu’est-ce que je vous ai fait, laissez-moi, je vais mourir… . ». C’est déplorable et inadmissible.

Au nom de toute la collectivité, nous tenons à vous témoigner toute notre reconnaissance aux populations du Togo en général et aux personnes qui, à ce moment très douloureux, nous ont soutenu en se déplaçant vers nous. La famille KOUTSOUATI et le feu Dodji, là où il est, ont vu le niveau de votre indignation et vous remercient.

Nous n’oublions pas le travail des hommes de médias et souhaitons la poursuite de votre accompagnement médiatique dans notre bataille pour que justice soit faite dans le meurtre de notre fils. Nous exprimons également notre reconnaissance aux organisations de défense des droits de l’homme, notamment la LTDH et l’ASVITTO pour leur sens de professionnalisme et leur détermination à nous accompagner pour obtenir justice.

Nous vous informons que nous avons déposé, depuis le 30 avril 2020, une plainte auprès du procureur, afin de connaitre les auteurs du meurtre de notre fils KOUTSOUATI Koffi Dodji et que ceux-ci soient punis selon la rigueur de la loi.

Depuis lors, nos suivis n’ont rien donné. Cette lenteur dans une affaire pareille où nous avons demandé l’autopsie nous inquiète, et c’est pour cette raison que nous avons voulu alerter l’opinion nationale et internationale. Le silence du procureur de la république nous inquiète et nous amène à penser à un plan pour faire disparaitre les traces avant l’autopsie. C’est pourquoi nous demandons l’impartialité des juges pour faire la lumière dans cette affaire et consoler la veuve et l’orphelin. La mort de notre fils ne restera pas impunie.

Fait à Adakpamé, le 11 juillet 2020
Pour la collectivité

KOUTSOUATSI Togbé,

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

CHU Campus: Le SYNPHOT appelle sa base à surseoir à la grève

Le personnel du CHU Campus a prévu un débrayage à partir du 11 août prochain. Mais dans un communiqué dont nous avons...

Université de Lomé: Le sort réservé aux étudiants qui seront aperçus sans masque

Tous les étudiants qui seront aperçus sans masque à l’université de Lomé seront sanctionnés. Raison, le port du masque devient obligatoire à...

Le parti d’Agbeyomé Kodjo en veut à Me Zeus Ajavon

Intervenant sur une radio privée de la place, l’ancien coordonnateur du CST, Me Zeus Ajavon a remis en doute la victoire du candidat de...

Le COVID-19 a encore fait un mort jeudi

Jeudi, le Togo a enregistré un nouveau décès lié au Coronavirus. Ce qui porte à 22 le nombre total de décès. 1012 cas...

Chronique de Kodjo Epou : Yémi aux trousses des Kouloum

Par Kodjo Epou, Washington DC, USACe Togolais de la Diaspora ne sait pas mâcher ses mots. Yémi de Souza, Chercheur en Economie...

Dankpen: Un braqueur abattu par la gendarmerie

Un braqueur a été descendu par les éléments de la gendarmerie dans la nuit du mardi à mercredi 05 août dans la...

Après la trahison et la démission des leaders, peuple togolais cherche désespérément opposition

"Se réclamer de l´opposition et prier que l´appel à manifester de ce jour fasse flop…Mieux vaut prendre la carte bleue et officier...

Comme en 2005, 2012 et 2017 : Les miliciens fans de Faure Gnassingbé reprennent du service

Les manifestations publiques pacifiques annoncées par la Dynamique Monseigneur Kpodzro, n’ont pas eu lieu comme prévu. Dans la diaspora, la mobilisation était...
- Advertisement -
error: Content is protected !!