Communiqué du Parti des Togolais relatif au rafle des gendarmes à Agoè

Communiqué du Parti des Togolais relatif au rafle des gendarmes à Agoè
Illustration

Par Serge Lemask, togo-online.net

Toute la nuit du samedi 21 au dimanche 22 avril 2018, les quartiers, Agoè, Zongo, Dikamè Bernard Kopé…, supposés être les fiefs du PNP, Parti National Panafricain, dans Lomé ont été victimes d’une rafle sans précédent. Conducteurs de motos, Femmes enceintes, nourrisses, jeunes et vieux, déjà à 21 h tout ce qui tombe sous les mains des militaires était malmenés, roués de coups et ensuite emporté dans des véhicules vers des destinations inconnues.

Le motif est que, soit on est sur une moto sans pièces, soit on n’a pas sa carte d’identité.

Comme beaucoup d’autres Togolais, Monsieur Gnimdewa Atakpama, Délégué National aux Affaires Intérieures au sein de Parti des Togolais, a été victime de cette brutalité et de cette violence des forces de sécurité, alors qu’il a présenté sa carte d’identité.

Lire le communiqué :

Communiqué du Parti des Togolais relatif au rafle des gendarmes à Agoè

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.