29 C
Lomé
Thursday, January 21, 2021

Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) exige la libération immédiate de Carlos Ketohou

Les unes des journaux

Journalistes pour les Droits de l'Homme (JDHO) exige la libération immédiate de Carlos Ketohou
Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO)

L’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) réagit suite à l’arrestation de Carlos Ketohou. Dans un communiqué rendu public tard dans la nuit du 29 décembre 2020, quelques heures après l’arrestation du patron du journal L’indépendant Express, JDHO dirigée par Richard Aziague dénonce une attestation rocambolesque et émet l’hypothèse d’un lien avec l’article publié par le journal et qui décrit l’acte de vol de cuillère en or imputé à deux femmes ministre du gouvernement. Se basant sur cette hypothèse, l’association mentionne les moyens de recours prévus par la loi, le code de la presse notamment, moyens qui ne concerne nullement un quelconque SCRIC.
Lire l’intégralité du Communiqué.

Communiqué relatif à l’arrestation du directeur de publication du journal L’Indépendant Express

L’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) a appris l’arrestation rocambolesque, cette nuit du 29 décembre 2020, de Carlos Ketohou, Directeur de publication du journal privé L’Indépendant Express, pour une destination inconnue, alors même que, plus tôt dans la journée, il avait reçu un ordre de convocation du Service central de recherches et d’investigations criminelles de la Gendarmerie nationale (SCRIC) pour ce mercredi 30 décembre.

Sans connaître l’objet, l’arrestation et l’ordre de convocation adressé au journaliste Carlos Ketohou interpellent JDHO, car intervenant au lendemain de la publication d’un article intitulé “Scoop de fin d’année : femmes ministres interpellées pour vol de cuillères”.

JDHO condamne avec énergie cette arrestation nocturne du journaliste à son domicile.

JDHO rappelle que, dans l’hypothèse d’une corrélation entre cette arrestation et l’article susmentionné, la législation en vigueur au Togo en matière de délit de presse prévoit les voies légales à suivre.

JDHO exige la libération immédiate et sans condition du journaliste Carlos Ketohou et la cessation de toutes formes de menaces et d’intimidations à son encontre dans le cadre de l’exercice de son métier de journaliste.

JDHO appelle incessamment toutes les organisations de défense des droits de l’homme au niveau national et international ainsi que toutes les chancelleries accréditées au Togo à se mobiliser pour qu’il soit mis fin à toutes les formes d’intimidations dont fait l’objet le directeur de publication de L’Indépendant Express.

La liberté de presse, acquise de haute lutte au Togo, ne saurait souffrir de quelque forme d’intimidations que ce soit, car le Code de la presse et de la communication en vigueur au Togo indique clairement la voie à suivre en matière de délit de presse.

Fait à Lomé le 29 décembre 2020

Pour JDHO

Le président

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Le plaidoyer de l’AUSEP pour des députés plus actifs dans le contrôle de l’action gouvernementale

Dans le cadre de la célébration de la première édition de la semaine du parlementaire et aussi de la mise en œuvre...

Des Occidentaux dénoncent le blocage de la démocratisation en Afrique par les Africains

Par Godwin Tété« L’alternance permet la respiration. Elle est aussi le meilleur moyen de permettre l’inclusion dans la vie politique et de...

La Dynamique Mgr Kpodzro s’indigne de l’arrestation arbitraire des responsables du Syndicat des Enseignants du Togo

C’est dans un communiqué dont voici l’intégralité COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO (DMK) Le déni d’injustices par la répression est un...

Togo – Covid-19 : Hausse des cas confirmés, Lomé et Kara à nouveau sous couvre-feu et bouclage avertit Djibril Mohaman

Les cas confirmés de Covid-19 s’accroîent ces derniers jours dans plusieurs régions du Togo, « Si les choses continuent à évoluer, des...

Togo : Un gang d’agresseurs démantelé par la Police à Wougomé à Lomé

POINT DE PRESSELa police s’attaque au phénomène des « gros bras » à Lomé avec l’interpellation de huit individus se disant des...

Togo : Après la presse, le SCRIC s’attaque aux syndicats

La situation qui prévaut au Togo démontre une descente à une vitesse vertigineuse dans la dictature de la pensée unique. Après l'opposition réduite au...

Tribunal de Première Instance de Lomé : Que se passe-t-il dans le dossier du Prophète Moungonga avec ses avocats ?

L’on se rappelle de l’affaire du prophète Maranatha Moungonga et sa femme tous deux détenus en 2014 dans les circonstances non conformes...

Donald Trump, point final!

Aujourd'hui, 20 janvier 2021, la gouvernance de Donal Trump de la plus grande puissance du monde prend fin. Joe Biden, à compter...
- Advertisement -
error: Content is protected !!