26.1 C
Lomé
Tuesday, September 28, 2021

La Dynamique Mgr Kpodzro s’indigne de l’arrestation arbitraire des responsables du Syndicat des Enseignants du Togo

Les unes des journaux

La Dynamique Mgr Kpodzro s'indigne de l'arrestation arbitraire des responsables du Syndicat des Enseignants du Togo
Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson

C’est dans un communiqué dont voici l’intégralité

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO (DMK)

Le déni d’injustices par la répression est un refus d’accepter la vérité

Ce mercredi 20 janvier 2021, la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a appris avec consternation et indignation l’interpellation manu militari de trois responsables du jeune Syndicat des enseignants du Togo (SET). Ces arrestations au cours d’une réunion au siège de la Synergie des travailleurs du Togo, ont été opérées par la gendarmerie nationale et sans respect des droits et libertés fondamentaux des citoyens et aussi en violation du siège d’un syndicat.

Par ailleurs, lesdites arrestations interviennent après l’enlèvement à Kara du rapporteur du SET et après une visite impromptue de la police au domicile du secrétaire général de ce syndicat qui, faut-il le rappeler :

  • exige depuis sa création, l’application immédiate du statut particulier fixant le fonctionnement des enseignants et précisant leurs évolutions de carrière, d’une part ; et,
  • appelle à une grève pour la libération de son responsable, d’autre part.

La DMK condamne la multiplication de ces arrestations musclées qui interviennent sans aucun fondement juridique, tant sur la forme que sur le fond.

La DMK exhorte le gouvernement illégitime à cesser son acharnement contre les travailleurs qui ne réclament que de meilleures conditions de travail. Il doit plutôt engager sans délai un dialogue avec les enseignants pour trouver une issue à la récurrente crise sociale que connaît le secteur de l’éducation nationale et au grand dam des apprenants et des parents.

La DMK invite les travailleurs, tous secteurs confondus, à rester unis et solidaires pour réclamer et obtenir la libération de leurs collègues arrêtés.

La DMK demande à la communauté internationale, en l’occurrence l’Organisation internationale du travail, d’amener les autorités de fait du Togo, au respect des chartes qu’elles ont ratifiées et à la cessation de la répression contre les enseignants qui ne font que revendiquer leurs droits légitimes.

Fait à Lomé, le 20 janvier 2021

La coordinatrice générale

K. B. ADJAMAGBO JOHNSON

 

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Journée mondiale du tourisme 2020: Pierre LAMADOKOU parle des conséquences du Covid-19 sur le tourisme togolais

  C'est dans un message dont voici la teneur: MESSAGE DU MINISTRE DE LA CULTURE ET DU TOURISME Lomé le 27 septembre 2021 Mesdames, Messieurs, Le 27...

Covid-19: 4 personnes décédées dimanche

Bilan du dimanche 26 septembre 2021 Cinquante-cinq (55) des 1498 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 25.218....

Fenêtre sur l’Afrique du 25 Septembre 2021 sur kanal K et Avulete

1ère partieDébat PanafricainCoup d'État militaire en Guinée Conakry; Jusqu'à quand va durer le bras de fer entre le colonel Mamady Doumbouya et...

Togo: Une rentrée risquée actée par Kokoroko

Les écoles rouvrent le 27 septembre 2021 au Togo. Contrairement aux attentes des parents qui espéraient un report, le ministre Kokoroko confirme...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELS VŒUX DE BONHEUR ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUEEn général, en début d’année, le premier vœu formulé à l’attention des proches et comme des...

LETTRE OUVERTE A TOUTES LES FEMMES TOGOLAISES

Par Maryse Mawutowou QUASHIELorsqu’on traverse une situation tragique, on fait appel à tous ceux qui peuvent vous aider, ou tout au moins...

Deux «Femmes Pyramide» arrêtées par la police Togolaise

Ce jeudi 23 septembre 2021, alors qu'elles étaient en train de sensibiliser leurs soeurs du marché de Hédzranawé dans le cadre de...
- Advertisement -
error: Content is protected !!