28.1 C
Lomé
Sunday, October 17, 2021

Togo : La CDPA appelle à se mobiliser pour mettre fin à la dictature

Les unes des journaux

Togo : La CDPA appelle à se mobiliser pour mettre fin à la dictature
Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA)

A l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Togo, la CDPA (Convention Démocratique des Peuples Africains) se souvient du contexte dans lequel le Togo est passé de l’indépendance à l’asservissement. Ce pays qui a acquis de haute lutte son accession à la souveraineté nationale ne l’a vécu qu’en une courte durée. Des ennemis de la liberté du peuple Togolais ont très vite sombré le pays dans le cachot du désespoir en assassinat son président.
Dans son communiqué à l’occasion de ce 61ème anniversaire du Togo, la CDPA appelle à la remobilisation du peuple pour mettre fin à cette dictature assassine incarnée par les Gnassingbé et l’armée.
Lire le communiqué de la CDPA

COMMUNIQUE DE LA CDPA

27 AVRIL 1958 – 27 AVRIL 1960 – 27 AVRIL 2021

Le 27 avril 1958, malgré tous les obstacles mis sur leur chemin par le colonialisme français tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Togo, malgré toutes les mesures répressives et d’intimidation, les forces nationalistes coalisées remportent une écrasante victoire dans toutes les régions du pays lors des élections – législatives – référendum organisées sous la supervision des Nations-Unies. Par ce vote, le peuple Togolais venait d’opter pour l’indépendance, une indépendance complète sans entraves qui ne sera proclamée, jour pour jour, que 2 années plus tard, le 27 avril 1960, cette année 1960 qui fut celle des indépendances formelles des ex-colonies françaises.

La CDPA saisit l’occasion de ce jour anniversaire des 61 ans d’indépendance, pour rendre un vibrant hommage aux artisans de cette indépendance et au peuple togolais qui , grâce à une organisation méthodique et à des sacrifices incommensurables, ont permis à notre pays d’accéder à la souveraineté.

Mais cette indépendance chèrement acquise fut de courte durée. Le 13 janvier 1963, le colonialisme français, toujours présent et actif, et ses agents, assassinèrent le Président que le Togo s’est donné, à cause de sa décision légitime de sortir du carcan du Franc CFA, en mettant ainsi fin aux Accords de « Coopération » signés par Nicolas Grunitzky, le 25 Février 1958 ! Modibo Keita, pour les mêmes raisons, connaitra le même sort au Mali en 1968.

Des dirigeants ennemis du peuple et vomis par lui, qui lui furent imposés, vidèrent la liberté retrouvée de tout sens. Une dictature militaire oligarchique et tribaliste, choisie et soutenue par le système de la Françafrique s’établit et perdure toujours : comme dans un royaume, à la mort du dictateur-père, le fils sera installé sur le trône, par la hiérarchie militaire qui ignore le Peuple.

Togolaises, Togolais, l’objectif pour lequel tant de nos grands-pères, de nos pères, de nos aînés se sont sacrifiés, la vraie indépendance, n’est pas encore atteint.

Après soixante ans d’indépendance, le Togo est toujours un pays asservi dont les ressources sont dilapidées et où règne un climat social lamentable. La misère et la pauvreté sont très prononcées. Aujourd’hui, les patriotes, partisans de l’indépendance véritable, les dignes filles et fils du pays, se doivent de relever le défi.

Que faire ? Que faut-il réaliser aujourd’hui pour être les dignes successeurs des héros de la libération ?

Nous devons nous mobiliser pour mettre fin au régime de terreur et antinational qui règne sur le pays et qui est source de la grande misère du Peuple, source du déclin continu du Togo. Pour cela, un seul mot d’ordre s’impose aujourd’hui : exiger le respect scrupuleux de la souveraineté du togolais exprimée le 22 février 2020 dans les urnes. Pour les filles et les fils de l’Indépendance du 27 Avril 1960, la Souveraineté du Peuple n’est pas à négocier.

Voilà pourquoi la CDPA lance un appel à tous les patriotes pour réaliser au sein de la DMK, la tâche prioritaire qu’est l’organisation du peuple en vue de faire converger nos luttes et délivrer notre Togo de la dictature et de ses alliés extérieurs.

Le Peuple debout et organisé vaincra ! Vive le Togo indépendant et affranchi !

Fait à Lomé le 27 avril 2021.

La Secrétaire Générale de la CDPA

Kafui Adjamagbo Johnson

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...

“L’avis de la Cour Constitutionnelle est un camouflet pour Victoire Dogbé”, dixit Gerry Taama

Depuis que ce document est versé sur la toile, les commentaires vont dans tous les sens. Difficile de ne pas lire des...

Deux jours de débrayage des enseignants togolais les 3 et 4 novembre prochains

Le secteur de l’éducation renoue avec la grève. Le naturel chassé n’a pas mis du temps pour revenir au galop. Le Bureau...

Des renforts de taille pour les Éperviers Dames

Dans le cadre de la double confrontation comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) féminine Maroc 2022, les...

Accès aux bâtiments administratifs sous conditions de preuve de vaccination: La Cour Constitutionnelle juge la décision contraire à la constitution togolaise

COUR CONSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE TOGOLAISEDU TOGO Travail - Liberté - Patrie AFFAIRE : Demande d’avis du Premier ministre sur le projet d’ordonnance relative à...
- Advertisement -
error: Content is protected !!