32.1 C
Lomé
Tuesday, January 25, 2022

Togo : L’ADDI demande la libération de Djimon Oré

Les unes des journaux

Togo : L’ADDI demande la libération de Djimon Oré
Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral

La formation politique ADDI, Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral réagit suite à l’arrestation de Djimon Oré, président national du parti politique Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD).
A travers un communiqué rendu public ce 04 mais 2021, le parti de Tchabouré Aimé Gogué tout en précisant que nul n’est au-dessus de la loi, condamne la manière irrégulière dans laquelle cette interpellation a été effectuée sans mandat par les éléments du Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC).
Lire le communiqué de l’ADDI

L’ADDI appelle le Gouvernement togolais, les organismes de défense des droits de l’homme et tous les partenaires du Togo à œuvrer pour le respect des droits de l’homme et la liberté d’opinion acquis si chèrement.

C’est avec regrets que l’ADDI a appris le 29 avril 2021, l’interpellation de monsieur Djimon Oré, Président du parti politique Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), par les forces de sécurité et détenu dans les locaux du SCRIC.

Cette interpellation, qui serait motivée par les propos que monsieur Djimon Oré aurait tenus le 26 avril dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance de notre pays, n’est pas de nature à favoriser l’apaisement du climat politique dans le pays. Tout en rappelant que personne ne doit être au-dessus de la loi, l’ADDI condamne la manière irrégulière dans laquelle cette interpellation a été effectuée sans mandat. La persistance du régime UNIR à recourir à ces méthodes qui violent les lois de la République, sape les garanties de l’état de droit et ramène notre pays en arrière sur le plan démocratique. L’ADDI demande en conséquence la libération du président du Front des Patriotes pour la Démocratie, monsieur Djimon Oré.

L’ADDI appelle le Gouvernement togolais, les organismes de défense des droits de l’homme et tous les partenaires du Togo à œuvrer pour le respect des droits de l’homme et la liberté d’opinion acquis si chèrement.

Fait à Lomé, le 4 mai 2021
Pour le Bureau National,
Le Président National
Prof Tchabouré Aimé GOGUE

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Mali: Un contingent togolais de la MINUSMA attaqué lundi

Lundi, un contingent togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été attaqué. Cette nouvelle...

Renversements au sein de la CEDEAO: C’est qui le prochain sur la liste ?

La situation est plus que préoccupante au sein de l’espace CEDEAO. Tour à tour, les membres du syndicat tombent. Ibrahim Boubakar Keita,...

Dr Christian Spieker : « L’Afrique francophone ne peut pas sortir facilement du joug français. »

L´Afrique francophone ne peut pas sortir facilement du joug français. Ce serait très difficile. La raison est simple : les ennemis de...

Togo-CHU Campus : Un réseau de vente et de prescriptions anarchiques de médicaments à démanteler

Comment endiguer ce phénomène qui s’est développé chez des praticiens hospitaliers en général, et particulièrement au CHU Campus ? La vente parallèle...

Togo: Edoh Komi demande au gouvernement de renforcer les pouvoirs de HAPLUCIA en matière de répression des actes de corruption et des infractions assimilées

C’est dans un communiqué dont voici la teneur: MMLK / LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : QUELLE SUITE DONNÉE AUX DOSSIERS DE...

Fenêtre Sur l’Afrique du 22 janvier 2022 sur radio Kanal K et Avulete

      Débat PanafricainDes mouvements panafricains lancent une pétition pour une mobilisation générale en soutien au peuple malien: Vers une CEDEAO des peuples` Invités,1- Ismaël...

Togo: Un braqueur abattu par la police nationale à Hedjranawoe

Un braqueur, de nationalité nigériane a été abattu par des éléments de la police nationale. D’après une note d’informations publiée par la...

Togo: Les partis politiques inactifs vont disparaître

Au Togo, il y’a plus de 100 partis politiques. Seulement, c’est à l’approche des élections qu’ils sont actifs. En d’autres termes, ils...
- Advertisement -
error: Content is protected !!