27 C
Lomé
Wednesday, May 12, 2021

Togo : L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) conteste l’élection du nouveau Maire des Lacs 3

Les unes des journaux

Togo : L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) conteste l’élection du nouveau Maire des Lacs 3
Patrick Lawson-Banku

L’Alliance nationale pour le Changement (ANC), conteste l’élection du nouveau Maire des Lacs 3 en remplacement de Claude Mikem décédé en novembre 2020. Accusant le parti au pouvoir d’avoir organisé une mascarade électorale ce vendredi 9 avril 2021. C’est dans un communiqué dont voici l’intégralité.

COMMUNIQUE

Le régime RPT/ UNIR a procédé au remplacement du défunt Maire de la commune des Lacs 3 au cours d’une élection frauduleuse

Le vendredi 09 avril 2021, devait se dérouler l’élection d’un nouveau Maire en remplacement de M. Claude MIKEM, décédé en novembre 2020. Au regard de la loi, cette élection devait se dérouler dans le mois qui suit la vacance du poste. Ce scrutin accuse donc 4 mois de retard. De plus, convoquée pour 08h00, la séance extraordinaire du Conseil Municipal n’a démarré qu’à 12h20.

Dès le début de la séance, le RPT/UNIR a produit 4 procurations dont certaines ont été signées par les auteurs, qui étaient présents et qui se sont retirés après avoir signé leurs procurations. Le cas le plus frappant est celui du 1er Adjoint au Maire, M. Prince AGBODJAN, qui a assuré l’intérim du maire défunt jusqu’à ce jour et qui a disparu juste avant le début de la séance. L’une de ces procurations portait la signature de M. Djahlin Philippe BROOHM, conseiller municipal démissionnaire, qui a remis sa démission au maire défunt, lequel en avait informé le Conseil municipal le préfet et le ministre.

Les Conseillers Municipaux ANC ont fait valoir que M. Djahlin Philippe BROOHM, démissionnaire depuis des mois, n’est plus membre du conseil municipal et ne peut, en conséquence, ni prendre part à un vote ni donner une procuration à cet effet.

Le préfet déclare avoir effectivement reçu la démission transmise par le Maire défunt, tandis que le directeur de la décentralisation, M. PALI, soutient que cette démission n’a pas pris effet, dès lors qu’elle n’a pas été validée par la Cour suprême. Il s’agit manifestement de la volonté du RPT/UNIR de faire voter une personne démissionnaire, qui n’en avait pas le droit.

Les Conseillers Municipaux de l’ANC demandent alors le report du scrutin, le temps de remédier aux manquements du préfet. D’autant que le gouvernement a mis 5 mois pour organiser ce scrutin.

Cette demande est rejetée par le directeur de la décentralisation et le préfet, qui voulaient coûte que coûte tenir ce scrutin quitte à opérer un passage en force, en violation flagrante de la loi sur la décentralisation, doublée de l’escroquerie d’une procuration prétendument délivrée par un conseiller démissionnaire.

Malgré les protestations des conseillers municipaux de l’ANC et de M. Kossi Wonouvo GNAGNON, 2ème Adjoint au Maire, le directeur de la décentralisation et le préfet organisent l’élection. Les protestataires refusent d’y prendre part, se réservant le droit de saisir la Cour Suprême en vue de l’invalidation de cette élection et de sa reprise conformément à la loi sur la décentralisation.

Cette mascarade illustre l’incapacité notoire du RPT/UNIR d’organiser des élections sans faire usage de coup de force et de manœuvres frauduleuses. Si, pour une banale élection du chef de l’exécutif d’un conseil municipal de 15 membres, le RPT/UNIR ne peut s’empêcher de recourir à des fraudes, comment attendre de lui un scrutin libre, équitable et transparent, lorsqu’il s’agit d’élections à enjeu de pouvoir (législatives, présidentielle).

Ce dernier coup de force en date illustre les pesanteurs qui plombent la CNAP. Il compromet gravement la participation de l’ANC aux discussions en cours. En effet, au moment où, à sa propre initiative, se tiennent des discussions sur l’assainissement du cadre électoral, il y a lieu de s’interroger, une fois encore, avec l’élection ratée du nouveau maire d’Agbodrafo, sur la volonté réelle du gouvernement, d’opérer effectivement les réformes dont le pays a besoin.

Fait à Lomé, le 09 avril 2021

Pour le Bureau National,

Le Vice-Président

Patrick Lawson-Banku

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Faure Gnassingbé-Réckya Madougou: une dangereuse combinaison pour la sous-région?

Par Samari Tchadjobo«Nous condamnons l´arrestation de Monsieur Djimon Oré, exigeons sa libération immédiate et sans condition; arrêté et incarcéré dans un de...

Togoata APEDO-AMAH rend un vibrant hommage à Bob Marley

Le 11 mai est une date qui permet à la communauté rastafari du monde entier de célébrer la légende qui fut. Robert...

Togo : La Dynamique Monseigneur Kpodzro dénonce un plan de sabotage de la lutte citoyenne

C’est dans une mise au point dont voici l’intégralité MISE AU POINT DE LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO (DMK) DU 10 MAI2021 TOGO : HALTE...

Togo : Majesté Ihou WATEBA, « le monsieur qui parle wouya wouya » selon Gerry Taama

Véritable réponse du berger à la bergère. Gerry Taama n’a pas perdu du temps à répondre au sulfureux ministre qui a déçu...

Togo : Prof Majesté Ihou WATEBA tacle Gerry Taama

« On ne fait pas de développement avec 10 lampadaires ». C’est en substance l’élément clé à retenir de ce qui mérite...

Fenêtre Sur l’Afrique du 08 mai 2021

1ère partieTchad: Le gouvernement d'union nationale tel que formé est-il la solution après le coup d'état militaire et constitutionInvités1-Farida Nabourema, Professeur à...

CITE AU QUOTIDIEN : MONTPELLIER POUR « SORTIR DE LA GRANDE NUIT » ? (1)

L' Occident est venu en Afrique mais le drame c'est qu il n'y a pas encore eu de rencontre entre l'Occident et...

Togo : 54 faussaires cybercriminels dans les mailles de la police

Togo - La Police Nationale a interpellé cinquante-quatre (54) individus, tous de nationalité nigériane dont quinze (15) faussaires cybercriminels et les trente-neuf...
- Advertisement -
error: Content is protected !!