L’ANC dans une nouvelle dynamique de la lutte

Par Kossivi Anoumou ADONSOU
Le samedi 27 avril, date du 59e anniversaire de l’indépendance du Togo est la date qu’a choisie la Fédération Internationale Europe-Asie de l’ANC pour organiser un grand débat afin de dévoiler la nouvelle vision de la lutte. Ce grand débat qui a eu lieu à Londres dans la capitale anglaise, a vu réunir des togolais et amis du Togo combattants de la lutte.

Au cours de cette rencontre très fructueuse qu’abritait l’ANC –UK dans la capitale anglaise, la fédération internationale a eu le privilège de nous entretenir sur la nouvelle dynamique de la lutte. S’inscrivant dans la droite ligne des recommandations directives de l’Executif du parti à Lomé, FIEA-ANC a pris le train en marche. Elle s’est donnée pour mission d’informer l’opinion publique togolaise de la diaspora sur la nouvelle dynamique de la lutte.

L’ANC dans une nouvelle dynamique de la lutte

Apres l’ambitieux et riche exposé de Mr Deo KLOUVI, président ANC – Germany sur la nouvelle dynamique de la lutte, un grand débat fructueux en échanges et franc-parler avait suivi. Cette redynamisation de la lutte tourne autour de 4 principaux axes à savoir : Remobilisation de la population, de la société civile, les syndicats et la diaspora. L’ANC compte redonner une nouvelle dynamique à la lutte en travaillant de concert avec ces quatre entités. Selon le président de l’ ANC-UK, Mr Lucien HOUNKANLI, la lutte que nous menons aujourd’hui doit inclure toutes ces quatre importantes entités. « Nous sommes aujourd’hui fiers de savoir que les populations togolaises, aussi bien que la diaspora et la société civile ont mieux compris le combat que nous menons. Il va falloir remobiliser nos populations davantage » Au cours de ce grand débat les invités ont eu la chance de poser des questions au panel composé des représentants de la Fédération Internationale Europe-Asie. La plupart des questions concernait les points brulants de l’actualité politique du Togo. Les questions tournaient autour des raisons de l’échec de la C14, la position de l’ANC vis-à-vis des échéances électorales de 2020. Les questions sur les réformes politiques, constitutionnelles et institutionnelles etaient toujours au centre du débat. L’accent était aussi bien porté sur les nouvelles stratégies de redynamisation de la lutte politique qui ne fait que durer depuis des décennies. Les invités ont aussi eu l’opportunité de faire des propositions d’idée et des suggestions pour mener cette lutte.

Les travaux ont pris fin plus tard dans la soirée par une festivité conviviale de tous les participants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.