28 C
Lomé
Saturday, August 8, 2020

Pour satisfaire la Chine, l’Afrique du Sud refuse l’entrée du Dalaï Lama sur son sol

Les unes des journaux

Johannesburg (AFP) – 04.09.2014 12:21 – Par Christophe BEAUDUFE
Soucieuse de ne pas compromettre ses bonnes relations politiques et économiques avec la Chine, l’Afrique du Sud s’apprête à refuser de nouveau un visa au Dalaï Lama, invité à un sommet des prix Nobel de la paix au Cap en octobre.

Une porte-parole du Dalaï Lama a affirmé à l’AFP avoir été informée par téléphone, par le gouvernement sud-africain, que le pays “ne serait pas en mesure d’accorder ce visa parce que cela perturberait les relations entre la Chine et l’Afrique du Sud”.

Tout comme en 2011, lorsque le Dalaï Lama avait été empêché de participer aux festivités du 80e anniversaire de Desmond Tutu, le gouvernement sud-africain n’a pas formellement signifié son refus. “La demande de visa sera traitée conformément à la procédure normale. Les autorités compétentes communiqueront ensuite avec le demandeur”, a laconiquement commenté jeudi le ministère sud-africain des Affaires étrangères.

A l’époque, les autorités sud-africaines avaient simplement omis de répondre à la demande de visa, empêchant de facto la visite du Dalaï Lama à son ami Tutu, ex-archevêque anglican du Cap.

Desmond Tutu avait fait une violente colère, accusant le gouvernement d’être “pire que celui de l’apartheid. Et à l’issue d’une action en justice intentée par l’opposition, la Cour suprême sud-africaine avait déclaré “illégal” le refus d’accorder un visa au religieux tibétain.

A l’époque, le pouvoir s’était justifié en arguant de l’intérêt national. La Chine, omniprésente presque partout en Afrique, est le plus important partenaire commercial de l’Afrique du Sud, avec des échanges qui s’élevaient à plus de 21 milliards de dollars en 2012.

L’Afrique du Sud fait en outre partie avec la Chine du groupe des Brics, (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) les pays émergents les plus influents.

“Dangereux séparatiste”

Le leader spirituel tibétain, prix Nobel de la paix 1989, est considéré par les dirigeants chinois comme un dangereux séparatiste. Et la Chine fait pression, sur tous les pays du monde, pour qu’ils n’accueillent pas sur leur sol le chef spirituel bouddhiste, âgé de 79 ans.

Le Dalaï Lama devait participer en octobre au Cap à un sommet mondial des prix Nobel de la paix, organisé par les fondations de quatre prix Nobel de la paix sud-africains: Desmond Tutu (1984 – pour son opposition à l’apartheid), Nelson Mandela (1993 – pour avoir négocié le retour à la démocratie), FW de Klerk (1993 – dernier président blanc, pour avoir négocié avec Mandela) et Albert Luthuli (1960 – président de l’ANC, pour sa lutte non-violente contre l’apartheid).

Ce sommet doit célébrer les 20 ans de la démocratie sud-africaine, depuis l’élection de Nelson Mandela à la présidence en 1994.

Treize personnes et huit organisations lauréates du prix ont déjà confirmé leur présence, dont l’ancien président soviétique Mikhail Gorbatchev, en plus des deux Nobel sud-africains encore en vie, Desmond Tutu et Frederick de Klerk.

Selon le directeur exécutif de la fondation de Klerk, contacté par l’AFP, refuser de nouveau un visa au Dalaï Lama serait “l’antithèse des valeurs de notre Constitution”.

Opposé à l’idée d’un boycott des festivités par les prix Nobel, il estime en revanche que “la meilleure méthode serait de venir au sommet, de célébrer le 20e anniversaire de notre démocratie, et là, de profiter du sommet pour exprimer clairement toutes leurs opinions” à propos du traitement réservé au Dalaï Lama.

L’IFP, l’un des partis d’opposition qui avaient saisi la Cour suprême en 2011, a fait savoir jeudi qu’il “donnerait suite” à cette nouvelle affaire.

© 2013 AFP

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

CHU Campus: Le SYNPHOT appelle sa base à surseoir à la grève

Le personnel du CHU Campus a prévu un débrayage à partir du 11 août prochain. Mais dans un communiqué dont nous avons...

Université de Lomé: Le sort réservé aux étudiants qui seront aperçus sans masque

Tous les étudiants qui seront aperçus sans masque à l’université de Lomé seront sanctionnés. Raison, le port du masque devient obligatoire à...

Le parti d’Agbeyomé Kodjo en veut à Me Zeus Ajavon

Intervenant sur une radio privée de la place, l’ancien coordonnateur du CST, Me Zeus Ajavon a remis en doute la victoire du candidat de...

Le COVID-19 a encore fait un mort jeudi

Jeudi, le Togo a enregistré un nouveau décès lié au Coronavirus. Ce qui porte à 22 le nombre total de décès. 1012 cas...

Chronique de Kodjo Epou : Yémi aux trousses des Kouloum

Par Kodjo Epou, Washington DC, USACe Togolais de la Diaspora ne sait pas mâcher ses mots. Yémi de Souza, Chercheur en Economie...

Dankpen: Un braqueur abattu par la gendarmerie

Un braqueur a été descendu par les éléments de la gendarmerie dans la nuit du mardi à mercredi 05 août dans la...

Après la trahison et la démission des leaders, peuple togolais cherche désespérément opposition

"Se réclamer de l´opposition et prier que l´appel à manifester de ce jour fasse flop…Mieux vaut prendre la carte bleue et officier...

Comme en 2005, 2012 et 2017 : Les miliciens fans de Faure Gnassingbé reprennent du service

Les manifestations publiques pacifiques annoncées par la Dynamique Monseigneur Kpodzro, n’ont pas eu lieu comme prévu. Dans la diaspora, la mobilisation était...
- Advertisement -
error: Content is protected !!