28.1 C
Lomé
Sunday, October 17, 2021

Chronique de Kodjo Epou : Du sang sous le fauteuil de Nana au « Flagstaff House »

Les unes des journaux

Chronique de Kodjo Epou : Du sang sous le fauteuil de Nana au « Flagstaff House »
Kodjo Epou

Par Kodjo Epou
Nana Addo Dankwa Akufo-Addo reélu pour son second et dernier mandat. Ce n’est pas sans quelques filets de sang sur le trottoir et quelques fémurs moulinés. Il a fallu aussi que, pour ce mandat, quelques pauvres vies soient supprimées par des balles réelles. C’est comme ça nous on fait les élections chez nous en Afrique. Certains doivent laisser leur chair ou cesser de respirer pour que d’autres accèdent au pourvoir d’état ou s’y maintiennent. Dans le cas présent du Ghana, ce bilan macabre n’est pas assez lourd, parce que, nous dira t-on, c’est l’Afrique, le continent où mourir en défendant ses opinions ou une cause politique est chose banale, souvent classée en pertes et profits. Nana Akufo (76 ans) avait-il besoin de ces taches sur une si longue carrière politique somme toute bien remplie? «Dis moi tes fréquentations, je te dirai le genre que tu es ou que tu deviendras». Akufo a fait comme on fait chez ses cousins de l’Ouest et de l’Est, deux pays réputés dans les élections à problèmes et leurs caravanes de morts inutiles; certains peuples en ont connus pire, certes. Au Ghana on ne reporte pas la date des élections générales pour des raisons d’impréparation, de manque de financement ou d’agitations politiques. Et, avant ce scrutin de 2020, le Ghana était cité comme un exemple de démocratie stable pour ses élections civilisées. Maintenant que Nana Akufo-Addo a lui aussi du sang sous son fauteuil, ce pays peut-il toujours se targuer d’être un pôle de stabilité dans la région? Le mythe ghanéen, qu’on se l’avoue, est tombé et cette dizaine de vies fauchées représentera pendant longtemps une souillure dans le visage du Ghana, un pays que JJ Rawlings, de son vivant, avait toujours voulu voir citer par les autres nations comme un modèle inébranlable, un état de droit inattaquable. Ces pertes en vies humaines qui laissent les Africains pantois, même si «le bilan n’est pas lourd» comme ailleurs, sont salissantes, non pas seulement pour l’âme de Rawlings mais pour la démocratie ghanéenne qui a pris un coup dur, se faisant ainsi détrôner par le Burkina Faso. Le Pays des Hommes Intègres vient d’organiser lui aussi une élection qu’on peut qualifier de crédible, avec moins de côtes fracturées, avec zéro mort. Alors, parce que l’autorité morale de poids, Rawlings, est parti, les Ghanéens vont-ils, comme dans les années 80, retourner patauger dans le clafoutis de criminels comme on en voyait déambuler dans Accra vautrés sous leurs lambris de luxe sale? L’autre question et non des moindres, c’est de savoir quand est-ce que l’Afrique noire va t-elle civiliser ses processus électoraux?

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...

“L’avis de la Cour Constitutionnelle est un camouflet pour Victoire Dogbé”, dixit Gerry Taama

Depuis que ce document est versé sur la toile, les commentaires vont dans tous les sens. Difficile de ne pas lire des...

Deux jours de débrayage des enseignants togolais les 3 et 4 novembre prochains

Le secteur de l’éducation renoue avec la grève. Le naturel chassé n’a pas mis du temps pour revenir au galop. Le Bureau...

Des renforts de taille pour les Éperviers Dames

Dans le cadre de la double confrontation comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) féminine Maroc 2022, les...

Accès aux bâtiments administratifs sous conditions de preuve de vaccination: La Cour Constitutionnelle juge la décision contraire à la constitution togolaise

COUR CONSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE TOGOLAISEDU TOGO Travail - Liberté - Patrie AFFAIRE : Demande d’avis du Premier ministre sur le projet d’ordonnance relative à...
- Advertisement -
error: Content is protected !!