32.1 C
Lomé
Monday, January 17, 2022

Dans le bras de fer CEDEAO-Mali

Les unes des journaux

Dans le bras de fer CEDEAO-Mali

La CEDEAO n’est pas allée par quatre chemins pour sanctionner le Mali. Du gel des avoirs maliens au sein de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) au retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali, passant par la coupure des aides financières, la fermeture des frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation, la suspension des transactions avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité, les produits pétroliers et l’électricité, le gel des actifs et des avoirs de la République du Mali dans toutes les banques centrales des pays membres de la Cédéao, le gel des avoirs du gouvernement et des entreprises d’États maliens dans toutes les banques commerciales de la Cédéao, le syndicat des chefs d’Etat de sous-région ouest-africaine frappe fort le Mali.

Contrairement à l’effet attendu, la junte se positionne en défenseur et décide de la suspension de tous les vols Paris-Bamako, envenimant ainsi les tensions diplomatiques entre la CEDEAO et les nouvelles autorités maliennes.

Au sein de l’opinion panafricaine, nombreux sont ces leaders et peuples qui soutiennent le Mali qui semble se retrouver au cœur d’une guerre de repositionnement des puissances sur le continent africain.

On est alors en droit de se demander qui peut bien manipuler la CEDEAO pour que le principe de lavage du linge sale en famille soit sacrifié au profit de la brutalité ?
Jusqu’où iront la CEDEAO et le Mali dans ce bras de fer dont les conséquences s’annoncent rudes et difficiles pour le peuple malien et les autres peuples d’Afrique ?

Marcelle Apévi

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Dr Christian Spieker: “ Notre président regarde trop ses intérêts personnels dans tout ce qu´il fait”

À la tête d´un État en tant que dirigeant, il y a certaines erreurs politiques qu´il ne faut jamais commettre dans les...

Togo: La maison de Charles Debbasch mise sous scellé dès son décès

Au Togo, ce sont les réseaux sociaux qui ont rendu public le décès, le 14 janvier, de Charles Debbash, ministre-conseiller spécial du...

Covid-19: Le pasteur Edoh Komi redoute la décision de faire vacciner les enfants de 12 ans

La nouvelle décision du gouvernement togolais d’élargir sa cible vaccinale aux enfants de 12 ans et plus, déplaît au président du Mouvement...

La CEDEAO prend des sanctions au Mali, l’ONU promet de les desserrer !

Après l'échec du projet de résolution qui, s'il était passé mercredi au conseil de sécurité de l'ONU, aurait scellé définitivement le sort...

Fenêtre Sur l’Afrique: Débat Panafricain du 15 janvier 2022 sur Radio Kanal K et Avulete

Vendredi 14 Janvier 2022 mobilisation générale du peuple malien contre les sanctions de la CEDEAO: Une preuve irréfutable de la légitimité accordée...

Securité routière: 334 décès dans 3577 accidents de circulation au second trimestre de 2021

De juillet à décembre 2021, 3577 accidents de circulation sont survenus au Togo. Des accidents qui ont causé 334 décès. Ces chiffres...

Covid-19: Le gouvernement togolais élargit sa cible vaccinale

Les élèves en classe de sixième et les enfants âgés de 12 ans et plus seront désormais vaccinés. La décision vient d’être...

Apedo Amah: “LA CEDEAO DES PEUPLES CONTRE LA CEDEAO DES DICTATEURS”

Après les sanctions prises par les chefs d’État de la CEDEAO contre le peuple malien, l’opinion publique ouest-africaine s’est très largement révoltée...
- Advertisement -
error: Content is protected !!