34 C
Lomé
Wednesday, March 3, 2021

DMK-Gate : Voici les ratés du Procureur Poyodi

Les unes des journaux

DMK-Gate : Voici les ratés du Procureur Poyodi
Essolissam Poyodi, Procureur de la République

Par Marcelle Apévi
Arrêtés la semaine dernière, madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et M. Gérard Dodzi Djossou, tous deux de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), sont toujours gardés dans les locaux du Service Central des Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC). Auditionnés sous des chefs d’accusation qui convoquent à la fois l’ire et le rire, il urge d’analyser une plainte qui fait planter le Procureur.

Sur les ondes de la Télévision Togolaise (TVT), les Togolais ont suivi, abasourdis, les développements du Procureur de la République, Essolissam Poyodi.

En effet, ce dernier a fait cas d’un « projet criminel » en préparation par la DMK, avec pour objectif de déstabiliser des institutions de la République du Togo. Aussi a-t-il laissé entendre que les « auteurs », « co-auteurs et complices » de ce projet seront interpellés. Puis, il définit le fameux plan de déstabilisation. « … le sieur Dodzi Gérard Djossou a été interpellé dans la soirée du vendredi à Lomé par les éléments de la police judiciaire. Il été procédé immédiatement à une perquisition à son domicile. Ceci a permis la découverte et la saisie des documents compromettants intéressants l’enquête. Lesdits documents révèlent la projection des actions violentes visant à porter atteinte à la sécurité intérieure de l’État et qui devraient être mis en œuvre à partir des manifestations publiques pour la journée du samedi 28 novembre 2020 », dit-il, précisant que Mme Adjamagbo-Johnson « était en possession d’autres documents en lien avec le plan de déstabilisation du pays projeté. Elle fait déjà l’objet d’une procédure judiciaire portant sur des faits similaires et placée sous contrôle judiciaire ». Des explications qui suscitent chez les Togolais, une série d’interrogations et provoquent l’indignation.

On se rappelle que dans l’affaire d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État impliquant Kpatcha Gnassingbé, le demi-frère du Président Faure, le corps du délit a été présenté à la presse. On y trouvait des armes de guerre, des minutions et des gilets pare-balles, des tenues militaires, des équipements de transmission militaire… Ainsi, l’argument avancé par le Procureur d’alors, portant sur un plan de déstabilisation du pays est recevable sous réserve de quelques détails. S’agissant de l’affaire dénommée « Tiger revolution », le corps du délit qui a présenté à la presse, avec des armes blanches, à savoir des couteaux, des flèches, des lance-pierres, invitait aussi à croire un plan de déstabilisation du pays sous réserve de quelques détails. Mais avec la DMK, où le Procureur Essolissam Poyodi fonde son accusation sur “la découverte de documents compromettants en lien avec un plan de déstabilisation”, soit “des actions violentes visant à porter atteinte à la sécurité intérieure de l’État”, la question que tout homme intelligent doit se poser est de savoir, ce que le Procureur de la République présentera à la presse comme corps du délit. Doit-on s’attendre à voir des carnets de note, des cahiers de 200 ou de 100 pages, des papiers ram et éventuellement des stylos à bille comme corps du délit ? La question est sensée… et les interrogations demeurent.

« Mme Adjamagbo-Johnson fait déjà l’objet d’une procédure judiciaire portant sur des faits similaires et placée sous contrôle judiciaire », dixit le Procureur. Cette phrase : « …fait déjà l’objet d’une procédure judiciaire portant sur des faits similaires », indique que la justice du Procureur Poyodi est depuis au courant « d’un plan de déstabilisation du pays », par Mme Adjamagbo-Johnson. Alors, pourquoi c’est maintenant que M. le grand Procureur de la République Togolaise juge d’arrêter quelqu’une dont on sait qu’elle a un plan de déstabilisation du pays ? Tout cela apporte de l’eau au moulin à ceux qui pensent que les accusations de Essolissam Poyodi sont fallacieuses et oiseuses. « Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage ». C’est de ça qu’il s’agit en réalité. Car, le projet du régime est, non seulement de déstabiliser, mais surtout de décapiter l’opposition togolaise afin de s’offrir une tranquillité pour le 4e mandat et installer au besoin, comme jadis, le parti-unique-parti-Etat.

Au demeurant, les chefs d’accusation du Procureur sont trop légers. Peut-on que le régime procédera à une requalification des faits pour faire bonne impression. Sinon pour l’heure, le pouvoir de Faure Gnassingbé a tout faux sur la ligne.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) lance un concours de musique sur l’impunité

Dans le cadre de la campagne « ACTION SOLIDARITE CITOYENNE, N’OUBLIONS PAS LES VICTIMES » lancée le 15 juillet 2020 à Lomé...

Togo : La Dynamique Mgr Kpodzro accuse Faure Gnassingbé de haute trahison

En Conférence de presse ce mardi 03 mars 2021 à Lomé, la Dynamique Mgr Kpodzro accuse Faure Gnassingbé de haute trahison pour...

Poursuivons sans défaillance le combat que nous avons nous-mêmes choisi d’épouser – Godwin Tété

Par Godwin Tété« Ceux qui s’opposent à une révolution pacifique doivent s’attendre à une révolution violente » John Fitzgerald Kennedy En effet, j’observe...

Togo : Des étudiants en TD dispersés et arrêtés par la gendarmerie

Des corps habillés ont procédé ce mardi dans la matinée, à l’arrestation des étudiants de l’Université de Lomé. Ils étaient tranquillement en...

Nana Akufo Addo s’est fait vacciner contre la COVID-19

Le président Ghanéen Nana Akufo-Addo a reçu une injection du vaccin covid-19 du lot de COVAX ce 1er mars 2021. Il est...

Togo : Le SCRIC aux trousses de Togbui Zewouto et compères

Le chef du Service Central de Recherches et d'Investigations Criminelles (SCRIC) adresse une convocation au nommé WODEDZOU Kossi Edem Togbui ZEWOUTO pour...

Ce silence synonyme de culpabilité de Faure Gnassingbé face aux aveux de Vincent Bolloré

L’affaire Bolloré défraie la chronique. Tous les médias internationaux consacrent des émissions exclusives à ce sujet pour lequel le gouvernement Togolais décide...

Affaire Bolloré, affaire Bolloré

On ne peut plus boire l'eau ces derniers jours dans ce pays. Tu tournes par ici : honorable, qu'en pensez vous de...
- Advertisement -
error: Content is protected !!