Emiettement de l’ADDI : Alphonse Kpogo vers l’ANC ?

Emiettement de l’ADDI : Alphonse Kpogo vers l’ANC ?

Le secrétaire général du parti Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI), Alphonse Kpogo a claqué la porte au parti le 05 novembre dernier. A travers un courrier portant démission adressé au Professeur Aimé Gogué, Président National du parti, le député a indiqué que la nouvelle orientation de la ligne politique de l’ADDI ne cadre plus avec ses convictions personnelles et la lutte aux côtés du peuple togolais pour la reconquête de sa liberté. Cette démission de Alphonse Kpogo, non seulement vient émietter le parti mais constitue un facteur qui redistribution des cartes à l’Assemblée Nationale si le bras de fer entre l’ANC et l’ADDI se poussait jusqu’au bout.

La nouvelle n’a surpris personne, surtout ceux qui depuis des décennies étaient attentionnés par la santé politique du parti ADDI. Au lendemain des élections législatives, le candidat de l’Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI) et secrétaire du parti, Alphonse Kpogo a vu ses positions beaucoup plus rapprochés de l’ANC. A l’investigation, l’on constate qu’il s’agit pour ce dernier de témoigner sa gratitude à l’endroit du parti orange dont l’ora aurait servi à son élection le 25 juillet 2013. Au fur et à mesure que l’on avançait, l’on a compris que cette thèse était vérifiée du moment où le parti de Aimé Gogué a vu ses prises de positions contestées par son secrétaire général. Au conclave CST/Coalition Arc-en-ciel, cette divergence de point de vue s’est vue accentuée surtout que Alphonse Kpogo a compris que la mission cachée de l’ADDI était d’empêcher le parti orange de profiter de ses propres efforts qui le positionnent aux pôles positions du combat pour l’Alternance et le changement.

Les conclusions du conclave CST/Arc-en-ciel est sont pour quelque chose. A ces assises, contrairement aux attentes de l’honorable Alphonse Kpogo, le parti ADDI a affiché une position claire favorable au Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) qui n’a pas manqué de confirmer ses dédains pour Jean-Pierre Fabre et son parti, l’ANC.

En effet ; le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) ne cesse de clamer haut et fort à qui veut l’entendre sa paternité du combat politique et démocratique au Togo. Ainsi, suite à la redistribution des cartes au lendemain des législatives du 25 juillet 2013 qui consacre à Jean-Pierre Fabre, le titre de leader de l’opposition, le CAR a vu son courroux augmenté d’ampleur. Le parti n’est pas prêt à digérer le fait que ce nouveau-né vienne lui chiper le titre du parti politique de l’opposition le plus huppé et représentatif surtout avec la confiance que lui font les togolais. Ainsi, la culture de l’égo a pris le dessus du débat, juste pour déstabiliser Jean-Pierre Fabre à qui on reproche l’arrogance, l’égocentrisme, la suffisance de trop… Et pour y parvenir, les alliances contre nature ont fait leur apparition et assure une dominance de rêve très trompeur. L’ADDI dont les ambitions présidentielles ne seront plus démontrées a pris position pour le CAR, oubliant que là, comme ne cesse de le clamer Maître Apollinaire Yaovi Agboyibor et son beau-fils, Jean Kissi, personne ne peut prétendre présider au destiné du pouvoir après les Gnassingbé. Une cachoterie qui ne saurait tromper la vigilance de Alphonse Kpogo, un féru de la chose politique malgré son jeune âge et surtout au vu de son pragmatisme et son sens de lecture politique très poussée.

Cette démission constitue un élément que l’ADDI n’a pas vu arrivé lorsqu’il décidait de faire la politique égocentrique du Comité d’Action pour le Renouveau et c’est justement elle qui vient courbée le bec au parti du moins pour quelque temps, le temps pour le professeur Aimé Gogué de réexaminer la position que ce particules qui veut faire du bruit aux côtés d’un autre parti qui ne fait plus l’unanimité au sein du commun des mortel.

Hanchelle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.