28.1 C
Lomé
Wednesday, June 16, 2021

HOMMAGE A MAITRE YAWOVI AGBOYIBO, UN PASSEUR DE PAIX ET DU VIVRE ENSEMBLE

Les unes des journaux

HOMMAGE A MAITRE YAWOVI AGBOYIBO, UN PASSEUR DE PAIX ET DU VIVRE ENSEMBLE
YAWOVI AGBOYIBO

Maître Agboyibo fut un des hommes clés de la lutte pour le changement au Togo à travers le Comité d’Action pour le renouveau (CAR).
Yawovi Agboyibo c’est l’homme d’une méthode politique qui associe le dialogue à la pression pour obtenir un changement de gouvernance.

Attaché à comprendre la problématique togolaise, c’est-à-dire le processus démocratique, je me suis aussi mis à l’école de cet aîné qui professait que « le processus démocratique togolais est une véritable tragédie où s’entremêlent deux quêtes normalement convergentes mais qui peuvent devenir antagonistes si on ne sait y mettre de l’ordre ».

Selon Maître Agboyibo, la démocratie relève de la sphère de la liberté. Elle exalte la diversité, la pluralité… La démocratie est une valeur de portée impersonnelle, générale, universelle, alors que le pouvoir est de par ses séductions un objet de convoitise particulière. La démocratie est une valeur commune tandis que le pouvoir est une valeur particulière à usage commun.

La quête du pouvoir par contre oppose…le pouvoir est un véritable fauve : il disperse les amis et détruit les alliances. Cette propension naturelle du pouvoir à opposer apparaît comme la rançon délicieuse du multipartisme chèrement conquis par les citoyens….

Quelle serait en effet la raison d’être de chacun des partis politiques s’il n’avait l’ambition d’accéder au pouvoir? Or, le fauteuil présidentiel est unique et le poste de député ou de conseillers sont les mêmes. Il est donc naturel que les détenteurs du pouvoir et ceux qui y aspirent s’affrontent. Et dans leurs rapports internes les aspirants eux-mêmes ne sont pas à l’abri de l’affrontement dès lors que leurs ambitions sont conflictuelles.

En fait, l’histoire de l’opposition togolaise depuis 1991 est faite de la superposition de deux logiques contradictoires : la logique de l’amitié et la logique de la rivalité. La première traduit la volonté des partis d’opposition de combattre ensemble… La seconde correspond aux désirs de chacun deux d’être le remplaçant des tenants actuels du pouvoir.

Comment ces deux logiques peuvent-elles prospérer à la fois : c’est là un véritable défi » auquel Maître Agboyibo sera confronté durant tout son engagement. Habile stratège et fin tacticien, Maître Agboyibo fut en proie aux calomnies, mais en politique chevronné qu’il était, il savait comme l’enseignait Spinoza que « la foule est changeante et inconstante. » En effet, Maitre Agboyibo constatait que « très souvent, c’est par la calomnie que l’on cherche à disqualifier. On fait circuler à l’endroit de l’adversaire toutes sortes d’histoires mensongères tendant à le discréditer. La pratique est bien sûr blâmable…Mon souci est de montrer les ravages auxquels la politique peut conduire, si on l’abandonne à ses élans instinctifs pour en faire l’apanage des individus sans scrupule, prompts à recourir à la violence et à la malhonnêteté pour atteindre leurs fins. Mon souci, c’est que l’esprit prenne sa revanche pour éradiquer les formes barbares de la rivalité politique. Et je ne vois guère comment on pourrait y parvenir sans adopter une démarche qui préserve les valeurs morales et spirituelles, prenne en compte l’intérêt général dans la poursuite des intérêts particuliers et sache associer le dialogue à la force.

Maitre Agboyibo conclut les réflexions qu’il livre dans son ouvrage, Combat pour un Togo démocratique, une méthode politique publié en 1999 chez Karthala par ce constat qui reste d’actualité et qui nous oblige : « en dépit du climat morose de l’heure, il est réconfortant que les populations souhaitent vivement la paix. Elles attendent une solution négociée de la crise… le pouvoir et l’opposition en ont chacun pris la mesure. L’enjeu est partagé par tous : un changement en douceur qui recréé la confiance populaire et rassure les investisseurs étrangers »

Maitre Yawovi Madji Agboyibo fut un passeur de paix et du vivre ensemble en toute tolérance. Il nous laisse en héritage la conscience que la nation togolaise ne peut se construire que dans le dialogue et les compromis dynamiques.

A nous d’en être dignes et de continuer ses combats émancipateurs d’humanité.

Isaac TCHIAKPE, Conseiller UFC

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : La solution « magique » de la STT contre l’inflation et la hausse des prix des produits pétroliers

Ces derniers jours, les Togolais se plaignent de la cherté de la vie. Pour cause, les produits de première nécessité ont connu...

Covid-19 Togo : 4 nouvelles contaminations dans la préfecture d’Agoe

Hier, quatre nouveaux cas positifs ont été enregistrés dans la préfecture d’Agoe. C’est ce qu’indique le site officiel du gouvernement. Le même site...

Togo : Agbeyomé Kodjo va faire un voyage sans retour

Telle est la prophétie faite par Maranatha Mashia’h de l’église « clinique Immanuel Temple du Saint Esprit », récemment fermée au Togo. Même...

Que sont devenues Réckya Madougou et ses valises d’argent dont parlait Patrice Talon?

Par Samari Tchadjobo «Elle débarque avec des valises d’argent, des sponsors de chefs d’Etat des pays voisins, a indiqué Patrice Talon dans...

Togo : Curieux silence des associations de consommateurs

La vie chère s'accentue, intensifiant la souffrance des populations Togolaises qui tirent déjà le diable par la queue. La situation est plus...

LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ

Par Ayayi Togoata APEDO-AMAHLa présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de...

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure

"Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure", c’est le titre d’une tribune publiée sur Facebook par Gnimdéwa Atakpama,...

La faute aux quatre coups KO: que les crétins louangeurs sortent des bois!

Par Kodjo EpouQuelque chose, en nous, s'est brisé. Le Togolais est devenu indéfinissable, même méconnaissable. Son pays aussi l'est, et en pire,...
- Advertisement -
error: Content is protected !!