27.1 C
Lomé
Friday, December 3, 2021

La CEDEAO doit désormais veiller à son efficacité!

Les unes des journaux

La CEDEAO doit désormais veiller à son efficacité!
Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

C’est le conseil que le journaliste et ancien Directeur de LCF, Luc Abaki donne aux chefs d’Etats de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à l’issue de ce qui s’est passé au Mali. Ce dernier, comme à son habitude s’est exprimé sur sa page Facebook. Lire l’intégralité.

La CEDEAO doit désormais veiller à son efficacité !!!

Je suis profondément attaché au principe de l’union et de l’unité dans l’action. Du coup, je n’opterai pas pour la dislocation de la CEDEAO, malgré ses errements actuels.

Mais je pense que les chefs d’États membres de cette communauté doivent commencer à faire pratique.

Je suis conscient du fait que cette communauté est infestée d’individus corrosifs qui constituent de l’ivraie et dont l’action pollue dangereusement l’image de celle-ci.

Néanmoins, il y existe aussi de bonnes graines comme le Ghana, le Nigeria, le Sénégal, le Niger etc…dont les dirigeants font preuve de vision et de leadership acceptable.

Ceux-ci ont cet impératif devoir de s’affranchir des règles rigides de civilité et de confraternité qui frisent la complaisance pour s’attacher à celles de la bonne gouvernance au sein de l’ensemble de l’espace communautaire.

Le cas du Mali est quand-même saisissant : au moins 40% des recettes de l’État sont détournés par le régime d’IBK; 75% du territoire sont entre les mains des groupes djihadistes; des dysfonctionnements manifestes et patents sautent à l’œil nu au sein de l’appareil de l’État; des grèves dans presque tous les secteurs sont connues de tous.

Il est impensable que la CEDEAO n’ait pas eu la présence d’esprit d’interpeller le Président IBK à ce propos et éventuellement de l’aider à redresser la barque.

Pire, les populations, pendant des mois, ont vivement protesté contre le coup de force électoral et bien d’autres anomalies qui donnent le regrettable sentiment que le pouvoir malien n’est là que pour lui-même et non pour sa population.

Là aussi, rien venant la part de cette communauté, au contraire, elle soutient aveuglément le régime en faillite.

Du coup, elle ne peut jouir d’aucune crédibilité non seulement aux yeux des maliens, mais aussi aux yeux de l’ensemble des peuples de tous ses pays membres.

Manifestement ces chefs d’États le savent, c’est sans pour cela qu’ils ont choisi, avec des mesures draconiennes, de punir sévèrement le peuple malien qui les a ainsi défiés! C’est dommage !

Heureusement que le Mali à aussi de grandes frontières avec des pays comme l’Algérie et la Mauritanie qui ne sont pas membres de la CEDEAO. Beaucoup de choses vont naturellement se passer par là, du coup cette mesure de blocus n’est pas efficace tout comme celle qui consiste à réclamer le retour au pouvoir d’IBK, celui dont le régime a présenté toutes les limites possibles.

Il faut absolument que la CEDEAO sorte de la complaisance et travailler rigoureusement à son essence, qui est la bonne gouvernance ainsi que le bien-être du peuple.

Je sais que c’est difficile surtout avec la présence des gens parfaitement incohérents comme Alassane Ouattara au sein de cette communauté. Lui qui avait ouvertement et sans retenue, soutenu le coup d’État de Robert Gueï en 1999 en Côte d’Ivoire en affirmant gaîment qu’il s’agissait d’une “révolution soutenue par toute la population ivoirienne”, s’érige subitement en ardent défenseur de l’ordre constitutionnel au Mali où toutes les preuves de la mal gouvernance sont manifestes.

C’est encore lui qui, en 2016 avait aussi affirmé que le principe de la limitation du mandat à deux était respecté dans la nouvelle constitution, mais qui, en 2020 décide de briguer un troisième en s’appuyant sur la même constitution.

Cette inconstante d’un tel personnage au sein de la CEDEAO est une plaie, tout comme l’est aussi celle d’un Alpha Condé dont l’ambition est de marcher sur tout pour s’octroyer un autre mandat après avoir vidé les deux premiers.

Bien sûr que la liste des incohérents n’est pas finie mais je m’en tiens à ces exemples pour dire qu’ il faut bien que ces chefs d’États comprennent qu’ils ont des comptes à rendre non seulement à leurs peuples, mais aussi à l’histoire.

Voilà justement pourquoi les États réellement démocratiques et ayant une culture de bonne gouvernance au sein de cet espace doivent tout faire pour laver l’image ainsi souillée et édulcorée de cet instrument commun.

Autrement, ils se rendent complices de l’inefficacité et de l’incohérence dont cette communauté fait montre dans ses différentes prises de position !

Il est inadmissible que les mauvais actes et les mauvais exemples soient soutenus par une communauté dont l’ambition est claire, la promotion de la démocratie, de l’État de droit, de l’intégration ainsi que la culture du bien commun. Les lignes doivent bouger autrement et en cela, les bonnes graines au sein de cette communauté ont cette responsabilité de s’affirmer.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo: Le départ à la retraite des militaires provisoirement suspendu!

Le départ à la retraite des militaires vient d’être provisoirement suspendu. L’information a été donnée hier par le chef d’Etat major général...

Dr Christian Spieker “Ce n´est pas parce que le régime est fort qu´on ne parvient pas à avoir de l´alternance mais parce que les...

La difficulté dans laquelle se trouve aujourd´hui l´opposition togolaise face au régime en place réside dans l´inconstance des leaders politiques qui font...

La conference des Évêques du Togo récuse la présentation d’un pass sanitaire dans les lieux de culte

La décision du gouvernement de présenter un pass sanitaire avant d’avoir accès aux lieux de culte au Togo déplaît à la conférence...

Gerry Taama ne voit pas d’un bon oeil le concours de la Fonction publique lancé par le gouvernement

Député à l’Assemblée Nationale, Gerry Taama ne voit pas d’un bon œil le concours de la fonction publique lancé par le gouvernement....

Meeting de soutien à Abdoulaye Yaya: Le front citoyen « Togo Debout » ne baisse pas les bras

Les interdictions répétées du préfet du Golfe, Kossi Dzinyefa Atabuh ne découragent pas le front citoyen « Togo Debout ». Les responsables...

Une femme morte dans une auberge à Zanguera: L’amant dans de beaux draps

La semaine dernière, une veuve a été retrouvée morte dans une auberge à Zanguera, après une partie de sexe avec un jeune...

Togo Covid-19: 8 nouveaux cas signalés lundi

Huit (08) des 919 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 26.258. Ces 08 personnes dont les...

Pourquoi environs 600 recrues ont-elles été recalées au Cni ?

J'ai été saisi de la question à plusieurs reprises. Je suis allé aux nouvelles.Ces recrues ont ete écartées après la seconde visite...
- Advertisement -
error: Content is protected !!