samedi, août 13, 2022

La chance unique pour nos pays de se refaire!!!

La chance unique pour nos pays de se refaire!!!
Luc Abaki

Antony Blinken, le secrétaire d’État américain est annoncé, courant ce mois d’août, en Afrique du Sud, au Rwanda et en République Démocratique du Congo. Il vient ainsi, en tant que puissance dominante du monde, à la suite d’un certain Serguei Lavrov, ministre russe des affaires étrangères et d’Emmanuel Macron, président de la République de France, qui ont, eux-aussi, fini ces jours de faire la cour aux dirigeants africains.

Mais pourquoi ces géants de notre planète courent-ils tous en Afrique, notamment en ces périodes-ci?

Sans doute qu’ils y trouvent des intérêts économiques, politiques, géopolitiques, géostratégiques… Et puisqu’ils ont le feu aux fesses, leur monde est bord du gouffre, leurs économies s’effondrent, ils se doivent, à tout prix, d’y remédier en actant la reconquête subtile du continent africain comme ce fut le cas, les siècles derniers, à travers la colonisation.

En vérité, ce ne devrait être un secret pour personne, l’Afrique est le continent qui a le potentiel le plus prononcé en termes de ressources, de matières premières et de tout ce qui peut donner droit à une vie épanouie et descente à l’être humain.

Mais pourquoi donc c’est l’Afrique, paradoxalement, qui est à la traîne à tous égards ?

Précisément parce que ses leaders, ses dirigeants n’ont pas perçu ou compris, les fondamentaux sur lesquels, ils doivent travailler, ensemble avec leurs peuples, pour capitaliser ce potentiel et ainsi se positionner comme un continent qui sait se servir de ce dont la nature l’a gavé aux fins de se construire par lui-même.

C’est donc quoi ces fondamentaux ? L’être humain lui-même en premier, son épanouissement intellectuel et spirituel qui lui offre cette compétence à agir efficacement sur son environnement, en vue de le transformer en y tirant le meilleur profit possible.

Aussi longtemps que nos dirigeants en Afrique, ne reviendront pas à la raison pour mettre le citoyen au cœur de leurs choix politiques dans cet unique but de lui offrir l’opportunité d’assumer librement les audaces de son intelligence qui permettent toutes les métamorphoses possibles de nos sociétés, le citoyen africain sera toujours contraint à la vassalité, à la dépendance avec cette naïve perception que le meilleur, dans la vie, doit toujours venir du blanc, de l’occidental.

Il y’a tout de même une bonne nouvelle, qui est que la mystification de l’Occident a atteint désormais ses limites, ses discours illusionnistes ont fini de produire leurs effets sur les esprits de beaucoup d’Africains, y compris, heureusement certains dirigeants, même si un président comme Macron, continue désespérément, vaille que vaille, de nous le servir.

Alors c’est sûrement l’occasion, plus que jamais, pour nos leaders, de se montrer suffisamment opportunistes, en utilisant la faiblesse actuelle de ces géants d’hier, pour poser les meilleures conditions possibles d’un partenariat multilatéral gagnant-gagnant.

Mais pour y parvenir, malheureusement, nos dirigeants qui souffrent de légitimité auprès de leur peuple, doivent y travailler, le temps pour eux de se rendre suffisamment représentatifs, avec une voix susceptible de porter effectivement.

Mais auront-ils cette audace, au regard du risque qu’ils courent ainsi de perdre leurs privilèges personnels, même s’ils savent que c’est la voie incontournable qui va octroyer le salut à leur peuple ?

Rien n’est moins sûr, du moins pour ceux qui considèrent le pouvoir comme un instrument de jouissance et c’est là que les citoyens de plus en plus avertis, devront prendre leur responsabilité, impérativement.

Luc Abaki

- Advertisement -

Articles Du Dossier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Les derniers articles