lundi, juin 27, 2022

La promesse de Paul Kagamé à son peuple: L’autosuffisance alimentaire sera effective dans ce pays avant 2025

La promesse de Paul Kagamé à son peuple: L'autosuffisance alimentaire sera effective dans ce pays avant 2025
Paul Kagamé

“Il est inadmissible que l’Ukraine, un pays de 44 millions d’habitants nourrisse l’Afrique, un continent de 1,4 milliard d’habitants. Je promets à tous les rwandais que le Rwanda atteindra l’autosuffisance alimentaire avant 2025. J’ai autorisé un milliard de matériel agricole et toute la logistique nécessaire à la relance de notre industrie agricole”.

Vous l’aurez ainsi constaté, la promesse de Paul Kagamé à son peuple est ferme. L’autosuffisance alimentaire sera effective dans ce pays avant 2025.

Et il ne le dit pas à des fins propagandistes, juste comme un simple effet d’annonce destiné à berner le peuple, mais il s’agit d’une conviction, d’une vision qui s’adjoint d’actions très claires, pratiques et pragmatiques. ” J’ai autorisé 1 milliard de matériel agricole et toute la logistique nécessaire à la relance de notre industrie agricole “.

C’est quoi la magie qu’il a faite dans tout ça ? Il a juste “autorisé”, il n’a pas acheté. Cela signifie qu’en bon visionnaire, il a donné la possibilité aux hommes d’affaires rwandais d’importer du matériel agricole et de l’exploiter sans payer de taxes ni d’impôts sur le sol rwandais.

Il n’a pas perdu le temps à regarder le profit personnel de ces opérateurs économiques privés, mais l’impact que leur activité agricole aura sur le collectif, sur le peuple, sur la nation.

En vérité un leader ne se proclame pas, il se laisse découvrir par sa vision, ses actions, mais surtout aussi son empathie pour le peuple au nom de qui il est censé exercer ce pouvoir.

Qui mieux que Paul Kagamé a la légitimé nécessaire pour s’indigner de la mendicité de Macky Sall devant Poutine?

L’acte l’a profondément heurté, il s’en est indigné et il dit ce qu’il fait et va faire concrètement pour échapper à ce piège de la mendicité.

Je ne sais pas si le volume de son propos est bon, mais je me donne l’autorisation d’espérer que son message ou plutôt sa leçon de gouvernance d’État est passé auprès de nos dirigeants en Afrique qui commettent la lamentable bévue de confondre le pouvoir à leur propre vie et en font ainsi un simple lit, une fin en soi, sans jamais laisser d’impacts décisifs dans la vie des propriétaires dudit pouvoir, le peuple.

Une évidence se dégage tout de même, en ce 21ème siècle, lorsque tu es médiocre en tant que dirigeant, tout le monde le sait, non pas parce que des ennemis ou des journalistes critiques te dénonceront, mais justement parce que la voix de tes actions ne porte pas, tu restes aphone, du fait même de l’atonie de ta propre intelligence.

Luc Abaki

- Advertisement -

Articles Du Dossier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Les derniers articles