30 C
Lomé
Friday, October 30, 2020

« L’argent public est sacré, il doit être dépensé de manière traçable et raisonnable »

Les unes des journaux

« L’argent public est sacré, il doit être dépensé de manière traçable et raisonnable »

Par Luc Abaki
S’il y’a une phrase choc qui a donné au discours d’investiture de Bah N’Daw, le président de la transition au Mali, une allure de grande intervention, c’est bien celle qui sacralise le revenu public, l’argent de l’Etat et impose un devoir de traçabilité dans sa gestion.

Bah N’Daw n’a donc pas été repéré et déniché de son trou de retraité pour rien.

Il a manifestement un sens élevé de l’Etat et entend s’investir corps et âme, « malgré le poids des âges », à assurer à travers des pas déterminants, « la passation de témoin à un Président de la République élu proprement et indiscutablement » au bout des 18 mois de transition.

Il s’agit là, de deux principes majeurs qui garantissent le vivre ensemble et la paix dans tout pays, savoir gérer l’argent commun de façon traçable et raisonnable tout en faisant des élections sans tâches, une vraie source de joie et de fierté pour le dirigeant.

Pourquoi doit-on gérer l’argent public de façon traçable et raisonnable?

Parce qu’il appartient à tout le monde à la fois, citoyens pauvres comme riches et tant que tel, sa gestion ne saurait souffrir de quelque opacité.

Autrement, les dirigeants investis de cette mission sacrée d’assumer le devenir collectif se rendent coupables d’un vol tout à fait criminel qui remet en cause la matérialisation du but pour lequel ils ont été choisis et mis sur le piédestal de l’État.

C’est précisément l’une des raisons majeures qui les empêchent aussi d’accepter des élections propres et indiscutables puisqu’ils ont fait de la magouille, de l’opacité et du vol, un principe de vie visant à camoufler les délits et même les crimes qu’ils commettent sur le dos des pauvres citoyens!

Bah N’Daw a donc bien compris que le vol du bien commun et le vol du vote des citoyens vont de pair, c’est pour cela que déjà en amont, il a décidé de focaliser son discours d’investiture sur ces deux points qui fondent la vie de toutes les grandes nations du monde.

“Au nom du peuple malien qui ne saurait être privé de ses choix, au nom de la vérité des urnes qui doit être la seule norme en démocratie, je combattrai sans concession, les scrutins aux coûts astronomiques, la fraude électorale, l’achat de voix, l’intrusion de l’administration dans le processus électoral, la perversion des résultats par les cours d’arbitrage.”

Reconnaissons en effet, qu’il a fait fort, qu’il connait parfaitement le mal qui ronge la plupart de nos pays en Afrique et a décidé justement de creuser l’abcès.

“La bonne gestion de nos maigres ressources est en effet, une obligation. Je ne pourrai promettre zéro corruption, mais je ferai tout pour que l’impunité zéro soit la norme” poursuivit-il sous les ovations et les hourras de l’assistance qui, le connaissant, sait qu’il parle en homme de pensée et d’action.

Combien de nos dirigeants en Afrique sont-ils capables de tels propos qui pourront effectivement être suivis d’effets?

L’avidité et le goût prononcé du pouvoir ainsi que de sa gloire ne leur laissent malheureusement pas le temps de s’affirmer à la tête de nos États comme des hommes et femmes droits et justes, capables de faire de la probité un principe effectif de vie!

Bien sûr, c’est à regretter!!

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Covid-19 : Le Togo enregistre un nouveau décès

Le Togo a enregistré hier un nouveau décès lié au Covid-19. Ce qui porte à 55 le nombre total de décès lié...

Chronique de Kodjo Epou : Notre marche dos à la route

Par Kodjo Epou, Washington DC, USAEt le temps s’écoule, peinard. Comme du jus qui suinte d’un sac poubelle. Le pays pourrit lentement,...

Laurent Gbagbo à TV5 MONDE : “Ce qui nous attend, c’est la catastrophe”

Laurent Gbagbo, acquitté depuis le 15 janvier 2019 est en attente en Belgique de son passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire. Cela faisait neuf...

Laurent Gbagbo brise la glace du silence !

« Alassane Ouattara a beaucoup manqué d’élégance à mon égard »… L’ancien président Ivoirien Laurent Kodou Gbagbo, resté muet depuis son arrestation en...

Les lieux de culte de Lomé doivent encore prendre leur mal en patience!

Tous les lieux de culte de l’intérieur (églises, mosquées, etc...) sont autorisés à rouvrir. La décision a été prise hier en conseil...

Godwin Tété au clan Gnassingbé: « Même la plus coriace des dictatures finit toujours par s’écrouler »

Par Godwin Tété« Le pouvoir ne rend pas fou, il révèle, au sens photographique du terme, les traits pathologiques qui ont mené...

Compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi 28 octobre

Le Gouvernement s’est réuni ce jour en Conseil des Ministres sous la Présidence du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure...

Premier conseil des ministres du gouvernement Dogbé ce mercredi

Le gouvernement Dogbé tient ce mercredi 28 octobre son premier conseil des ministres à la présidence de la République togolaise. Le conseil des...
- Advertisement -
error: Content is protected !!