23.1 C
Lomé
Tuesday, October 19, 2021

Le sommet de Montpellier démolit le mythe des hommes providentiels en Afrique…

Les unes des journaux

Le sommet de Montpellier démolit le mythe des hommes providentiels en Afrique...
Luc Abaki

Je ne sais pas si certains de nos dirigeants en Afrique Francophone qui, jusqu’à ce 21ème siècle, continuent de se considérer gaîment comme des hommes providentiels à la tête de leurs pays, ont eu le temps de suivre les échanges ayant meublé la rencontre de Montpellier.

Mais une chose est certaine, le Président français, sans même s’en rendre compte, a donné l’occasion aux jeunes africains, de démolir, par leurs interventions lumineuses, le mythe de ces incontournables sur le continent.

A cet instant même où j’exerce ma plume pour rédiger cet article, il me revient encore un peu furtivement, telle une réminiscence, plusieurs propos sur le continent justifiant des énièmes mandats de certains chefs d’État par le fait qu’il n’y aurait personne de préparé, d’aguerri ou de mature pour les remplacer dignement et valablement au sommet des États.

Tout le monde sait qu’un tel justificatif est forcément prétentieux et même insultant aussi bien pour le Créateur qui n’a jamais manqué, alors-là jamais, de sécréter des intelligences, que pour le dirigeant lui-même ainsi que pour son peuple qu’il traite finalement d’abruti. Je ne souhaitais pas revenir ici sur le concept de leadership qui sous-tend, par essence, un devoir quasi sacré, pour le dirigeant, de forger de nouveaux leaders autour de lui, pendant qu’il gouverne.

Mais je voudrais juste noter, avec intérêt, que les performances de ces jeunes, ainsi rassemblés à Montpellier, ont démontré, à plusieurs égards, que des intelligences ne manquent pas en Afrique, notamment francophone.

Voilà donc des jeunes qui n’ont jamais exercé de pouvoir, n’ont guère fait de politique à proprement parler, qui ont émerveillé par leur lucidité, leur vision et leur pragmatisme en proposant des schémas mûrement réfléchis en vue d’affranchir les pays africains de la tutelle de la France et du besoin d’aide pour leur développement. Et ils l’ont dit, clairement au président de la République française, lui-même assis là, et sans doute subjugué par la capacité de rhétorique de cette jeune sève montante du continent africain.

Du coup deux leçons surgissent de mon esprit.

1-Il n’est plus question, pour nos dirigeants de se servir des illusions. Leurs pays regorgent de véritables talents qui, malheureusement, n’ont pas accès à la parole publique. Ce n’est certainement pas parce qu’ils les étouffent et ferment toutes les portes d’accès à cette parole publique ou à l’affirmation de soi, que ceux-ci n’existent pas.

2-Nos dirigeants en Afrique doivent éviter, une dernière fois, de se tromper qu’il suffit d’accéder à un poste de direction pour se voir revêtir d’une intelligence particulière qui surplomberait d’autres. Il ne s’agit pas en effet, d’un concours de compétences, d’intelligences ou d’aptitudes. Si c’était vraiment le cas, nos dirigeants auraient été tant désillusionnés qu’ils auraient compris, par eux-mêmes, qu’ils sont loin d’être les meilleurs sur le continent.

Cela dit, il me semble que c’est l’occasion, maintenant de les inviter à l’humilité, mais surtout aussi, à l’amour pour leurs peuples. Il leur suffit de ces deux vertus pour qu’ils ne se considèrent plus comme des hommes providentiels dépêchés par Dieu pour sauver nos pays. Alors, ils sauront, par pur bon sens, qu’un pays ne peut être sauvé que par un leadership éclairé qui décèle et mutualise les différentes intelligences évoluant dans un creuset commun.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Atteinte à la vie privée des filles, un devoir d’explication s’impose aux officiels du monde de l’éducation au Togo

Le devoir de redevabilité à l'égard du peuple voudrait que l'on explique une décision pareille qui suspend deux acteurs du monde éducatif. On...

Le monde syndical togolais pleure Ephrem Tsikplonou

Le monde syndical togolais est frappé par un deuil. Ephrem Tsikplonou, SG de la coordination générale des cadres du Togo (CGCT) a...

Togo: Bienvenue dans la République d’UNIR !

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le...

Togo: Quand Faure Gnassingbé se moque des pauvres populations

Les faits et gestes de l'exécutif togolais constituent la preuve que le régime mesure le degré de pauvreté des populations. Ils envahissent...

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...
- Advertisement -
error: Content is protected !!