26.5 C
Lomé
Saturday, September 25, 2021

L’État doit commencer à investir sur des icônes au Togo!

Les unes des journaux

L'État doit commencer à investir sur des icônes au Togo!
Luc Abaki

Par Luc Abaki
J’ai suivi une cérémonie qui a eu lieu à Lomé samedi, consacrée à la récompense des lauréats du prix de littérature au Togo.

J’ai vu le ministre de la culture en personne, Pierre Lamadokou remettre par exemple à Mme Koutchoukalou Tchassim, un trophée en plus d’un chèque d’un million de francs comme meilleur prix dans la section poésie.

Tout ceci sous les hourras du public agglutiné dans une grande salle à Lomé.

La nature du prix me cause un sérieux problème au point où je m’interroge sur l’objectif même d’un tel concours.

Que peut-on faire objectivement avec un million de francs CFA au Togo ici? Éditer un livre ? Investir dans la création d’une bibliothèque ? S’en servir comme une bourse d’études? Rien de tout ça.

Alors quel est le but des concours qui s’organisent souvent dans notre pays si ce n’est de créer une vraie émulation dans le domaine de littérature, des arts ou autres en investissant sérieusement sur des icônes ou du moins, sur ceux qui sortent du lot de la médiocrité et du niveau moyen de la création ?

Il me semble que nos dirigeants ont réellement besoin de faire preuve d’audace pour soutenir rigoureusement les créations de l’esprit dans notre pays.

Le problème est d’autant plus sérieux qu’il se présente réellement comme un vrai cancer qui se métastase perpétuellement.

Il vous souvient certainement qu’au lancement du PND en 2019, un concours similaire avait été organisé en vue de sélectionner le meilleur logo qui servirait de label pour ce programme de plus de 4 mille milliards de francs CFA.

Au lauréat, le premier ministre de l’époque, Klassou Selom en personne, avait aussi remis un chèque d’un million de francs, sous les yeux effectifs du Président de la République et de l’ensemble des partenaires financiers des plus grandes institutions du monde.

Comment peut-on s’expliquer une telle clochardisation des créateurs et acteurs du travail de l’esprit alors que l’on sait très bien que toute société évolue avec l’indéniable apport de ces hommes et femmes de talents qui servent en même temps de modèles inspirants pour la masse ambiante?

En réalité, c’est ma conviction, face au désintérêt endémique que l’on note aujourd’hui de la jeunesse pour la littérature et la création des oeuvres de l’esprit, l’État devrait se montrer vraiment plus audacieux en investissant conséquemment sur ceux qui font la différence.

L’idée n’est pas de leur donner forcément de l’argent en cash, mais bien entendu, de leur garantir une carrière dans le domaine où ils excellent, de sorte que par leur réussite flamboyante, ils suscitent intérêt et activent l’éclosion d’autres talents.

La création artistique et littéraire, les oeuvres de l’esprit qui suscitent émerveillement et inspirent action dans tous les domaines de la vie ne sont pas données à tout le monde.

Il s’agit bien de génies que tout État ambitieux et visionnaire devrait pouvoir capitaliser et assurer vie, afin d’instaurer une réelle culture de l’excellence dans le pays.

Il faut impérativement rompre avec ces prix cosmétiques et folkloriques et nouer avec une démarche visionnaire devant éclore le travail de l’esprit dans ce petit Togo.

Songer à octroyer des bourses d’excellence, investir pour éditer des oeuvres inspirantes et assurer des carrières de rêves à ces talents ainsi oubliés dans la platitude de la vie, voilà ce qu’il nous faut! Ce n’est que de cette manière que l’État peut provoquer un vrai déclic dans l’indispensable monde de la création aussi bien littéraire qu’autres….

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo: Une rentrée risquée actée par Kokoroko

Les écoles rouvrent le 27 septembre 2021 au Togo. Contrairement aux attentes des parents qui espéraient un report, le ministre Kokoroko confirme...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELS VŒUX DE BONHEUR ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUEEn général, en début d’année, le premier vœu formulé à l’attention des proches et comme des...

LETTRE OUVERTE A TOUTES LES FEMMES TOGOLAISES

Par Maryse Mawutowou QUASHIELorsqu’on traverse une situation tragique, on fait appel à tous ceux qui peuvent vous aider, ou tout au moins...

Deux «Femmes Pyramide» arrêtées par la police Togolaise

Ce jeudi 23 septembre 2021, alors qu'elles étaient en train de sensibiliser leurs soeurs du marché de Hédzranawé dans le cadre de...

Togo: Le tableau comparatif de l’ANC qui expose les incohérences de la CNAP

En conférence de presse ce jeudi 23 Septembre 2021 à son siège à Lomé, l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a présenté...

Covid-19: 111 nouveaux cas positifs enregistrés mercredi

Cent onze (111) des 1593 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 24902. Ces 111 personnes dont...

Covid-19 Togo: Quarantaine systématique levée

  Le ministre de la santé, Prof Moustafa Mijiyawa avait ordonné une quarantaine systématique de dix jours pour les passagers en provenance de...

Togo Covid-19: Les cas positifs augmentent encore!

  C'est ce que révèle le bilan des dernières 24 heures dressé par le gouvernement. Lisez! Voici donc le bilan détaillé des dernières 24...
- Advertisement -
error: Content is protected !!