29 C
Lomé
Tuesday, April 20, 2021

L’incarcération de Togbui Zewouto : Sortir de la polémique la tête haute !

Les unes des journaux

L'incarcération de Togbui Zewouto : Sortir de la polémique la tête haute !
Luc Abaki

Par Luc Abaki
Le débat sur l’incarcération de Togbui Zewouto est très riche ces jours sur la toile, et cette floraison de réactions et de développements sur ce sujet est, à elle seule, l’illustration parfaite de l’intérêt qu’une telle question suscite au sein du peuple.

En cette occasion, il me semble opportun de rappeler certains fondamentaux qui régissent la vie de l’être humain en tant que créature la plus avancée sur cette terre.

C’est face au vide, face à l’impossibilité pour l’homme de répondre à certaines questions existentielles qui transcendent sa raison, face au besoin de se combler autrement que par les actions physiques qui sont par essence limitées, que l’être humain a compris qu’il lui faut un recours absolu à quelque chose de plus grand, de plus immense et qui serait revêtu d’une puissance absolue de tout être, de tout avoir et de tout faire, avec un pouvoir décisionnel non négociable.

Voilà ce qui, en premier, justifie le recours à Dieu, voilà aussi ce qui explique qu’il n’existe aucun peuple sur cette terre qui ne recourt à une force suprême invisible pour donner sens à la vie visible et matérielle.

Si nous sommes d’accord sur cette vérité de base, nous comprenons alors de simple bon sens, que la foi, qui se définit comme l’attachement particulier à quelque chose de plus élevé que la matière physique, est une clé qui détermine le mode de vie et de pensée de tout être.

Toute la motivation humaine, tout le sens que peut prendre une existence humaine doit nécessairement avoir ses racines dans cette foi, cette conviction qu’il existe un pouvoir immarcescible qui détient l’essence de la vie et dont le recours nous fortifie, nous inspire et nous oriente.

Partant de là, il est plus aisé de comprendre la réaction des gens lorsqu’ils prennent le risque de piocher sur le terrain des autres dont la foi en Dieu est en réalité la même, lorsque l’on transcende la mince dimension religieuse pour se plonger dans celle, immense, de la spiritualité.

Toutes les agitations qui consistent à s’attaquer à la religion des autres, trouvent leur sens dans cette tendance purement humaine que nous avons à toujours penser que le meilleur est forcément dans notre camp.

Comme on le dit souvent dans mon milieu, personne ne montre sa maison avec le doigt de la main gauche, sous entendu que la main droite et la main idéale qui vante le mieux ce que nous avons de plus précieux.

Ainsi, si l’État comprend ce principe, il sera plus détaché et occupera aisément une position transversale lorsqu’une querelle vient à naître entre les adeptes des religions différentes qui ont tous l’essence d’être des êtres humains, appartenant en vérité à un même Créateur.

Il saura mieux dissiper les malentendus, les quiproquos et les sous-entendus qui grippent parfois le projet du vivre en ensemble.

Il faut libérer le prêtre Vodou ainsi que ses collaborateurs, cela me parait être un impératif absolu. Ensuite œuvrer, par une action pédagogique, pour une cohabitation plus raisonnable entre les religions dans notre pays.

Les tergiversations qui s’observent aujourd’hui dans la gestion des affaires de la cité et le recours trop facile à la case prison me donnent le regrettable sentiment d’une absence totale de l’autorité morale dans notre pays.

S’il est vrai que la perfection n’est vraiment pas de ce monde, tendre vers elle devrait être notre seule aspiration et en cela, l’État a un rôle prépondérant à jouer qui consiste essentiellement à tirer les citoyens vers le haut, quel que soit l’abîme dans lequel ils se retrouvent par la force des choses.

Nous savons tous aussi qu’en Afrique, la majeure partie des différends se règlent sous l’arbre à palabre. Et l’État, si moderne soit-il, ne doit jamais y renoncer! La sanction ne pourra alors intervenir que si cette démarche a échoué. Voilà tout!

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Vers les adieux du Colonel Akpovy à la Fédération Togolaise de Football ?

La question se pose suite à la correspondance en date du 14 avril 2021 adressée par le Tribunal Arbitral de Sport (TAS)...

Togo : Victoire Dogbé et ses sigles improductifs

Le gouvernement Togolais se spécialise dans la multiplication des sigles comme remède contre les maux qui persistent et qui continuent de révéler...

Investiture du Pasteur Godson Lawson nouveau président de l’Église Méthodiste du Togo

Le Révérend Pasteur Godson Dogbeda Teyi Lawson Kpavuvu, a été officiellement investi nouveau président de l’Eglise Méthodiste du Togo, ce dimanche 18...

Le seul problème de l’Afrique réside dans le leadership!

C'est vrai, ce concept de leadership revêt plusieurs attributs avec des colorations si diverses que parfois l'on se perd en ce qui...

CITE AU QUOTIDIEN : RECONNAISSANCE D’ECHEC POUR UNE NOUVELLE ERE

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUESi nous étions à portée de voix du peuple français, si notre voix pouvait, non seulement...

Togo : Fausses promesses d’emplois aux jeunes, 5 individus dans les mailles de la Police

Suite à une plainte d’une victime, cinq (05) individus spécialisés dans l’arnaque des jeunes en leur faisant de fausses promesses d’emploi ont...

Togo : Akodah Ayewouadan – Le Gouvernement se réserve le droit de rendre obligatoire le vaccin

Si elle n’est pas encore officiellement obligatoire, la vaccination contre le covid-19 pourrait le devenir au Togo. Mercredi, lors du compte rendu...

Togo : Nathaniel Olympio appelle la jeunesse à plus d’engagement politique

A travers un post sur sa page Facebook, Nathaniel Olympio invite la jeunesse togolaise à plus d’engagement politique et “à cesser de...
- Advertisement -
error: Content is protected !!