26.1 C
Lomé
Wednesday, August 4, 2021

Pourquoi le limogeage du commissaire aux impôts fait autant de bruit?

Les unes des journaux

Pourquoi le limogeage du commissaire aux impôts fait autant de bruit?
Adoyi Esso-Wavana

Juste cinq minutes après la lecture mercredi du décret portant relèvement de monsieur Adoyi Esso-Wavana de ses fonctions de commissaire aux impôts, la toile a été inondée d’articles et de commentaires aussi graves les uns que les autres.

Du coup je m’interroge. Pourquoi la sanction infligée à un haut fonctionnaire de l’État réjouit tant les togolais alors qu’officiellement, on n’en connait même pas la raison?

A l’analyse, il y’a nécessairement une raison. C’est que la communion que l’officiel togolais est supposée entretenir avec le peuple s’est fondue. Ainsi, le peuple qui, pour l’essentiel, croupit dans la précarité et le besoin, voit en ses dirigeants, la source incontestable de tous ses problèmes.

L’indispensable confiance qui doit régner entre dirigeants et dirigés s’est évaporée au fil de multiples erreurs de gouvernance que ne cessent d’accumuler nos dirigeants.

Que faire?

En prendre conscience et changer de méthodes de gestion du pays.

De quelle manière ?

D’abord en commençant à mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut.

Ensuite en instaurant systématiquement le principe du compte rendu dans la gestion du bien public.

Et enfin en prenant soin de sanctionner sans états d’âme ceux qui se montrent complaisants dans la gestion du bien commun et surtout se rendent coupables de détournements ou j’allais dire, de vol quasi criminel des deniers de l’État.

J’aspire profondément à voir dans la gouvernance de mon pays, des hommes et femmes de valeurs qui ont pour principe de vie, la culture permanente de la compétence avec un sens aigu de promotion du résultat, mais aussi, des gens d’objectif qui savent pactiser avec rigueur, intégrité, honnêteté et probité morale avec cette haute conscience que la gestion des affaires de l’État est un sacerdoce avec lequel, aucun homme ou aucune femme si puissante soit-elle ne doit badiner.

C’est alors que la communion ainsi fissurée et lézardée entre le peuple et ses dirigeants renaîtrait de ses cendres de sorte que chaque citoyen se sente effectivement concerné par le devenir de ce pays.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Éducation: Certains établissements scolaires dans le viseur de Kokoroko

Certains établissements sont dans le viseur du ministre des Enseignants primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Komlan Dodzi Kokoroko. Ces établissements font...

Claren dy, leader du groupe 100 papiers n’est plus

Le Togo vient encore de perdre un de ses artistes talentueux. Il s’agit de Claren dy, leader du groupe 100 papiers . Selon...

Togo : L’ANC explique pourquoi elle a claqué la porte de la CNAP

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) était face à la presse nationale et internationale ce lundi 02 août 2021 à son siège,...

Femme et activisme politique au Togo

À force de me balader sur les réseaux sociaux, un constat amer vient de s’imposer à moi: le nombre restreint de femmes...

Togo : La prison civile de Lomé, un autre QG de la cybercriminalité et la vente illicite du cannabis?

Serait-il exagéré de dire que la prison civile de Lomé est un autre QG de la cybercriminalité et la vente illicite du...

Fenêtre Sur l’Afrique du 31 juillet 2021

1ère partie : Débat PanafricainCôte-d'Ivoire: Rencontre Gbagbo et Ouattara, la vraie réconciliation est-elle enfin en marche? Invités.1- Dr Yves Ekoué Amaïzo, Coordinateur du...

Togo : Togbui Ahuawoto Savado Zankli Lawson 8 emporté par la Covid-19

  Le mal fait ravage. Il brûle la politesse des riches, pauvres, nantis, non nantis, responsables, irresponsables, respectueux, irrespectueux... Ce mal prend partout,...

Samuel Gnanhoui qualifie d’enfer, l’hôpital de Bè

L'accouchement de sa femme lundi a permis de toucher du doigt, la triste réalité des installations de l'hôpital de Bè. Cette triste...
- Advertisement -
error: Content is protected !!