30 C
Lomé
Saturday, November 28, 2020

Revoir la stratégie de lutte contre le coronavirus au Togo

Les unes des journaux

Revoir la stratégie de lutte contre le coronavirus au Togo
Luc Abaki

J’étais dans l’extrême nord de notre pays le week-end dernier. J’ai eu le temps d’observer attentivement au sein de la masse, des comportements assez saisissants.

Des hommes, femmes et mêmes enfants, portent des cache-nez souvent en tissus épais qui, visiblement, ne croisent que très rarement l’eau pour être entretenus.

Il suffit pour s’en convaincre de regarder leur état de salissure.

Or, tout le monde sait que la respiration est l’activité la plus essentielle, la plus vitale et la plus permanente de tout organisme vivant.
Et en quoi consiste-t-elle? En l’inspire de l’air oxygéné et en l’expire du gaz carbonique du corps.

Alors si en cherchant à se préserver d’un virus, l’on en vient à recourir à une mesure qui obstrue cette activité essentielle, je pense que le risque ainsi pris est assez grand sinon très grand.

En conséquence, la première mesure à mon sens devrait concerner soit la mise à disposition gratuite des masques, soit à défaut, une sensibilisation adéquate de la population sur l’usage approprié de celles-ci.

Je crains que dans les années à venir, l’on ne finisse par déclencher une autre pandémie liée justement à un problème respiration causé par l’usage inadéquat de ces masques qui empêchent ainsi l’organisme humain de se doter de l’oxygène nécessaire pour son fonctionnement optimal.

J’imagine bien sûr que si après les trois mois d’appui du gouvernement aux couches les plus vulnérables à travers le transfert monétaire appelé Novissi, et la prise en charge par l’État des tranches sociales sur les factures d’eau et d’électricité, rien n’a encore été fait dans ce sens, c’est sans doute que l’État est à bout de souffle et ne dispose pas suffisamment de ressources pour y faire face.

Alors que faire dès lors que la survenue de cette pandémie a profondément modifié les habitudes de vie des populations et induit un ralentissement drastique des activités économiques et donc une accentuation notable de la pauvreté dans le pays?

Il faut absolument trouver un moyen de favoriser la reprise des activités non pas en rallongement indéfiniment l’État d’urgence, mais en mettant en place une équipe dynamique capable de dérouler une feuille de route claire qui sera initiée en amont.

Tant que l’on ne trouvera pas le moyen de renforcer le pouvoir d’achat du citoyen, tant que des actes subséquents au nouveau mandat du président de la République ne seront pas posés, l’on aura toujours le sentiment que le pays vit dans l’impasse et les dirigeants n’ont alors pour rôle que de liquider des affaires courantes sans aucune dynamique et donc aucune perspective.

C’est absolument dangereux pour la vie même du pays, d’autant plus que la gestion de l’État ne peut guère s’arrêter à une simple garantie de salaire des fonctionnaires à la fin de chaque mois.

Elle implique aussi des initiatives fortes qui permettent de projeter le devenir du pays sur le court, moyen et long terme. Malheureusement, pour l’instant, l’on ne voit rien qui se fait dans ce sens et le pays est comme plongé dans une torpeur où chacun fait ce qu’il veut ou peut sans aucune espèce de guidance éclairée.

Cette situation est nécessairement préjudiciable et forcément compromettante aussi bien pour la génération présente que pour celle à venir! Il faut y remédier au plus tôt.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Des hommes en civil enlèvent un opposant

Par Marcelle Apévi, togo-online.net « Cet après-midi du 27 novembre 2020 la DMK a, à sa demande, été reçue par le G5 composé des Ambassadeurs...

Cité au quotidien : La fin du cauchemar…

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUEL’année 2020 tire vers sa fin. Il sera bientôt temps d’échanger des voeux pour 2021. Que...

Togo : Dodzi Kokoroko menace les enseignants grévistes

Les enseignants grévistes sont dans le viseur du ministre des Enseignements primaire et secondaire, Dodzi Kokoroko. Dans une note rendue publique le...

Communiqué de presse : L’ARCEP prend acte de la cessation des pratiques de différenciation tarifaire intra et inter-réseaux

LOME, Togo, le 26 novembre 2020 L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) avait notifié, en date du 12 novembre...

Doc Farel, un artiste togolais de renom arrêté pour « cambriolage »

Par Marcelle Apévi« Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin ». Jamais Voltaire ne...

Marche de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) du 28 novembre, la FOSAP met en garde

Dans un communiqué en date du mercredi 25 novembre 2020, le Colonel Kodjo Amana de la Force Spéciale Anti-pandémie Covid-19 (FOSAP) fait...

Togo : Démantèlement d’un réseau de cambrioleurs

Togo - Selon la police, le Commissariat de Police de la ville de Tsévié a démantelé un réseau de cambrioleurs le 24...

Togo : Communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 25 novembre 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République.Le...
- Advertisement -
error: Content is protected !!