30.1 C
Lomé
Monday, January 17, 2022

Savoir retenir ses nerfs!

Les unes des journaux

Savoir retenir ses nerfs!
Luc Abaki

C’est sans doute l’exercice le plus difficile pour chacun de nous. Savoir se retenir devant des situations qui, spontanément, soulèvent notre courroux et créent des émotions inconfortables et désagréables en nous.

La nouvelle du drame survenu dimanche dans la préfecture de Tchamba en est une preuve. Le maréchal de Logis en poste à Agbassikiti, sous l’effet de la colère, a bêtement lâché la gâchette et abattu un individu qui, selon nos informations, lui aurait opposé une résistance alors qu’il réclamait juste le calme.

Une telle résistance ne pouvait que provoquer la colère chez celui qui n’a pas appris à se détacher des circonstances et à rire des faits de la vie.

L’homme en arme a certainement perçu l’attitude du civil comme une défiance, un manque de respect à son autorité ayant engendré un bouleversement intérieur qu’il n’a pas pu contenir.

Conséquence, une réaction au-delà de la mesure. Deux vies, certainement pleines d’avenir, se trouvent ainsi littéralement gâchées, puisqu’ayant perçu la gravité de son acte, le gendarme a préféré s’enlever la sienne aussi, pour couper court.

Et pourtant, il lui aurait suffi de procéder par une méthode pédagogique, expliquer gentiment pourquoi il fallait mettre un peu de calme dans les environs en baissant le volume de la musique, les choses se seraient certainement bien passées et le résultat ainsi recherché serait atteint sans bruit.

Mais la tenue militaire, renforcée par le port de l’arme lui a donné un sentiment de suprématie qu’il a voulu manifester tout dru, surtout qu’il était convaincu du bien fondé et de la pertinence de sa démarche. Et voilà le drame.

Alors comment retenir ses nerfs alors que la pression monte en nous sans demander notre avis?

D’abord il faut, chaque jour, s’y exercer en prenant toujours la vie du bon côté, en se donnant une philosophie de vie qui permet d’avoir un regard bienveillant sur tout ce qui nous entoure et se produit dans notre existence.

Ne rien prendre personnellement, se cultiver chaque jour afin d’accroitre notre foi en la vie et notre confiance intérieure.

Ce faisant, nous finissons progressivement à compter plus sur nos atouts et qualités intérieurs que sur nos acquis comme ce fut le cas du maréchal qui a plus misé sur son titre de gendarme, sa tenue et son arme alors qu’il aurait tout gagné en faisant valoir son savoir-faire et son intelligence d’homme.

La vie est une école, il nous faut l’étudier chaque jour et en tirer régulièrement le maximum de leçons qui nous permettent d’avancer et de monter en puissance, en sagesse, en connaissance, en amour etc.

Cela nous évite des cas pareils et nous élève plus dans la finesse, l’émerveillement tout en polissant nos actes et donc nos moeurs.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Dr Christian Spieker: “ Notre président regarde trop ses intérêts personnels dans tout ce qu´il fait”

À la tête d´un État en tant que dirigeant, il y a certaines erreurs politiques qu´il ne faut jamais commettre dans les...

Togo: La maison de Charles Debbasch mise sous scellé dès son décès

Au Togo, ce sont les réseaux sociaux qui ont rendu public le décès, le 14 janvier, de Charles Debbash, ministre-conseiller spécial du...

Covid-19: Le pasteur Edoh Komi redoute la décision de faire vacciner les enfants de 12 ans

La nouvelle décision du gouvernement togolais d’élargir sa cible vaccinale aux enfants de 12 ans et plus, déplaît au président du Mouvement...

La CEDEAO prend des sanctions au Mali, l’ONU promet de les desserrer !

Après l'échec du projet de résolution qui, s'il était passé mercredi au conseil de sécurité de l'ONU, aurait scellé définitivement le sort...

Fenêtre Sur l’Afrique: Débat Panafricain du 15 janvier 2022 sur Radio Kanal K et Avulete

Vendredi 14 Janvier 2022 mobilisation générale du peuple malien contre les sanctions de la CEDEAO: Une preuve irréfutable de la légitimité accordée...

Securité routière: 334 décès dans 3577 accidents de circulation au second trimestre de 2021

De juillet à décembre 2021, 3577 accidents de circulation sont survenus au Togo. Des accidents qui ont causé 334 décès. Ces chiffres...

Covid-19: Le gouvernement togolais élargit sa cible vaccinale

Les élèves en classe de sixième et les enfants âgés de 12 ans et plus seront désormais vaccinés. La décision vient d’être...

Apedo Amah: “LA CEDEAO DES PEUPLES CONTRE LA CEDEAO DES DICTATEURS”

Après les sanctions prises par les chefs d’État de la CEDEAO contre le peuple malien, l’opinion publique ouest-africaine s’est très largement révoltée...
- Advertisement -
error: Content is protected !!