Si Robert Dussey parlait plutôt de la mauvaise publicité de Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO?

Si Robert Dussey parlait plutôt de la mauvaise publicité de Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO?
Robert Dussey

Par Marcelle Apévi, togo-online.net
Les propagandes continuent du très diplomatique ministre des affaires étrangères pour encenser Faure Gnassingbé font grand bruit sous les tropiques. Si hier, l’homme pensait que l’Afrique était malade de ses hommes politiques, depuis qu’il goutte aux délices de la servitude sous Faure Gnassingbé, Robert Dussey ne respire que par le nom de celui-ci, c’est-à-dire de l’homme simple dont la description illustre parfaitement ces pseudo hommes politiques qui ternissent l’image de la mère Afrique, à travers la gouvernance atypique dont ils font preuve.

Aveuglé par cet élan de la minorité dangereuse qui accapare les richesses et ressources du Togo, l’inamovible ministre des Affaires étrangères poursuit ses essais qui peignent en blanc, le champion d’UNIR Faure Gnassingbé. Ainsi s’amuse t-il à publier un livre dans lequel il dit faire le débriefing de la présidence de Faure Gnassingbé à la tête du syndicat des chefs d’État de la CEDEAO.

De quel bilan peut-on parler si l’homme dont il est question est tout le contraire des principes prônés par l’institution sous-régionale?
Bonne gouvernance politique, Faure Gnassingbé est absent;
Bonne gouvernance économique, Faure Gnassingbé est également absent;
Respect des principes de l’organisation, Faure Gnassingbé est absent;
Respect de l’organisation elle-même, Faure Gnassingbé absent;
Respect des décisions des instances de l’organisation, Faure Gnassingbé absent.

Ça a été une anomalie pour cette institution de propulser ou parachuter un Faure Gnassingbé dictateur à la tête d’une institution qui prône la bonne gouvernance politique et économique et l’Etat de droit. L’on ne peut donc comprendre une telle erreur de ces messieurs en costards qui soi-disant démocrates, font la promotion de la tyrannique et encouragent la violation des droits de l’Homme.

C’est dire que le choix de Robert Dussey de publier un livre pour exposer la gestion scabreuse de Faure Gnassingbé de la CEDEAO relève de l’hypocrisie et l’inoportunisme. Il lui faut plutôt retourner à ses premiers sentiments qui ont conduit à la publication de l’oeuvre intitulée : “L’Afrique est malade de ses hommes politiques”. Sinon, le reste s’appelle ” PROPAGANDE “ et le Togo n’en a pas du tout besoin en ce moment où il est attendu de l’homme, une prise de conscience pour lâcher le pouvoir qu’il gère de façon hasardeuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.