Togo : LA GUILLOTINE POUR FAURE GNASSINGBE ….

Togo : LA GUILLOTINE POUR FAURE GNASSINGBE ….
FAURE GNASSINGBE

Par DATEVI BENISSAN
Joseph Ignace GUILLOTIN est un médecin et homme politique Français .Il est connu pour avoir fait adopter, sous la révolution Française, la guillotine comme mode unique d’exécution capitale. Ce petit rappel en début d’article consiste à faire entendre raison à ces chefs et hommes d’Etats qui, pour s’éterniser au pouvoir tiennent ce langage philosophique cher à J.P SARTRE : « Tous les Moyens sont bons quand ils sont efficaces ».

Seulement, ils oublient que , l’auteur de cette pensée si chère aux théoriciens du pragmatisme n’a nullement fait mention de tueries, d’assassinats et d’exactions contre les esprits humains qu’on pense gouverner et diriger quand on veut se maintenir au pouvoir.

Au Togo, à l’approche des échéances électorales surtout la présidentielle, le pouvoir de LOME II use de toutes superformes « politiques »pour instaurer la zizanie, la peur et la phobie électoralistes au sein des populations Togolaises voire celles des pays voisins immédiats. Dans un communiqué rendu public après le dernier conseil des ministres de ce mois d’octobre 2019, le pouvoir de Lomé affirme qu’il organisera la présidentielle de 2020 au cours du deuxième mois de l’année. La CENI, l’organe sensée organiser les échéances électorales dans l’équité et la légalité mais qui est depuis lors dans les bottes du pouvoir a fait entendre aux togolais sa sonnette d’alarme relative à la révision des listes électorales. La nuit d’un jour sombre et sanglant semble tomber de nouveau sur le Togo. Le pouvoir clanique des GNASSINGBE appuyé par les esprits du mal que sont ses affidés se préparent encore au pire. Les populations Togolaises redoutent encore les évènements sanglants et douloureux qu’a connus notre cher pays le Togo depuis la mort du président Sylvanus OLYMPIO jusqu’à ce jour. Les derniers en date remontent à 2017 et 2018 où des centaines de Togolais sont tombés sous les balles assassines de Faure Kodjo Eyadéma GNASSINGBE et ses zouaves qui ne jurent que par les représailles et le sang. La loi liberticide sur les manifestations populaires, votées par une assemblées de moutons nommés dans l’ hémicycle depuis le 20 Décembre dernier , annonce déjà les couleurs de la dangerosité, de l’animalité et de l’animosité que Faure et ses amis préparent comme repas électoral au peuple Togolais en 2020. La parenthèse de sang selon les mots de Sony Labou TANSY tant redoutée par les togolais s’annonce encore plus belle aux yeux et aux barbes de la communauté internationale qui, au lieu d’agir, réagit par des condamnations sans sanctions.

Les adeptes de la logomachie ont tous eu à applaudir la sortie de M. ISSIFOU du Niger sur son refus d’un troisième mandat devant ses paires et anciens présidents de républiques de la CEDEAO réunis à Niamey il ya quelques jours et s’obstinent à appeler ouvertement le tenant de l’ancien Ordre machiavélique je nomme GNASSINGBE Faure, à renoncer à son idée de quatrième mandat au sommet de l’Etat Togolais. Ce vouloir jusqu’au-boutiste du jeune Timonier ouest Africain provoquera de nouveau une effusion de sang, des morts, des blessés, des orphelins, des portés disparus et ses nombres de refugiés …

Selon une enquête des Nations Unies ,plus 1200 Togolais ont perdu la vie entre 2005 et 2006 avant, pendant et après le hold-up électoral orchestré par le clan GNASSINGBE pour faire asseoir dans le fauteuil dynastique ,le nouveau nom de la dictature ouest Africaine : Faure GNASSINGBE . Tout porte à croire qu’après 15 années de règne, le jeune dictateur échapperait à la colère nationale et qu’il partirait du pouvoir de la même manière que son géniteur. FAUX. Le peuple Togolais n’est pas dupe. Chacun payera et répondra de ses actes. La guillotine à la togolaise est mise en branle. Faure passera à la guillotine en 2020 pour servir d’exemple au reste de ses paires comme A. CONDE, A . D . OUATTARA et autres qui envisagent s’éterniser au pouvoir ….

J’en appelle à cet effet à la conscience collective de tous les Togolais épris de liberté et de démocratie à se lever comme un seul homme pour faire barrage à ce quatrième mandat de Faure GNASSINGBE par tous les moyens légaux . Expressément, je nous demande de faire ce qui est de notre pouvoir pour nous faire enregistrer sur les listes électorales afin de donner une leçon électorale au régime en place qui, sans F . GNASSINGBE placerait à coup sûr un dauphin pour challenger l’opposition qui, sous aucun prétexte ne doit boycotter cette consultation électorale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.