TOGO : LA REVOLUTION EN MARCHE

Par Jacob ATA-AYI
L’épée de la résistance passive n’a pas besoin de fourreau et nul ne peut en être dépossédé par la force. « Gandhi »

RESISTANCE UN TOURNANT HISTORIQUE

Nous devons rassurer nos populations civiles, des hameaux, des bourgs, des villages, des cités, des quartiers, des campagnes, entre engagements et souffrances, entre les nombreuses privations causées par la pénurie, la misère, des souffrances affectives profondes qu’engendrent la résistance et qu’elles doivent rester mobiliser pour finir cette lutte épique, héroïque pour leur dignité, leur liberté et pour avoir le respect des générations futures comme aujourd’hui nous prenons exemples sur nos parents qui ont conduit jusqu’à la délivrance totale le peuple des mains des colons.

Ablodé n’a pas été une lutte facile, mais une organisation bien pensée, bien structurée par une communication et un engagement déterminé des résistants nationalistes.

Soyons dans Un engagement protéiforme pour permettre à chaque cellule, chaque groupe de bien fonctionner sans infiltration des taupes et des prostituées de RPT-UNIR.

Nous devons comprendre la résistance protéiforme, comme à l’usine par la division du travail et trouver des justifications à son rôle, le valoriser et se sentir indispensable.

FORMONS NOS AILES DE RESISTANCE

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux. » – Benjamin Franklin

Le gouvernement et les parlementaires rpt-unir vivent une crise d’affolement devant la complexité d’un système de résistance qu’ils ne maitrisent plus.

Le paradoxe cette fois du refus de la corruption de la recherche du petit profit des citoyens et de la diaspora, vue la dégradation abyssale de notre pays entraine leurs mass médias à diffuser des « fake news » pour manipuler et détourner un temps si peu l’attention des citoyens et de la diaspora.

Cet affolement amène les hordes sauvages de rpt-unir à engendrer de la violence primitive à causer des dommages par leur barbarie sur les citoyens du nord au sud afin de les contraindre à la peur, à la collaboration, à l’obéissance de leurs mots d’ordre.

Citoyens de la résistance, guerriers magnanimes, avec vos vertus et votre idéal, cette fois ne vous fiez plus aux propagandes des ayatollahs de rpt-unir du gouvernement, pour déterminer vos actions, vos plans, penser à votre vie, à votre liberté, à votre honneur, à votre devenir, à la génération future pour réussir l’impossible et gagner à la fois des batailles et la guerre de la liberté et de la dignité.

Faites trembler encore plus le tyran togolais et ses thuriféraires dans leurs projets parricides, dans leurs prédations économiques contre notre peuple, vous êtes dans l’obligation de résultats, pour donner de l’audience aux évolutions de la résistance aux citoyens africains et écrire les nobles pages de la résistance comme en Afrique du Sud, au Burkina Faso, comme au Soudan et dans les pays où la résistance a triomphé sur l’arbitraire comme au Cuba.
Formez vos ailes de la résistance comme des aigles qui volent au firmament et viennent abattre les proies.

La magnanimité est ce qui vous pousse à agir de façon désintéressée et avec pleine conscience de vos possibilités à réaliser ou incarner un idéal.

Ecartez dans vos rangs et sur vos chemins les taupes affamés, cupides, des lâches et faibles individus sans
états-d ‘âme, sans scrupule, sans respect pour eux-mêmes et leurs familles, abjects que histoire oublie et méprise dans les poubelles de l’humanité.

La force vient de vos rangs comme la lumière, car ce que veut le peuple est la volonté de Dieu et d’Allah.

La force du peuple et sa lumière sont nécessaires pour former les apôtres de l’union et s’opposer et dire non à l’autocrate et ses ayatollahs.

Conclusion :

Vaillants résistants de la liberté et de la dignité ce n’est pas la victoire qui rend l’homme beau, c’est le combat.

Permettez-moi de citer Le général George Marshall « se battre ne suffit pas.
C’est le courage qu’on met dans le combat qui en détermine l’issue.
C’est le courage qui remporte la victoire »
Formons la chaine de la résistance comme au temps de nos aïeux pour préserver nos legs dans la solidarité, la liberté et le travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.