Tragédies Togolaises(Deuxième poème) : Élections locales ou Érection populaire?

Tragédies Togolaises(Deuxième poème) : Élections locales ou Érection populaire?
Chefs Des Partis Politiques Togolais

1.
Ils fredonnent de nouveau leur sempiternel refrain
Tel un vieux tourne-disque déraillé et sans frein
«Réformes très globales et élections très locales!»
Mais ils ne voient pas très bien le vrai point focal.

2.
Ils sont comparables à l’âne bridé de Buridan
Sans libre-arbitre, tel un looser toujours perdant
Mais toute leur dégoûtante et indigeste déchéance
Provient de leur puante ignorance dans l’arrogance.

3.
Ils veulent toujours parler au nom des Citoyens
Alors que ceux-ci disposent eux-mêmes des moyens
A l’instar de leurs voisins intègres du Septentrion
Qui ont pu évacuer vaillamment Blaise et ses troufions.

4.
Promettre toujours hypocritement à un Peuple meurtri
Qui demeure pourtant un Peuple vaillant quoique flétri
Une douteuse rédemption par de sales pseudo-élections
Attise l’ébullition populaire pour une salvatrice érection.

5.
Ce vaillant Peuple est fort longtemps en diffuse ébullition
Et cherche seulement des Meneurs sûrs pour son érection
Contre la pègre du Gnassereau et contre son «opposition»
Pour montrer qu’il peut vraiment se libérer par l’Action.

6.
Tristes Injustices, sordides brimades et immondes forfaitures
Toujours accumulées sans gêne sous les Gnass en pourriture
Ne peuvent jamais être béatement enjolivées par des fioritures
Que sont des pseudo-élections dans un pays en déconfiture.

Lenzburg (SUISSE), le 18 Février 2016
(Poème reproposé le 09 Mars 2019)

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEƲE
CH-5400 Baden (SUISSE)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.