27.1 C
Lomé
Saturday, June 19, 2021

Une vie politique n’a pas de pause ni de parenthèses, il faut toujours mobiliser le peuple

Les unes des journaux

Une vie politique n'a pas de pause ni de parenthèses, il faut toujours mobiliser le peuple
Luc Abaki

Succès Masra, vous le connaissez certainement. C’est un jeune tchadien, la quarantaine à peu près, qui a renoncé à ses fonctions de haut cadre de banque dans des institutions financières internationales pour s’engager en politique.

Tant il est choqué, outré et écœuré par l’ambiante pauvreté ou plutôt la misère qui déshumanise ses concitoyens au Tchad, qu’il a fait le pari de renoncer à sa belle carrière en perspective, pour venir faire bouger les lignes dans le chantier politique de son pays.

Ceux qui l’ont déjà suivi sur les médias internationaux peuvent témoigner de l’éloquence de ce monsieur, de sa rigueur dans la construction de son discours et la vision aussi claire que précise qui est la sienne.

C’est donc lui qui nous dit, sans doute à raison et par expérience, que la vie politique n’a pas de pause ni de parenthèses. Autrement dit, il serait illusoire sinon inconséquent pour un homme politique de se dire qu’il prend congé, s’abstient d’agir à un moment donné de l’année et de s’occuper d’autres choses, attendant par exemple, les joutes électorales éventuelles avant de réapparaître.

Succès Masra a vu juste, car le leader politique a ceci de contraignant qu’il agit en père de famille dont la mission est de veiller, constamment, au bien-être aussi bien des enfants que de toute la cellule familiale.

Lorsqu’il n’est pas au pouvoir, il sert en même temps de sentinelle qui veille aux grains, de sorte à scruter chaque pas que pose le gouvernant et le critique si nécessaire, lui suggère des idées si opportun ou l’encourage au besoin.

L’impératif de mobiliser constamment le peuple ne se discute pas en politique, tout comme il ne se négocie non plus.

S’il n’y pas de compétition électorale, il y’a au moins le besoin de conscientiser le peuple sur ses devoirs civiques, sur ses droits, sur son éducation, sur sa santé etc.

Prendre pause dans l’exercice de l’activité politique, c’est donc instaurer une forme de fissure dans la complicité qui doit en principe régner en permanence entre le leader et son peuple.

Certes, nous n’allons pas être naïfs pour oublier ou négliger que l’activité politique exige nécessairement le déploiement conséquent de moyens financiers. Si vous ne les avez pas, vous pouvez effectivement être limité dans vos ambitions.

Mais c’est aussi là que le génie joue pour beaucoup. Savoir moduler les activités, les ranger selon les priorités, inspirer confiance à ceux qui ont les moyens d’accompagner votre vision, car en toute logique, aucun homme politique au monde, si riche soit-il, n’agit réellement ou ne mène ses activités avec ses moyens propres.
Que ce soit dans les démocraties avancées en France, aux USA ou ailleurs, l’expérience montre que ce qui est vraiment attendu du leader n’est rien d’autres que des idées constructives, une fertilité d’esprit, une empathie pour le peuple et une vision claire et tranchée qui participent à mobiliser des sponsors à l’accompagner naturellement.

Mais n’oublions pas non plus, dans des régimes dictatoriaux, le leader de l’opposition aura plus de difficultés à se faire adouber et accompagner par des sponsors, car tout opérateur économique qui prend un tel risque s’expose dangereusement au courroux du dictateur ou de son régime qui n’hésitera pas à lui coller un redressement fiscal, une infraction ou autre chose, afin de le neutraliser.

Qu’à cela ne tienne, le leader ne peut non plus prétexter de cette difficulté ou du manque de moyens pour n’agir que de façon sporadique ou périodique.

Il lui appartient, et c’est un devoir, de veiller à être toujours présent aux côtés de son peuple ou de ses militants de sorte à construire une relation de confiance et de complicité qui facilite tout lorsqu’il y’aura une compétition.

La pause en politique, malheureusement, démobilise les troupes et complique leur remobilisation quand le besoin se fera sentir. Succès Masra a donc amplement raison.

Luc Abaki

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Agbéyomé Kodjo : « Je reste convaincu que le chemin de l’Alternance est grandement ouvert »

Exilé, Agbéyomé Messan Kodjo (AMK) était l’espoir du peuple togolais pour l’alternance en 2020. Mais le « hold-up électoral », et l’éternel...

CITE AU QUOTIDIEN : LE COMMENCEMENT DE LA FIN ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE« Puisque vous persistez à conserver à la tête de votre pays un gouvernement militaire et...

La CDPA salue le retour de Laurent Gbagbo

L’ancien président ivoirien Laurent Kodou Gbagbo est rentré au bercail hier après plus de dix ans d’exil et de détention arbitraire. La...

Togo : Le gouvernement fixe de nouveaux tarifs pour les transports

Après avoir décidé de l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe depuis quelques jours, le gouvernement a fixé de nouveaux tarifs pour...

Togo : Un jeune homme brûlé vif pour avoir profané une tombe à Wogba

Atsou, originaire de Glévé, surpris en train de profaner une tombe à Wogba (village situé dans la commune de Vo1) été molesté...

Togo : Le CHU Sylvanus Olympio a un nouveau Directeur

Il s’agit du Lieutenant-Col Agbobli Yaso Apélété. Ce dernier prend donc la place du Colonel Adom Wiyao. Le nouveau DG du CHU Sylvanus...

Togo : Covid-19 a encore tué

Le Togo vient encore d’enregistrer un nouveau décès lié au coronavirus. Le nombre de décès lié au Covid-19 passe donc à 127. L’annonce...

Déclaration liminaire de la conférence de Presse de la Dynamique Mgr Kpodzro du 16 juin 2021

DECLARATION LIMINAIRE Mesdames et Messieurs les journalistes, Nous tenons à vous remercier pour votre permanente disponibilité à venir nous écouter à chaque fois que...
- Advertisement -
error: Content is protected !!