25.6 C
Lomé
Friday, July 30, 2021

5 malfrats camerounais interpellés à Lomé par la police

Les unes des journaux

5 malfrats camerounais interpellés à Lomé par la police
5 malfrats camerounais interpellés à Lomé par la police

Par K. Monzonla, togo-online.net
5 malfrats de nationalité camerounaise interpellés le 20 mai dernier à Agoe-Nyivé Anyomé pour possession d’armes et tentatives de braquage ont été présentés à la presse hier par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

Il s’agit des sieurs N’Tanga Mongo Clément alias Tony (le cerveau de la bande), Ewondjo Elé Serge, Omarou Abou Fadil, tous deux des agents des forces armées camerounaises, Amadjoba Aboubacar alias Ibrahim et Kaméni Kevin.

D’après la police, ces malfrats armés de deux pistolets automatiques étaient à bord d’une voiture. Ils avaient pris en filature un homme d’affaires togolais qui était au volant de sa voiture dans le but de la lui retirer.

Le groupe a suivi leur cible jusqu’au quartier Cacavéli mais chemin-faisant cette dernière à réussi à les semer.
Alertée, la police a traqué les malfrats qui ont été finalement appréhendés le 20 mai dernier à Lomé.
« Lors de la perquisition de leur domicile, les enquêteurs retrouvent et saisissent deux pistolets automatiques dont un avec son chargeur garni de 6 cartouches de calibre 9 mm. La poursuite des investigations nous a permis de savoir que le cerveau du groupe est le nommé N’Tanga Clément alias Tony, se disant homme d’affaires et revendeur de voitures. Il a reçu une avance de 36 millions de FCFA d’un commandant de l’Armée camerounaise en service à la présidence camerounaise pour livrer un véhicule de marque Mercedez G5 qu’il devait acheter au port de Cotonou. Tony contacte le nommé Omarou Abou Fadil, sergent de l’armée camerounaise pour que celui-ci lui trouve une arme pour sa sécurité durant le voyage. Ce sergent contacte à son tour, un soldat de l’armée, magasinier d’armes de la brigade générale de Yaoundé qui accepte de soustraire du magasin, un pistolet automatique contre la somme de 700.000 F Cfa la semaine», a indiqué Douti Yendoubé, Commandant de la Brigade de recherches et d’investigations de la DCPJ.

Et d’ajouter: « Après deux semaines, l’arme louée n’est pas rapportée et à la suite d’un contrôle de routine, le soldat qui ne pouvait pas justifier de l’absence du pistolet est mis aux arrêts. Son complice Omarou Abou Fadil, déserte alors l’armée avec son complice Ewondjo Elé Serge. Les deux militaires se lancent à la poursuite de Tony afin de récupérer l’arme. Ils le retrouvent au Bénin. Ce dernier réussit à les convaincre de venir au Togo pour commettre des braquages ».

Les 5 individus quant à eux reconnaissent les faits qui leur sont reprochés mais à les en croire ils ont été bloqués à Lomé par la fermeture des frontières alors qu’ils étaient à la quête de ladite voiture pour achat. Ils auraient alors décidé de rechercher la marque de ce véhicule dans les rues de Lomé et de braquer son propriétaire.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Un réseau de cambrioleurs démantelé par la police à Djagblé

En effet, une enquête a été ouverte suite à un cambriolage survenu dans un domicile sis au quartier Adidomé à Djagblé dans...

CITE AU QUOTIDIEN : UN BOUTON MAGIQUE POUR LE CHANGEMENT ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUENous sommes nombreux à chercher comment faire advenir le changement : parents désireux de voir intervenir...

Kokoroko prône la gratuité des cours de vacances

A peine l'année scolaire amorce son dernier virage que les établissements scolaires partent à l'assaut des élèves à travers des opérations de...

Naboudja Bouraïma : « Montrons la voie au peuple togolais pour réduire les attaques et injures »

La guerre qui s’anime sur les réseaux sociaux avec des injures, intoxications, fake news… suscite l’attention de Naboudja Bouraïma. Le militant de...

Togo Affaire Pegasus: Habia Nicodème très remonté contre Faure Gnassingbé

L'affaire Pegasus fait encore couler beaucoup d'encre et de salive. Les partis politiques de l'opposition expriment leur mécontentement. Pareil pour Nicodème Habia...

Togo COVID-19 : 116 cas positifs enregistrés mardi

Mardi, 116 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur 1492 personnes dépistées, c’est ce que rapporte le site du gouvernement. La source susmentionnée...

Yakoubou Moutawakilou du PNP : Une libération qui suscite plus d’interrogations qu’elle n’en résout

Un ami nous informe depuis Lomé avoir visité le SG du PNP section Kpalimé, Monsieur Yakouboubou Moutawakilou au pavillon militaire du CHU...

Que se cache-t-il derrière la suspension des agréments des ONG?

En conseil des ministres le 24 juillet 2021 à Pya, le gouvernement a décidé de la suspension de l' attribution et du...
- Advertisement -
error: Content is protected !!