6 février 2017 – 6 février 2019 : Il y a deux ans, feu Pitang Tchalla fermait LCF et CITY FM

6 février 2017 - 6 février 2019 : Il y a deux ans, feu Pitang Tchalla fermait LCF et CITY FM
Luc Abaki

Par Marcelle Apévi, togo-online.net
L’on a l’impression de revivre encore cette période de démonstration de force de Pitang Tchalla qui malheureusement n’est plus du monde des vivants. Il était question de noyer son chien et donc, il fallait l’accuser de rage. L’honneur était revenu au sulfureux, suffisant et tout puissant président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) d’alors, Pitang Tchalla, d’accomplir la volonté de Faure Gnassingbé, d’enterrer la chaîne du futur dont il s’arroge le titre de propriétaire. Dans la foulée, des stratégies ont été mises en œuvre pour aboutir au retrait de fréquence à LCF et CITY FM. Ainsi étaient renvoyés au chômage, plusieurs dizaines de journalistes, animateurs… qui travaillaient pour LCF et CITY FM. A l’occasion de cet anniversaire, Luc ABAKI, Directeur Général de LCF et CITY FM se souvient de la tragédie, déplore le sort réservé aux employés qu’il a eus la responsabilité de diriger trois années environs. Il n’a pas manqué de rendre hommage mérité à Edem Junior AMENUNYA qui a malheureusement quitté ce monde et remercie Dieu de prendre soin de tous ces jeunes qui ont vu leur destin foudroyé par cette affaire qui n’a pas encore dit toutes ses vérités .

6 février 2017 - 6 février 2019 : Il y a deux ans, feu Pitang Tchalla fermait LCF et CITY FM
Le personnel de LCF et CITY FM

Lire l’article de Luc ABAKI, à l’occasion de cette anniversaire

J’ai été à une nouvelle école où l’on m’a appris il y’a quelques mois, à faire le vide mental, à évacuer tout ce qui est ressentiment, sentiments négatifs ou jugements d’autrui. Il semble que c’est une voie glorieuse pour prendre son destin en main et s’assumer pleinement avec un mental positif et conquérant. Je me suis alors juré de me lancer de nouveaux défis après avoir habilement vidé mon sac à dos et tout ce qu’il contenait de limitatif et de corrosif pour mon âme. Mais hier mardi 05 février, j’étais au bureau d’un ami DG de société. Dans le moelleux et luxuriant bureau, un imposant monsieur occupait l’un des fauteuils. Dès mon entrée, le DG eut la gentillesse de me présenter à son hôte. Je vous présente Monsieur Abaki, l’ancien DG de LCF. Pourtant j’étais dans ce bureau sous la bannière d’une autre structure mais le DG a plutôt senti le besoin de me présenter sous l’étiquette qui semble m’avoir donné une sorte de renommée. Et à l’hôte de s’exclamer “Ah c’est vous Luc Abaki? Vraiment enchanté, je suis ravi de faire enfin votre connaissance”. Au cours de cet échange de civilité, il me posa la question de savoir comment je me débrouillais. Et sans me laisser le temps de lui répondre il ajouta: “à te voir on sent que tout va bien, il n’y a aucun doute que tu as su te convertir dans autre chose”. J’esquissai un sourire et lui confirmai ce que je faisais désormais. Mais en même temps, cette histoire qui ne date juste que d’hier, m’a rappelé qu’aujourd’hui 06fevrier était la date anniversaire de la fermeture des deux chaînes de télé et de radio que Pascal Bodjona et son épouse m’avaient fait l’honneur et le privilège de me faire diriger pendant près de 3 ans. Ceci m’a poussé à jeter un rapide coup d’œil sur la vie des jeunes vaillants filles et garçons brutalement sevrés de ce métier de journalistes qu’ils exerçaient avec tant d’amour, de passion et de dextérité. Il y’a une mauvaise nouvelle qui m’a momentanément plongé dans une sorte d’amertume dont j’ai vite fait de me ressaisir. C’est bien celle de la disparition de mon frère et vaillant collaborateur Junior Amenunya, disparu le 15 mai dernier. Je veux saisir l’occasion de cet écrit pour lui rendre un hommage de taille pour sa bravoure et l’honneur qu’il a fait à LCF à travers la remarquable émission Toc-Toc qu’il a su animer avec beaucoup de tact et de professionnalisme. Que le Seigneur veuille l’accueillir dans son repos éternel. En revanche, il y a une bonne nouvelle. Cette bonne nouvelle, c’est que tous les autres collaborateurs sont en vie, en forme et se démènent vaille que vaille pour tenir le bon bout. Vous pouvez alors imaginer le regain de joie qui m’a d’emblée envahi et le confort intérieur qui m’a emballé à ce constat que 24mois jour pour jour après le retrait des fréquence de LCF et de City FM par le feu Pitang Tchalla, à l’époque Président de la HAAC, Dieu a fait le pari de nourrir ces enfants innocents injustement réduits au chômage. L’objet de cet article est tout simplement de rendre grâce et d’exprimer toute ma reconnaissance à l’Éternel mais aussi à tous ceux qui, de près ou de loin ont compatit aux peines qu’ont subies ces jeunes du fait de l’égo de certaines personnes. Il me plait, à cette hauteur de mon écrit, de saluer leur courage et leur engagement à donner un cours nouveau à leur vie. J’ai cette inébranlable foi que s’ils ont pu tenir pendant 24mois sans fléchir devant l’adversité et l’axsangue précarité qui marquent la vie de la majorité des jeunes sans emploi au Togo, c’est clair que le Créateur qui donne vie et nourrit les oiseaux dans le ciel, les poissons dans l’eau et toutes sortes de créatures, ne va jamais les laisser sombrer dans la boue. Sa justice est sans faille et sa générosité n’a point de borne. Je leur recommande simplement courage et persévérance mais surtout foi et professionnalisme. Ah oui, la vie sourit toujours aux hommes de foi qui savent qu’ils ne sont pas venus sur terre pour jouer aux simples observateurs, mais pour êtres de vrais acteurs capables de glorifier l’Éternel par leurs oeuvres. Allez-y les gars, le meilleur est tout près pour chacun d’entre vous. Je m’envoudrais bien sûr de clore cet article sans rendre hommage à Pascal Bodjona et à son épouse pour la vision qu’ils ont eue en mettant en place ces deux structures, mais aussi à tous ceux qui ont soutenu ces deux chaînes dans les moments de gloire comme dans ceux de peines! Tout est grâce !!!! Que chaque épreuve fortifie plutôt notre foi et notre rage d’aller de l’avant sans jamais renoncer à l’envie de pactiser avec la gloire et la noblesse à chaque instant de notre vie. Excellente journée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.