25.1 C
Lomé
Tuesday, October 19, 2021

Agbéyomé Kodjo “Qu’est ce qui fait tant courir le pouvoir illégitime et de fait de Lomé au point de vouloir vacciner par tous les moyens la population togolaise?”

Les unes des journaux

Agbéyomé Kodjo "Qu’est ce qui fait tant courir le pouvoir illégitime et de fait de Lomé au point de vouloir vacciner par tous les moyens la population togolaise?"

DÉCLARATION DU 17 SEPTEMBRE 2021 DU GOUVERNEMENT LEGITIME DU TOGO

TOGO : BÂTISSEURS D’AMOUR, LEVONS-NOUS ET BRISONS LES CHAÎNES DE L’OPPRESSION ET DE LA DÉSHUMANISATION !

Le Conseil des ministres réuni le vendredi 17 septembre 2021 en sa 44ème session ordinaire sous la présidence de SE Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo, Président démocratiquement élu du Togo, a écouté avec intérêt la communication de la Ministre de la Famille, de la Santé et des Solidarités relativement à la gestion de la crise sanitaire au coronavirus au Togo.

La nouvelle prolongation de douze mois de l’état d’urgence sanitaire par la représentation nationale togolaise après les 18 mois qui viennent de s’écouler démontre à suffisance à n’en point douter l’instrumentalisation abusive de la pandémie au covid-19 par le pouvoir illégitime et de fait de Lomé pour maquiller son évidente illégitimité au terme de la présidentielle du 22 février 2020, et prévenir toutes manifestations de rue à même d’amplifier la révolution électorale et pacifique ayant consacré l’Alternance politique au Togo. Quid de la désarticulation de l’économie nationale et de l’impact suicidaire sur les ménages de la première phase d’état d’urgence pour s’offrir par des manœuvres perverses cette nouvelle phase de 12 mois ? Tout porte à croire que le pouvoir sortant est toujours fébrile et fait feu de tout bois pour conserver à n’importe quel prix la victoire volée au Peuple togolais avec des complicités locales et étrangères.

Le Conseil a déploré le grave scandale d’État déclenché par les graves propos tenus le 14 septembre 2020 devant les parlementaires togolais par Mme Victoire Tomégah-Dogbé, Cheffe du Gouvernement illégitime de Lomé. Rien, absolument rien ne justifie la gouvernance par la peur car il est su dans toutes les sciences que la peur au-delà d’être traumatique, fragilise l’immunité et favorise toutes sortes maladies et de conflits. Ainsi de par ses propos, Mme Victoire Tomégah-Dogbé révèle à la face du monde les desseins machiavéliques de sa coterie qui visent la ruine du Peuple togolais. Ces propos comminatoires et peu amènes à l’endroit des Togolaises et des Togolais frisent l’inélégance et laissent pantoise autant la gent féminine hyper remontée que masculine.

Qu’est ce qui fait tant courir le pouvoir illégitime et de fait de Lomé au point de vouloir vacciner par tous les moyens 10% de la population togolaise sous prétexte d’un investissement de 20 milliards FCFA en vaccins alors même que la prévalence au Togo de la pandémie au coronavirus tous variants confondus est très loin derrière le paludisme, première menace en termes de santé publique pourtant moins financée ? La gouvernance est à l’envers avec une grave inversion des priorités en matière de santé publique au regard de la cartographie épidémiologique de notre pays et subséquemment son impact sur l’économie nationale. C’est le lieu de rappeler tous les détournements de dizaines voire centaines de milliards de FCFA qui auraient pu financer aussi bien les priorités de santé publique que le développement socio-économique du Togo, et dont les auteurs bénéficient toujours d’une impunité totale qui défie les principes de la bonne gouvernance.

Défendre sous prétexte d’une discutable immunité collective infirmée par de sérieuses études scientifiques de par le monde la campagne vaccinale forcée avec des produits au besoin périmés est constitutif d’une trahison de la mission régalienne de protection et de soins des citoyens, passible de poursuite pénale. Les premières investigations menées tendent à corroborer des cas d’administration de vaccins périmés sur le territoire national, ce qui constitue de graves manquements à l’éthique et à la responsabilité de protéger. Ce grave mépris total de la vie des Togolaises et des Togolais qui semble n’avoir aucune importance face aux allocations budgétaires de l’OMS et de la Banque mondiale dans le cadre de la lutte contre la pandémie au coronavirus pour le pouvoir sortant en banqueroute démontre la criminalité hors pair dont il est comptable.

Le Conseil après avoir analysé plusieurs stratégies vaccinales en cours actuellement à travers le monde, condamne avec la dernière rigueur cette entreprise nazie de manipulation psychologique de masse et de destruction du Peuple togolais contraire à l’éthique des soins et aux principes cardinaux de santé publique, et appelle les populations sur toute l’étendue du territoire nationale à ne point céder aux menaces et à défendre résolument leurs droits constitutionnels.

Le Conseil demande aux dirigeants de fait de donner l’exemple aux populations en présentant leur pass vaccinal et prend à témoin l’opinion nationale et internationale quant à l’inadmissible violation des droits constitutionnels et persécution éhontée des populations togolaises.

Au moment où les populations togolaises toutes confessions religieuses semblent persécutées dans leur liberté religieuse constitutive de leur refuge par excellence, et ruinées par dix-huit mois d’état d’urgence sanitaire, et cherchent à quel saint se vouer, le communiqué du 17 septembre 2021 du Gouvernement illégitime et de fait mettant en avant l’initiative Covax, ce mécanisme de financement international, fondé notamment par l’Alliance du vaccin (Gavi) et l’Organisation mondiale de la santé, censé permettre à 92 États et territoires défavorisés de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères, ne saurait en rien justifier la posture de Mme Victoire Tomégah-Dogbé et sa coterie.

Face à l’extrême gravité de la situation de notre pays sous toutes les coutures et spécialement ce grave scandale sanitaire d’État, le Gouvernement légitime du Togo et de combat lance un vibrant appel à toutes les filles et à tous les fils du Togo tout entier pour la grande mobilisation finale afin de défendre par tous les moyens leurs droits constitutionnels dans le respect scrupuleux des mesures préventives du covid-19.

Le moment est donc venu pour que tous les Bâtisseurs d’Amour se lèvent sur la Terre de nos Aïeux afin qu’ensemble, main dans la main, nous brisons les chaînes de l’oppression et de la déshumanisation en vue de la Libération nationale pour l’émergence glorieuse du Togo « Or de l’Humanité ».

TOGO DEBOUT, LUTTONS SANS DÉFAILLANCE, AIMER, SERVIR, SE DÉPASSER ET FAIRE DE TOI L’OR DE L’HUMANITÉ !

SIGNÉ

SEM Ben Koffi DJAGBA

Premier Ministre, Chef du Gouvernement

 

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Atteinte à la vie privée des filles, un devoir d’explication s’impose aux officiels du monde de l’éducation au Togo

Le devoir de redevabilité à l'égard du peuple voudrait que l'on explique une décision pareille qui suspend deux acteurs du monde éducatif. On...

Le monde syndical togolais pleure Ephrem Tsikplonou

Le monde syndical togolais est frappé par un deuil. Ephrem Tsikplonou, SG de la coordination générale des cadres du Togo (CGCT) a...

Togo: Bienvenue dans la République d’UNIR !

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le...

Togo: Quand Faure Gnassingbé se moque des pauvres populations

Les faits et gestes de l'exécutif togolais constituent la preuve que le régime mesure le degré de pauvreté des populations. Ils envahissent...

Togo / Gendarmerie nationale : Le Commandant de la Brigade territoriale de Lomé et certains de ses éléments mis aux arrêts

Des gendarmes mis aux arrêts, ça n’arrive pas souvent. Mais ne dit-on pas « tous les jours pour le voleur, et un...

Du sourire aux lèvres des élèves de l’EPP Davié Anomé grâce à l’association « New Family »

Ce samedi 16 octobre 2021, l'association "New Family" était aux côtés des élèves démunis de l'école primaire publique de Davié Anomé (préfecture...

Le Covid Business en vogue au Togo

Les populations sont de plus en plus fatiguées, surtout avec les non-dits qui entourent la gestion de la pandémie à la covid-19...

Pétrolegate: Le procès en appel encore renvoyé

L’affaire dite « Pétrolegate » mettant aux prises le journal « L’Alternative » et la famille Adjakly est encore sur le tapis. L’audience de ce jeudi...
- Advertisement -
error: Content is protected !!