Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) lance une pétition pour exiger la démission du préfet de Mango

Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI)

Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI)Par togo-online
Le drame de Mango continue d’alimenter les débats. Cinq morts et plusieurs blessés est le bilan de cette situation qui ressuscite les vieux démons des années 1980. Ne pouvant plus vivre une pareille situation, les leaders d’opinion se mobilisent autour des populations de Mango afin que soit punis, les auteurs, complices et co-auteurs de cette tuerie déguisée.

Après la vague de réactions de condamnation de cette répression barbare, l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) a initié une pétition adressée au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé depuis le 13 novembre pour exiger la démission et le départ « immédiat » du préfet de l’Oti, le colonel Hodabalo Awaté, du président de la Délégation spéciale de la commune de Mango, Moussa Adamou Bamoro et du président de la Délégation spéciale de la préfecture de l’Oti, Alidou Ngambé Sambogou.

Le véreux colonel Awaté a eu recours arbitraire et abusif à la force publique pour opprimer le peuple Mangolais et tuer environ sept personnes, blesser plusieurs par balles et tenir devant des notables de la villes de Mango, des propos incitant à la haine tribale et à la stigmatisation d’un groupe ethnique.

L’on se demande comment on peut tuer des hommes pour protéger les animaux et les végétaux. Il est donc clair que le régime qui nous dirige actuellement n’a rien perdu des vieilles pratiques d’Eyadema et son régime qui ont planté le décor de cette maltraitance physique réservée aux populations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.