Brigitte Adjamagbo Johnson récuse la décision de Payadowa Boukpessi

Brigitte Adjamagbo Johnson récuse la décision de Payadowa Boukpessi
Brigitte Adjamagbo Johnson

Par Serge Lemask, togo-online.net

Si pour le gouvernement togolais, autoriser les manifestations de la coalition de l’opposition en cette période serait un manque de respect à l’endroit du facilitateur, Nana Akufo-Addo, Brigitte Adjamagbo Johnson n’est pas du même avis.

Réagissant au courrier du ministre Payadowa Boukpessi, interdisant les marches des 20, 21, 22 et 24 mars prochains, la coordinatrice de la coalition, madame Brigitte Adjamagbo Johnson dit juste attendre un retour de la facilitation sur la question de l’arrêt de la préparation des élections pour se décider quant aux manifestations de rue.

« C’est à nous de juger de l’opportunité de manifester et de rompre ainsi l’engagement de la suspension des manifestations de rue. Il n’appartient pas au ministre de l’intérieur de nous dire cela. C’est à nous de le dire et de décider. Nous considérons que ce que le ministre a fait n’engage que lui », a-t-elle confié aux confrères de Togo Breaking News.

Les marches annoncées par la coalition, faut-il le rappeler, ont pour objectif d’exiger l’arrêt immédiat de la préparation unilatérale des élections. La coalition maintient sa position et avertit :
« La conséquence logique d’un refus d’arrêter le processus électoral sera notre retour dans la rue », a ajouté Brigitte Adjamagbo Johnson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.