Claude LeRoy et la mission assignée par le Togo

Le Togo a remercié l’entraineur Belge, Tom SaintFiet suite à une insuffisance de résultats avérée.

Par Marcelle Apévi – togo-online

Claude LeRoy et la mission assignée par le Togo
Claude LeRoy

Après une résiliation à l’amiable du contrat de Tom SaintFiet, les autorités gouvernementales et celles de la Fédération Togolaise de Football se sont attachées les services du plus africain des techniciens expatriés, Claude LeRoy. Le surnommé Sorcier Blanc a, selon les responsables de la FTF, signé un contrat de trois ans et va gagner un salaire mensuel de 25 millions de francs CFA. Comme résultat, il devra essayer de repositionner le Togo sur les pistes de la CAN 2017. De façon contractuel, il devra qualifier le Togo pour la CAN 2019.

Agé de 68 ans, Claude LeRoy s’engage dans une nouvelle aventure avec le sixième pays africain au titre d’entraîneur. Avec un parcourt élogieux, sa détermination, son pragmatisme, son amour sacro saint basé sur la discipline, son expérience assez dense, Claude LeRoy va s’illustrer dans une mission difficile mais pas impossible, si et seulement si les togolais divorcent de leur togolaiserie.

Engagé le salaire de 19 députés togolais réunis pour payer un entraîneur doit être forcément accompagné d’un résultat satisfaisant. Raison donc pour le Colonel Guy Kossi Gbézondé AKPOVY de mettre hors circuit la bande d’individus mal intentionnés qui rodent autour du football togolais depuis plusieurs décennies, sans toutefois contribuer à son développement. Il faut également mettre fin à l’emprise des journalistes agents de joueurs qui mettent à rude épreuve, les choix des entraineurs. A Claude LeRoy, le Togo doit associer un Directeur Technique National afin de l’aider à mieux accomplir cette tâche difficile à lui confier. A bon entendeur, salut.
Bonne chance aux Éperviers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.