Contenu du message que voulait livrer Foly Satchivi le jour de son arrestation

Contenu du message que voulait livrer Foly Satchivi le jour de son arrestation

Par Serge Lemask, togo-online.net

Le 22 Août dernier, alors qu’il s’apprêtait à rencontrer la presse à Lomé, le premier porte-parole du Mouvement « En Aucun cas », Foly Satchivi, a été interpellé par les forces de l’ordre sous le regard impuissant de ses collaborateurs. Voici in extenso le contenu du message ce qu’il voulait livrer à la presse.

Il est désormais clair pour tous que les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales devant permettre à notre pays de sortir de l’ornière et de l’enfer dans lequel les forces du mal l’ont plongé depuis 53 ans doivent être faites en vue de remettre le Togo sur les rails de la démocratie et de l’État de Droit.
C’est donc, nous pensons l’esprit qui a conduit la coalition, après recommandation générale de la CEDEAO a soumettre aux facilitateurs et à toutes les instance le mémorandum, qu’elle a rendu public la semaine passée.

Après lecture et analyse, le Comité Éxécutif du Mouvement EN AUCUN CAS a constaté que la coalition a exprimé à 90% ce qu’elle pense être nécessaire. Pour être plus clair, le Mouvement EN AUCUN CAS valide les propositions de la coalition mais tiens juste à y ajouter certains points relative à la Cour Constitutionnelle, à la CENI, à la HAAC, à la Cour des comptes, à la CNDH, au découpage électorale et à l’armée.
1- La Cour Constitutionnelle :
Outre le schéma proposé par la coalition, le Mouvement EN AUCUN CAS demande que les décisions de la cour constitutionnelle se prennent à la majorité des 4/5 des membres.
De même, l’on devrait se garder de ne point faire juge de la Cour Constitutionnelle, les individus, qui de par le passé ont violé ou fait des Droits fondamentaux des Togolais et de la Constitution Togolaise un papier hygiénique .Il en est de même des responsables de partis politiques.
Aussi, le Mouvement EN AUCUN CAS pense que pour une parfaite neutralité et une impartialité totale de la cour, il est souhaitable que les Professeurs SANTOS et DECKON soient membres de cette institution.

2-CNDH, HAAC, COUR DES COMPTES :
Le Mouvement EN AUCUN CAS demande que soient recomposées ces institutions. Mais spécialement, le Mouvement EN AUCUN CAS souhaiterait que les membres de la HAAC soient élus par les journalistes afin de la dépolitiser et de garantir, Pour se faire son indépendance, sa neutralité et son impartialité.
3- Découpage :
le Mouvement EN AUCUN CAS considère que pour éviter qu’un parti minoritaire en terme de voix aux élections législatives ait plus de députés à l’Assemblée Nationale, il faut considérer tout le Togo comme circonscription électorale. Ce qui d’ailleurs facilitera le débat sur le vote de la diaspora lors des élections législatives.

4- CENI
Le Mouvement souscrit au schéma de recomposition de la coalition et demande, à cet effet qu’on fasse au moment venu de Mgr Nicodème Barrigah président de cette institution. Quant aux décisions, elles doivent être prises à la majorité des 2/3.
Justement le Mouvement EN AUCUN CAS constate que malgré les appels et les dénonciations, le régime et les prétendus membres de leur CENI pernicieuse continuent de se livrer à des actes, qui à la limite ne peuvent qu’être qualifié de provocation et d’incitation à la violence et au soulèvement populaire général. Nous tenons donc à dire à Monsieur Faure GNASSINGBÉ que nous l’aimons beaucoup. Qu’il use donc du peu de sagesse et d’intelligence dont il dispose pour faire arrêter sa CENI afin d’éviter de se faire emporter par la vague qui s’annonce et qui, à coup sûr abrégera son règne et celui de ses troupeaux. Ce qui en 1999a été possible ne peut l’être aujourd’hui. Les générations ne se ressemblent guère. De même, nous lui demandons une fois encore de prendre appui sur son grand Frère OUATTARA et d’arrêter son petit numéro en relaxant les membres de NUBUEKE, Assiba JOHNSON et son frère Kpatcha GNASSINGBÉ afin de sortir par la grande fenêtre.

Mais à défaut, le Mouvement EN AUCUN CAS appelle les populations à s’organiser déjà dès ce vendredi 24 aout 2018 et, ce Jusqu’à cessation ses membres, quartier par quartier, ville par ville, village par village pour faire échec à ce coup de force.
Que chaque patriote Togolais, où qu’il se trouve sur la terre se lève et prend ses responsabilités !
Fait à Lomé, le 22 août 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.