31 C
Lomé
Sunday, February 28, 2021

Coup de gueule de Me Raphaël Kpandé-Adzaré, suite à l’arrestation de Brigitte Adjamagbo-Johnson

Les unes des journaux

Coup de gueule de Me Raphaël Kpandé-Adzaré, suite à l’arrestation de Brigitte Adjamagbo-Johnson
Me Raphaël Kpandé-Adzaré

L’arrestation de Madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la Dynamique Monseigneur Kpodzro suscite de vives réactions au sein de l’opinion. Dans un message posté ce dimanche sur les réseaux sociaux, Maître Raphaël Kpandé-Adzaré, président du Mouvement Conscience Mandela, acteur clé et bien connu de la classe politique Togolaise, notamment celle de l’oppositon et la société civile, affiche une indignation sur le faite que lorsqu’on parle de crimes économiques, des détournements des deniers publics notamment, d’assassinats et crimes crapuleux, la justice togolaise est complètement inerte et silencieuse, mais quand il s’agit de prétendues infractions d’atteinte à la sécurité de l’Etat, des interpellations se font tout de suite avant que cette même justice n’intervienne à posteriori pour les justifier par “des perquisitions ayant permis de découvrir et de saisir des documents compromettants intéressant l’enquête”. L’homme dénonce une justice à double vitesse ; une justice de deux poids deux mesures. Maître Raphaël Kpandé Adzaré invite le Procureur de la république à savoir s’arrêter, car indique-t-il, la justice est avant tout une mission divine.

Lire le posting de Maître Raphaël Kpandé-Adzaré

Aucune stabilité, aucun développement digne de ces noms ne peuvent être assis dans un tel contexte.

Lorsqu’on parle de crimes économiques intéressant des détournements des deniers publics à hauteur de milliards, la justice togolaise est complètement inerte et silencieuse ; quand il s’agit d’assassinats et crimes crapuleux, à la limite proches de la flagrance, la justice togolaise parle de “faits incriminés s’inscrivant dans un concert criminel complexe”, avec des auditions qui seraient actuellement en cours et n’auraient débouché pour l’heure sur aucun placement en détention.

Mais quand il s’agit de prétendues infractions d’atteinte à la sécurité de l’Etat, des interpellations se font tout de suite avant que cette même justice n’intervienne à posteriori pour les justifier par “des perquisitions ayant permis de découvrir et de saisir des documents compromettants intéressant l’enquête”.

On sent tout simplement que tout ceci est concocté de toutes pièces pour décapiter les mouvements politiques de l’opposition, faire embastiller leurs responsables et les adversaires politiques de l’opposition, et faire taire toutes velléités de contestation !

Une justice à double vitesse ; une justice de deux poids deux mesures !

C’est malheureux monsieur le procureur de la République et il faut savoir s’arrêter, car la justice est avant tout une mission divine !

Aucune stabilité, aucun développement digne de ces noms ne peuvent être assis dans un tel contexte.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Mathurin Atintoh appelle à utiliser toutes les couches sociales pour résister aux restrictions des libertés

Les Universités Sociales du Togo (UST) et le Front Citoyen Togo Debout (FCTD), dans le but de contribuer à une prise de...

Togo : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, je n’ai accompli aucune mission pour le pouvoir

En session ordinaire ce vendredi, la Conférence des Évêques du Togo (CET) a tenu sa première session de l’année 2021. Apportant son...

La HAAC au Togo ne va certainement pas à elle seule, refaire l’histoire de la presse dans le monde

Vincent Bolloré n'est pas encore jugé dans l'affaire de soutien occulte de certains régimes dictatoriaux en Afrique, même si déjà, il a...

Togo : Un trafiquant de drogue arrêté à Lomé par la Police

C’est dans un communiqué publié par la Police Nationale Togolaise dont voici l’intégralité : POINT DE PRESSE La Police nationale togolaise poursuit sa lutte...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELLE EST LA CLE DU CHANGEMENT SOCIAL EN AFRIQUE FRANCOPHONE ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE24 février 2021 : on commente sur RFI les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger....

Ce sujet m’a vraiment fait marrer…

Par Luc AbakiIl semblerait, selon les écrits que je viens de lire à l'instant sur les réseaux, que deux hommes se réclamant...

Togo : Vers le renforcement des restrictions à la liberté syndicale ?

Le gouvernement n’en finit pas du tout avec son projet de relire toutes les lois qui se rattachent aux libertés notamment de...

Univeristé de Lomé, Majoration des frais des UE de 24.000 à 315.000 FCFA : La mesure fait grincer des dents chez les étudiants étrangers

Est-il possible qu’au nom d’une certaine réciprocité ou d’une réforme, l’Université de Lomé (UL) décrète des augmentations des coûts d’achat des Unités...
- Advertisement -
error: Content is protected !!