33 C
Lomé
Sunday, February 28, 2021

Couvre-feu: Yark Damehame ment sur l’assassinat de Gueli Kodjo Djifa

Les unes des journaux

Couvre-feu: Yark Damehame ment sur l’assassinat de Gueli Kodjo Djifa
Gal Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile

Le mensonge semble devenir une spécialité de l’homme qui adore se présenter devant la presse. Chaque fois que l’occasion lui est donnée, il n’hésite pas à dire des contrevérités. Cet exercice difficile pour certains est facile au ministre de la sécurité. Mais dans cette facilité se cache beaucoup de mensonges. On peut comprendre qu’il est nommé pour user de toutes les voies justificatives des bavures militaires et policières sur les pauvres populations togolaises qui vivent dans leur propre pays comme étant des esclaves.

Depuis le début du couvre-feu, ces exactions et violences gratuites sur les citoyens togolais connaissent une augmentation inquiétante. Gueli Kodjo Djifa en a fait les frais. Au lieu de reconnaitre l’acte, demander pardon, payer des dommages aux familles éplorées, surtout aux veuves et orphelins laissés par la victime, le ministre Yark verse dans un festival de mensonge, blessant davantage les familles de la victime.

Vendredi 17 avril 2020 sur la télévision nationale ou doit-on dire chaine de propagande du pouvoir (TVT), dans l’émission “Au cœur de la nation”, le ministre de la sécurité laisse entendre que Gueli Kodjo Djifa a succombé à une crise d’épilepsie.
“C’est une fausse information puisque j’étais sur les lieux et je demandais aux forces de l’ordre sur place s’ils sont l’auteur des faits. Il y avait un infirmier d’état qui déjà essayait de réanimer le jeune homme qui m’a répondu qu’il était pris d’une crise épileptique. J’ai appelé immédiatement les sapeurs-pompiers qui sont arrivés moins de 10 minutes après. Il faut que nous Togolais arrêtions de propager de fausses informations. Cela n’est pas bien. Ce n’est pas de cette manière que nous allons nous en sortir.” Voilà en substance les inepties racontées par le Gal Yark Damehame.

Propos blessant et offensant qui révolte les familles de la victime qui exigent d’ailleurs que justice soit faite. “Notre enfant n’a jamais fait de crise d’épilepsie”, indique la famille. Et dire que le ministre venait d’inventer une maladie dont la victime n’a jamais souffert pour justifier son assassinat par les badauds sauvages habillés en force de maintien d’ordre et de sécurité largués à la trousse de paisibles citoyens constamment terrorisés. Le dossier désormais entre les mains des organisations de défenses des Droits de l’Homme devra déboucher sur un procès en bonne et due forme pour que justice soit faite.

Le mensonge, le ministre Yark en a fait une spécialité. Pour justifier l’assassinat de Anselme Sinandare, il avait parlé de tirs de sommation et lorsque des gaz lacrymogènes ont été tirés dans l’enceinte de la paroisse Saint Augustin d’Amoutivé, l’homme avait accusé le vent.

Jusqu’à quand Yark va-t-il encore supporter les crimes avec des mensonges à dormir debout ? Qui protège-t-il et que défend-t-il ?

A suivre…

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Mathurin Atintoh appelle à utiliser toutes les couches sociales pour résister aux restrictions des libertés

Les Universités Sociales du Togo (UST) et le Front Citoyen Togo Debout (FCTD), dans le but de contribuer à une prise de...

Togo : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, je n’ai accompli aucune mission pour le pouvoir

En session ordinaire ce vendredi, la Conférence des Évêques du Togo (CET) a tenu sa première session de l’année 2021. Apportant son...

La HAAC au Togo ne va certainement pas à elle seule, refaire l’histoire de la presse dans le monde

Vincent Bolloré n'est pas encore jugé dans l'affaire de soutien occulte de certains régimes dictatoriaux en Afrique, même si déjà, il a...

Togo : Un trafiquant de drogue arrêté à Lomé par la Police

C’est dans un communiqué publié par la Police Nationale Togolaise dont voici l’intégralité : POINT DE PRESSE La Police nationale togolaise poursuit sa lutte...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELLE EST LA CLE DU CHANGEMENT SOCIAL EN AFRIQUE FRANCOPHONE ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE24 février 2021 : on commente sur RFI les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger....

Ce sujet m’a vraiment fait marrer…

Par Luc AbakiIl semblerait, selon les écrits que je viens de lire à l'instant sur les réseaux, que deux hommes se réclamant...

Togo : Vers le renforcement des restrictions à la liberté syndicale ?

Le gouvernement n’en finit pas du tout avec son projet de relire toutes les lois qui se rattachent aux libertés notamment de...

Univeristé de Lomé, Majoration des frais des UE de 24.000 à 315.000 FCFA : La mesure fait grincer des dents chez les étudiants étrangers

Est-il possible qu’au nom d’une certaine réciprocité ou d’une réforme, l’Université de Lomé (UL) décrète des augmentations des coûts d’achat des Unités...
- Advertisement -
error: Content is protected !!