29.1 C
Lomé
Monday, June 14, 2021

Cybercriminalité au Togo : 38 escrocs dans les filets de la police

Les unes des journaux

Cybercriminalité au Togo : 38 escrocs dans les filets de la police
Cybercriminalité au Togo : 38 escrocs dans les filets de la police

Présentés à la presse ce 10 novembre 2020 à Lomé, comme des harceleurs et arnaqueurs à l’aide des technologies de la communication, 38 individus, tous de nationalité nigériane, arrêtés en début du mois de novembre 2020, seront mis à la disposition de la justice pour répondre de leurs actes.

C’est la plus grande opération de la police togolaise qui depuis des années, est aux trousses des cybercriminels qui se payent de la naïveté de leur victime. L’officier Bitédéda Bakoma de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) retrace leur mode opératoire. « Ils prennent contact avec leurs victimes via internet sous un faux profil en se faisant passer pour des personnes à la recherche d’une relation amoureuse stable. Ils amènent progressivement, par différentes manœuvres, les victimes à tomber amoureuses d’eux pour que celles-ci leur fournissent des photos de leur intimité. Puis, ils utilisent ces photos pour du chantage affectif et contraignent leurs victimes à leur remettre d’importantes sommes d’argent ou des biens ».

Ainsi, ils arrivent dans la majorité des cas à rendre la vie difficile à leurs victimes qui n’hésitent pas à se dépouiller complètement à leur profit.

S’agissant de « l’arnaque à l’héritage », « les délinquants font croire à leurs victimes à travers des lettres envoyées par mail ou par des réseaux sociaux, qu’elles ont hérité d’immenses fortunes malheureusement bloquées sur des comptes bancaires et qu’ils ont besoin d’un financement consenti par les victimes elles-mêmes, espérant qu’elles partagent cet héritage fictif », révèle l’officier Bakoma.

Les perquisitions effectuées à leurs domiciles ont permis de retrouver : 53 smartphones, 38 ordinateurs portables, des routeurs, des clés USB, des cartes SIM des sociétés de téléphonie mobile moov, togocom et étrangères ainsi que divers autres objets compromettants.

Bénéficiant d’une présomption d’innocence jusqu’à ce que la preuve de leur culpabilité ne soit établie, les 38 nigérians seront conduits devant le procureur pour affaire les concernant.

Profitant de l’occasion, la police a invité encore une fois les populations togolaises, surtout les jeunes filles, principale cible de ces « escrocs », à plus de vigilance et à collaborer davantage avec les forces de l’ordre et de sécurité pour le démantèlement des différents réseaux qui opèrent sur toute l’entendue du territoire national.

K. Monzonla

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Curieux silence des associations de consommateurs

La vie chère s'accentue, intensifiant la souffrance des populations Togolaises qui tirent déjà le diable par la queue. La situation est plus...

LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ

Par Ayayi Togoata APEDO-AMAHLa présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de...

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure

"Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure", c’est le titre d’une tribune publiée sur Facebook par Gnimdéwa Atakpama,...

La faute aux quatre coups KO: que les crétins louangeurs sortent des bois!

Par Kodjo EpouQuelque chose, en nous, s'est brisé. Le Togolais est devenu indéfinissable, même méconnaissable. Son pays aussi l'est, et en pire,...

CITE AU QUOTIDIEN : CROIRE EN LA MAGIE

"Dieu le fera" Oui Il le fera mais Il ne le fera pas sans nousSavoir cela c'est se découvrir acteur (actrice) de...

Togo : Nouvelle hausse du prix du carburant

Après l'augmentation du coût du péage, augmentation qui a pour conséquence, une flambée des prix des produits de première nécessité, l'équipe de...

Togo : La terreur s’intensifie

Le Togo vit une situation très préoccupante en matière de violation des Droits de l’Homme. En tout cas, c’est ce qu’on peut...

L’art de répondre efficacement aux questions!

Partons simplement de l'analyse d'une question posée par notre compatriote Didier Akouete aux présidents Macky Sall et à Paul Kagagmé pour dérouler...
- Advertisement -
error: Content is protected !!