DECLARATION DE L’ASVITTO RELATIVE A LA DISPARITION DE M. KOSSI SAKIBOU

DECLARATION DE L’ASVITTO RELATIVE A LA DISPARITION DE M. KOSSI SAKIBOU

QU’EST CE QUI SERAIT ARRIVE A M. KOSSI SAKIBOU ? SERAIT-IL VICTIME D’UNE DETENTION SECRETE OU D’UNE DISPARITION FORCEE ?

C’est la question légitime que se pose la famille d’un citoyen Togolais qui aurait été interpellé dans les conditions qui restent encore inconnues, et ses proches demeurent dans l’ignorance du sort qui lui serait réservé. Il s’agit du nommé Kossi Sakibou, âgé de 36 ans, marié et père de six (6) enfants. Il est menuisier de profession et vit avec sa famille dans la localité de Boulou, dans la nouvelle préfecture de Mô située au sud-est de la ville de Bassar. Selon les témoignages de la famille, il aurait quitté son domicile le matin du 25 janvier 2020 pour son service et ne serait plus revenu. Depuis lors, son épouse enceinte et sa famille continuent les recherches qui sont restées infructueuses. Selon d’autres témoignages, il aurait été aperçu à la télévision nationale (TVT) dans le lot des personnes présentées par le gouvernement comme présumés auteurs de la prétendue « tentative d’insurrection armée » du 23 novembre 2019. Près de deux (2) mois après, la famille est restée sans nouvelle de leur proche et aucun signe de vie à ce jour. Toutes les recherches menées ont été vaines, donnant ainsi lieu à une inquiétude grandissante au sein de la famille.

L’ASVITTO dans ses investigations n’a pu trouver dese nouvelles du sieur Kossi Sakibou pour rassurer son épouse, ses enfants et ses proches qui sont inconsolables, l’émotion générale à laquelle s’ajoute l’état critique de son épouse qui attend un enfant sont caractéristiques des familles endeuillées même s’il est permis d’avoir une lueur d’espoir sur le sort de leur mari, père, cousin ou autres.

Ceci dit, l’ASVITTO très affectée par ces moments difficiles que traverse ladite famille ne cessee de partager ses douleurs. C’est pourquoi, elle lance un appel pressant au gouvernement, particulièrement à M. Yark Damehane et à M. Christian Trimua, respectivement ministre de la sécurité et ministre des droits de l’homme, et aussi principaux communicateurs sur la ténébreuse affaire ‘’d’insurrection armée’’, à situer sans délai la famille de sieur KOSSI Sakibou afin de soulager ses proches et sauver les vies de son épouse et de l’enfant qu’elle porte.

En outre, l’ASVITTO invite instamment le gouvernement à faire la lumière sur l’effectif et l’identité de toutes les personnes arrêtées dans cette affaire, et à faire diligenter une enquête sérieuse et impartiale en vue de situer l’opinion sur ce qui ressemblerait à une machination.

Fait à Lomé, le 24 Mars 2020
Pour l’ASVITTO
Le Président
M. ATCHOLI KAO Monzolouwè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.