29 C
Lomé
Sunday, May 31, 2020

Déclaration du collectif « justice pour Madjoulba »

Les unes des journaux

Déclaration du collectif « justice pour Madjoulba »
Lieutenant colonel MADJOULBA Bitala

Nous, fils et filles de Doufelgou en général, Nawda en particulier,
Suiite à l’assassinat de notre père, oncle, fils, frère et ami que nous avons nommé Bitala Toussaint MADJOULBA sommes profondément touchés par sa disparition tragique.

En effet, dans la nuit du 03 au 04 Mai 2020, nous avons appris avec tristesse sur les réseaux sociaux, l’assassinat sauvage et craquelé de notre père, oncle, fils, frère et ami le Lieutenant Colonel Bitala Toussaint MADJOULBA, Chef de corps du 1er Bataillon d’Intervention Rapide(BIR) au camp et dans son propre bureau
Le 05 mai 2020, la nomination de son remplaçant nous fait croire en partie que le lieutenant colonel MADJOULBA Bitala n’était plus de ce monde. Espérant qu’un communiqué officiel des autorités competentes sera dit pour informer l’opinion, dénoncer cet assassinat sauvage et craquelé, mais également présenter leurs condoléances à la famille, au peuple Nawda et à tout le peuple Togolais endeuillés, nous avons été inondé par un silence total qui n’est rien d’autre q’un mépris à l’égard d’un vaillant citoyen qui a consacré toute sa vie au service de la Nation toute entière.

C’est ainsi qu’à la date du 07 mai 2020, tout le peuple de Doufelgou opta pour une marche pacifique pour exprimer son indignation et voulant :
une lumière sur l’assassinat et la restitution immédiate du corps pour l’inhumation selon les coutumes et la tradition.
la non présence des autorités administratives à son inhumation

Malgré le délai de 72 heures donné aux autorités, rien n’a été fait ; ceci occasionne une deuxième marche encore plus pacifique à la date du 11 mai 2020.

Malheureusement nous avons constaté avec regret que cette marche pacifique tirant à sa fin a été violenté par les forces de l’ordre à travers des tires de gaz lacrymogènes et même des balles réelles occasionnant des blessés graves, partiels (à qui nous souhaitons prompte guérison) et des dégâts matériels.

C’est avec regret et amertume que nous apprenons l’intimidation de la population avant, pendant et après la marche du 11 mai par certains cadres de la localité dont:
Le Ministre BAWARA B. Gilbert, M. BANASSIM Freddy dit Lecko, M. BABIMA Venance, M.FINTAKPA LAMEGA Badjanko et bien d’autres que nous connaissons mais sans proposer une feuille de route qui permettrait à la communauté d’être sûre d’une justice effective pour notre illustre disparu qui, d’ailleurs n’est pas la seule victime de cette barbarie humaine. Nous faisons allusion à Vincent TOKOFAÏ, M’BA Batanta mort suite à une courte maladie,et bien d’autres qui avaient de brillants talents.

Nous mettons en garde le Ministre BAWARA et sa suite, qu’ils soient à Lomé ou à Siou et disons à la Communauté Nawda que s’il arrivait quelque chose à l’un d’entre ceux qui restent ferme pour une justice équitable et dont les noms sont dans leurs mains, ils seront tenus pour responsables.

Non seulement les intimidations, des pots de vain ont été distribué à la population et aux autorités locales afin de renoncer à cette marche du 11 mai et à d’autres à venir. Cette attitude dans de pareilles circonstances prouve que notre vie aux yeux de ses Messieurs n’a aucune importance et qu’on pourrait tout acheter.

De même certains jeunes ont été recruté et rémunéré pour enregistrer les noms des manifestants et espionner la marche, une marche digne et honnête. Nous leur mettons également en garde, car ils sont bien connus et l’un d’entre eux est DEFALOUA Kétra Kodjo, conducteur de taxi moto à Siou qui est toujours prêt à tout boulot espérant désespérément un numéro matricule dans la fonction publique togolaise sans succès pendant des années.

Au vu de ce qui précède, nous demandons à toutes ces personnes d’arrêter immédiatement les intimidations et de laisser la communauté Nawda jouir de ses droits naturel de façon pacifique au nom de l’harmonie sociale.

Nous appelons encore une fois la communauté Nawda de retrouver ses valeurs de dignité, d’intégrité, de fierté, à ne pas céder à la panique et d’être à l’écoute de la sonnette d’alarme une fois encore si rien n’est fait dans un bref délai par les autorités.

Nous sommes ouverts pour des concertations afin de perpétuer des actions visant à :
– Mettre en place un cadre formel dénommé ” Collectif Justice pour MADJOULBA ” dont les actions seront pérennisées visant à faire de cet événement malheureux une date historique pour la lutte du Nawda contre l’injustice et l’oppression
– Réunir toutes les compétences visant à étudier les possibilités pour la communauté Nawda de porter plainte contre X Pour assassinat du désormais Feu Lieutenant Colonel Toussaint MADJOULBA devant les juridictions compétentes nationals, régionale ou mondiale.

Nous tenons une fois encore à réitérer notre engagement et notre détermination dans cette lutte qui nous appartient tous car la vie est précieuse et nous devons la préserver.

Vive la communauté Nawda

Vive Doufelgou

Vive le TOGO.

Collectif Justice pour MADJOULBA ( CJM ), Symbole de la résistance contre l’injustice et l’oppression .

Siou le 15/05/2020

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

HOMMAGE À MAÎTRE YAWOVI AGBOYIBO

Par K. Philippe AMEDODJI, Belgique, 31/05/2020 "Qui donne un sens à la vie, donne un sens à la mort"_Antoine de Saint-Exupéry_ Comme une...

L’ASVITTO Rend Hommage à Edem Kodjo et Agboyibo

DÉCÈS DES ANCIENS PREMIERS MINISTRES TOGOLAIS APOLLINAIRE YAOVI AGBOYIBOR ET ÉDOUARD EDEM KODJO C’est dans une grande tristesse doublée d’émotion que l’Association des...

TRIBUNE DE LUC ABAKI : «posons des actes positifs et utiles pour l’humanité»

Édouard Kodjovi Kodjo. Me Yaovi Agboyibo. Tous les deux, hommes politiques togolais, chefs de parti politique, anciens premiers ministres, ont tiré leur...

L’heure du couvre-feu a encore changé

Par K. Monzonla, togo-online.netLe gouvernement togolais vient encore de changer l’heure du couvre-feu dans le grand Lomé et les villes concernées. A partir...

“Le Bélier noir” a tiré sa révérence

Par K. Monzonla, togo-online.netL’ancien premier ministre togolais, Me Madjé Yawovi Agboyibo a tiré sa révérence ce samedi 30 mai 2020 à Paris...
- Advertisement -
error: Content is protected !!