Des plaintes contre les auteurs de répression des manifestations de l’opposition

Des plaintes contre les auteurs de répression des manifestations de l’opposition
Image D’archives

Par Serge Lemask, togo-online.net

C’est ce que compte faire le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT). L’association était face à la presse hier pour faire le point de sa mission d’observations des manifestations de rue de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition et son aide aux victimes de répression.

Selon les responsables du CACIT, une mission d’observation a été dépêchée sur le terrain du 19 août au 31 octobre 2017 lors les manifestations de l’opposition. Faisant le point, ladite mission regrette la régression des droits de l’homme au Togo durant cette période. Aussi, dit-elle avoir relevé 248 arrestations, 212 libérations et 187 blessés durant les deux mois de manifestation.

Fort de cela, l’association affirme avoir pris à Lomé, des dispositions pour déposer des plaintes au nom de certaines victimes des exactions des miliciens à la solde de qui l’on sait.

La coupure de l’Internet, l’usage disproportionné de la force, les destructions de biens publics et privés et autres débordements entrainés par l’arrestation de l’Imam Alfa Hassan à Sokodé n’ont pas été passé sous silence.

Au demeurant, Spéro Kodjo Mawulé et ses collaborateurs invitent l’opposition et le gouvernement à un dialogue pouvant dénouer la crise togolaise qui visiblement s’enlise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.